Arthur Hughes, Ophelia (1863-1864)

Les Roses de Pâques

« Voici plusieurs années, j’effectuai un long voyage, que je menai à la façon d’une aventure. Je m’établis dans une l’auberge. Des habitués, au nombre de quatre, se réunissaient tous les jours à la même heure. Or, un soir, ils se présentèrent chacun muni d’un livre sous le bras.

L’un des quatre s’appliqua à lire un poème, intitulé Sonnet pour Marie :
« Reçois mon cœur sous la forme de ces boutons,
Ils te témoignent de la force de ma passion […] »

Après une pause, durant laquelle les murs de la salle résonnaient encore de ces vers, le lecteur assura qu’on y pouvait voir la marque du destin et la prescience du poète sur lui-même, puisqu’il avait su deviner l’imminence de son malheur.

S’ensuivit une vive discussion entre les quatre.

Alors que la polémique faisait rage, j’arrêtai la serveuse pour savoir qui était ce poète et quelle partie de sa vie ses vers mettaient en évidence.

Celle-ci commença le récit suivant… »


Remarques :

Nouvelle extraite du recueil Bouquet de Franck Flyman (2004, réédité par Edilivre en 2021).

Illustration : Arthur Hughes, Ophelia (1863-1864) Domaine public
Références musicales :

Franck Flyman, Le Voyage d’une plume.

Livre audio gratuit ajouté le 21/10/2021.
Consulté ~1704

Lu par Franck David

Suggestions

5 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Bonjour.
    Merci pour cette douce lecture.
    De qui est le piano?
    C est tout simple mais cela m est rentre dans la tete.

  2. MERCI pour la bonne et belle surprise du matin ! J’adore votre univers empreint de douce nostalgie, délicatesse…un voile de tristesse, le tout si poétique et magnifié par votre musique.
    Jolie illustration. Quel en est l’auteur ?
    Bonne journée à vous.