Charles Gleyre, Femme orientale (1865)

La Mille et deuxième Nuit

Gautier, bien documenté sur les zebecs, les houris, les péris, les tarabukas et autres goules, reçoit Shéhérazade à court d’imagination. Il lui offre un nouveau conte pour lui éviter d’être étranglée par le sultan Schahriar.

« – Votre sultan Schahriar, ma pauvre Scheherazade, ressemble terriblement à notre public ; si nous cessons un jour de l’amuser, il ne nous coupe pas la tête, il nous oublie, ce qui n’est guère moins féroce […] J’avais une espèce de sujet dont je voulais faire un feuilleton ; je vais vous le dicter, vous la traduirez en arabe en y ajoutant les broderies, les fleurs et les perles de poésie qui lui manquent ; le titre est déjà tout trouvé, nous appellerons notre conte la Mille et deuxième Nuit. »

Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio ajouté le 05/09/2011.
Consulté ~11 297 fois

Lu par René Depasse

Suggestions

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.