Germaine de Staël

Considérations sur la Révolution française (Partie 6)

« Et par quel sentiment public serions-nous désormais émus si nous repoussions l’amour de la liberté ?
[…]
Qui serait fier d’être Français, si l’on avait vu la liberté détruite par la tyrannie, la tyrannie brisée par les étrangers, et que les lauriers de la guerre ne fussent pas au moins honorés par la conquête de la liberté ? Il ne s’agirait plus que de voir lutter l’un contre l’autre l’égoïsme des privilégiés par la naissance et l’égoïsme des privilégiés par les événements. Mais la France, où serait-elle ? »

Voici la sixième et dernière partie des Considérations sur les principaux événements de la Révolution française, très bel ouvrage de Germaine de Staël.
Ses profondes réflexions politiques se poursuivent et terminent ce livre extrêmement important sur le plan historique, intellectuel, et aussi littéraire avec un style clair, incisif, ironique et généreux.
La pertinence de ses remarques est remarquable.
À toute époque, une telle intelligence politique est à étudier et méditer.
Germaine de Staël est une grande avocate de la Liberté dans le contexte de l’époque.

« La liberté ! répétons son nom avec d’autant plus de force que les hommes qui devraient au moins le prononcer comme excuse l’éloignent par flatterie; répétons-le sans crainte de blesser aucune puissance respectable : car tout ce que nous aimons, tout ce que nous honorons y est compris. Rien que la liberté ne peut remuer l’âme dans les rapports de l’ordre social. Les réunions d’hommes ne seraient que des associations de commerce ou d’agriculture, si la vie du patriotisme n’excitait pas les individus à se sacrifier à leurs semblables.
[…]
Sans doute il faut des lumières pour s’élever au-dessus des préjugés, mais c’est dans l’âme aussi que les principes de la liberté sont fondés : ils font battre le cœur comme l’amour et l’amitié; ils viennent de la nature, ils ennoblissent le caractère. »


Consulter la version texte de ce livre audio.
Références musicales :

Ludwig van Beethoven, Quatuor No.8 – Rassoumovsky, Op. 59-I et IV, interprété par le Quatuor Amadeus (1959, domaine public).

Livre audio gratuit ajouté le 09/04/2017.
Consulté ~4930

Lu par Christiane-Jehanne

Suggestions

4 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour cher Machiavel, grand grand merci à vous d’un si gentil message.
    Ca m’encourage bien!
    A bientôt, oui, et je vous souhaite une très belle fin d’après-midi.
    Toutes mes amitiés.
    Christiane-Jehanne.

  2. Et voilà j’arrive au bout de cet ouvrage,le cœur pincé mais la perspective de vous réécouter m’égaye, mille merci Christiane jehanne et à bientôt

  3. Bonjour cher Melis, oui, voilà, tout y est, merci de votre gentillesse.
    J’avais envoyé les parties 04 et 05 avec les M.O.T. de Chateaubriand , et ca y est, les Considerations sont au complet.
    C’est un texte très précis, intéressant, avec un regard particulier sur toute cette période.
    Merci à vous de votre fidélité et de votre intérêt pour ce petit travail. Ca m’encourage bien.
    Toutes mes amitiés, cher Mélis.
    Belle journée à vous!
    Christiane-Jehanne.

  4. Quelle bonne surprise, tout y est!
    Merci beaucoup pour ce beau travail!
    En attendant la deuxième partie j’avais commencé à écouter la 5è, c’est tellement mieux dans l’ordre et quand on sait qu’on va pouvoir tout écouter…
    Encore mille merci!