Jules Alexandre Grün - fin de souper (1913)

À table !

Invité à un repas somptueux, « un homme encore jeune, le moins qualifié, le plus obscur de tous ceux qui étaient là, un homme d’imagination et de rêverie, un de ces songe-creux en qui il y a du philosophe et du poète, restait silencieux. […] C’est maintenant une obsession pour l’incorrigible Rêveur. Les délicatesses de ce repas ne lui rappellent que les souffrances humaines. Tout à l’heure, quand le sommelier lui a versé un verre de chambertin, ne s’est-il pas souvenu que certains ouvriers verriers deviennent phtisiques à force de souffler des bouteilles ? […] Alors, le Rêveur, l’hôte silencieux, fut pris d’une tristesse infinie ; car tout ce qu’il faut de travail et de douleur pour créer le confortable et le bien-être venait de surgir devant son imagination.[…] Allons ! c’est ridicule. Il sait bien que le monde est ainsi fait ! Un économiste lui rirait au nez. Est-ce qu’il deviendrait socialiste, par hasard ? Il y aura toujours des riches et des pauvres, comme il y aura toujours des hommes bien plantés et des bossus. »

À table ! coupe l’appétit de ce jeune homme perdu dans ses réflexions humanitaires…


Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio gratuit ajouté le 18/08/2012.
Consulté ~7521

Lu par René Depasse

Suggestions

3 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *