Eugène Delacroix - Portrait de Frédéric Chopin et George Sand (1838), Détail

Chopin ou le poète

• • •More

Homme de lettres d’origine suisse et grand mélomane, Guy de Pourtalès consacra des biographies à quelques-unes des plus grandes figures de l’histoire de la musique romantique : Liszt, Wagner, Berlioz et Chopin. Des quatre, Chopin est sans doute le plus intimiste, le moins spectaculaire, le plus pudique et le plus perfectionniste. Pourtalès retrace avec précision et sensibilité la trajectoire du musicien depuis sa Pologne natale jusqu’à sa carrière en France, ses idylles malheureuses, son histoire d’amour mouvementée avec George Sand, sa mort précoce à 39 ans. Laissant la part belle aux informations de première main sur la vie de l’artiste, il donne à entendre de larges extraits de la correspondance de Chopin et de George Sand, mais aussi du journal de Delacroix.

« Le seul malheur, écrit Chopin, consiste en ceci : que nous sortons de l’atelier d’un maître célèbre, quelque Stradivarius sui generis, qui n’est plus là pour nous raccommoder. Des mains inhabiles ne savent pas tirer de nous des sons nouveaux, et nous refoulons au fond de nous-même ce que personne n’en sait tirer, faute d’un luthier. »

Donneurs de voix ayant participé au projet :

Le narrateur : Cyprien,
Frédéric Chopin : Aymeric,
George Sand : Christiane-Jehanne.


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Références musicales :

Chapitre 01 :
Frédéric Chopin, Prélude op. 28 n°8, interprété par Friedrich Gulda (1953, domaine public).
Frédéric Chopin, Franz Liszt, « Souhait de jeune fille » – transcription par Liszt de la mélodie polonaise op. 74 n°1 de Chopin, interprété par Serge Rachmaninov (1942, domaine public).

Chapitre 02 :
Frédéric Chopin, Mazurka en la mineur op. 68 n°2, interprété par Arthur Rubinstein (1946, domaine public).

Chapitre 03 :
Frédéric Chopin, Variations sur « La ci darem la mano » op. 2, interprété par Emil Gilels (1958, domaine public).

Chapitre 04 :
Frédéric Chopin, Fantaisie-Impromptu en ut dièse mineur op. 66, interprété par Samson François (1957, domaine public).
Frédéric Chopin, Concerto n°1 en mi mineur op. 11, Allegro maestoso, interprété par Nikita Magaloff et l’orchestre des Concerts Lamoureux dirigé par Roberto Benzi ‎(1962, domaine public).

Chapitre 05 :
Frédéric Chopin, Concerto n°2 en fa mineur, Larghetto, interprété par Neal O’Doan et le Seattle Philharmonic dirigé par Nico Snel (licence Cc-By-Nc-Sa-3.0).
Frédéric Chopin, Étude op.10 n°12, dite « révolutionnaire », interprété par Sviatoslav Richter (1959, domaine public).

Chapitre 06 :
Frédéric Chopin, Valse op. 34 n°2, interprété par Nico De Napoli (licence Cc-Pd).

Chapitre 07 :
Frédéric Chopin, Valse op. 64 n°1, dite «Valse minute», interprété par Arthur Rubinstein (1961, domaine public).
Frédéric Chopin, Concerto n°1 en mi mineur op. 11, Romance : Larghetto, interprété par Zuzana Šimurdová – version pour piano et quintette à cordes (licence Cc-Pd).

Chapitre 08 :
Frédéric Chopin, Valse op. 69 n°1, dite « Valse de l’adieu », interprété par Olga Gurevich (licence Cc-Pd).
Frédéric Chopin, Ballade en sol mineur op. 23 n°1, interprété par Donald Betts (licence Cc-Pd).

Chapitre 09 :
Frédéric Chopin, Nocturne en si bémol mineur op. 9 n°1, interprété par Arthur Rubinstein (1958, domaine public).

Chapitre 10 :
Frédéric Chopin, Berceuse en ré bémol majeur op. 57, interprété par Veronica van der Knaap (licence Cc-Pd).

Chapitre 11 :
Frédéric Chopin, Prélude op. 28 n°15, interprété par Friedrich Gulda (1953, domaine public).
Frédéric Chopin, Prélude op. 28 n°6, interprété par Friedrich Gulda (1953, domaine public).
Frédéric Chopin, Prélude op. 28 n°15, interprété par Friedrich Gulda (1953, domaine public).

Chapitre 12 :
Frédéric Chopin, Prélude op. 28 n°4, interprété par Paul Cantrell (licence Cc-By-Nc-Sa-3.0).
Frédéric Chopin, Mazurka en la mineur op 17 n°4, interprété par Samson François (1960, domaine public).

Chapitre 13 :
Frédéric Chopin, Étude en sol dièse mineur op. 25 n°6, interprété par Edward Neeman (licence Cc-Pd).
Frédéric Chopin, Sonate pour violoncelle et piano en sol mineur op. 65, Scherzo, interprété par Yeonjin Kim et Christopher Harding (licence Cc-Pd).

Chapitre 14 :
Frédéric Chopin, Polonaise en ut mineur op. 40 n°2, interprété par Witold Malcuzynski (1959, domaine public).
Frédéric Chopin, Nocturne en ut mineur op 48 n°1, interprété par Julian von Karolyi (1951, domaine public).

Chapitre 15 :
Frédéric Chopin, Sonate n°2 en si bémol mineur op. 35, Grave – Doppio movimento, interprété par Andreas Xenopoulos (licence Cc-Pd).

Chapitre 16 :
Frédéric Chopin, Scherzo en si bémol mineur op 31 n°2, interprété par Alice Hwang (licence Cc-Pd).

Chapitre 17 :
Frédéric Chopin, Nocturne en ut dièse mineur op. 27 n°1, interprété par Vladimir Horowitz (1957, domaine public).

Chapitre 18 :
Frédéric Chopin, Prélude op. 28 n°2, interprété par Friedrich Gulda (1953, domaine public).

Chapitre 19 :
Frédéric Chopin, Étude en mi bémol mineur op.10 n°6, interprété par Edward Neeman (licence Cc-Pd).
Frédéric Chopin, Sonate n°2 en si bémol mineur op. 35, Marche funèbre – Lento, interprété par Paul Pitman (licence Cc-Pd).

Chapitre 20 :
Wolfgang Amadeus Mozart / Kirill Saltykov, Requiem – Lacrimosa, interprété par Maria Yudina (1954, domaine public).
Frédéric Chopin, Étude en la mineur op. 25 n°11, interprété par Kimiko Ishizaka (licence Cc-Pd).

Licence d'utilisation : CC BY-NC-SA : Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions
Livre audio gratuit ajouté le 13/05/2018.
Consulté ~6621

Autres projets collectifs

Suggestions

8 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Merci à vous trois pour cette lecture et le travail conséquent fourni ! Aussi, je ne veux pas faire de la peine ou agacer mais j’ai eu un peu de mal à “me mettre dedans” car j’ai eu la sensation que le ton “désinvolte” donné par Aymeric ne correspond pas au personnage de Chopin.

  2. Cher CYPRIEN … Bonjour !

    Pour une surprise c ‘ en est une !
    Je me disais que vous aviez abandonné…
    Je ne connais pas la traduction en question . Il est certain qu ‘ un texte aussi beau mérite une traduction digne de sa remarquable qualité …
    Mais bah , même une mediocre traduction pourra poigner les coeurs … Un peu comme en musique , puisque vos lectures de CHOPIN et … du ” divin LUDWIG ” ! laissent deviner un mélomane… la mauvaise interpretation d ‘ un chef d ‘ oeuvre nous ouvre malgré tout la voie … regarder la lune et pas le doigt qui la montre … ressentir à travers les mots , les notes … Enfin … tout ceci est question de sensibilité personnelle …
    Vous êtes seul juge …

    Avec mon cordial salut …

  3. Cher Patrick, merci pour ce rappel et pardon pour cette réponse tardive. Il y a plusieurs choses : la vie qui m’a depuis apporté d’autres projets, et le fait que je ne suis qu’à moitié convaincu par la seule traduction libre de droits que j’ai trouvée du texte de Büchner… Mais l’idée est toujours quelque part dans ma tête… 🙂

  4. Bonjour CYPRIEN …

    J ‘ ai vu sur le ” Forum ” qu ‘ 2016 vous nous annonciez une lecture de ce MAGNIFIQUE texte –
    ” LENZ ” de BŰCHNER … Quatre ans plus tard il n ‘ est apparemment pas proposé à l ‘ écoute .
    Avez-vous renoncé à votre projet ? Dommage … il aurait fait plus d ‘ un heureux … au moins un , en tout cas .

  5. Merci Cocotte, pour ces compliments qui font chaud au cœur ! Le choix des morceaux fut souvent cornélien…
    De mon côté, je suis peu disponible en ce moment pour LitteratureAudio, mais j’aimerais un jour enregistrer une vie de Wagner (plutôt celle de Lichtenberger ; je ne me sens pas de taille pour affronter les 500 pages de celle de Pourtalès !). En ce qui concerne Liszt et Berlioz, j’ai moins d’affinités avec leur musique, mais il y aura peut-être de valeureux audiolecteurs qui voudront s’en charger !

  6. Chers Cyprien, Christiane-Jehanne et Aymeric
    Oh! Quelle magnifique lecture : l’interprétation si sensible et intelligente, la musique, tellement bien choisie. l’ensemble est harmonieux et m’a apporté de longues heures de bonheur.
    Envisageriez-vous de présenter d’autres biographies, celles que vous mentionnez dans votre billet? Liszt, Wagner, Berlioz… Wouah! Dites oui, s’il vous plaît!
    Merci pour ce très bel apport, qui me fait apprécier Chopin encore davantage.
    Amicalement
    Janick