Giacomo Leopardi (1820)

À un vainqueur du jeu-de-paume (Poème)

Voici le texte poétique numéro V, du recueil Poésies et œuvres morales.
Poésie datée de 1824.

Citation :
« Nommera-t-on inutile celui qui découvre et secoue les étincelles cachées de la vertu native, et qui ravive la chaleur caduque du souffle vital dans les poitrines malades et enrouées ? Depuis que Phébus pousse son triste char, les œuvres des mortels sont-elles autre chose qu’un jeu ? et la vérité est-elle moins vaine que le mensonge ? »

Une belle poésie pour l’Italie bien chère au cœur de cet auteur si sensible.

Traduction : Alphonse Aulard (1849-1928).

Consulter la version texte de ce livre audio.
Illustration :

Giacomo Leopardi (1820).

Licence d'utilisation : CC BY-NC-SA : Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions
Livre audio gratuit ajouté le 07/10/2017.
Consulté ~5560

Lu par Christiane-Jehanne

Suggestions

4 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour,
    Grand merci pour cette très belle lecture d’un poème aussi beau d’un Giacomo Leopardi toujours aussi profond par une italienne 🙂
    Très belle journée à tous et grand merci,
    Alessandra