Pieter Brueghel l'Ancien - Les Mendiants (1568)

Le Mendiant (Poème)

« Cet homme, tout transi, cassé par la douleur,
Me demandant un sou pour aider son malheur,
Est aussi bon que moi. Si Dieu, dans sa sagesse,
Me donna plus qu’à lui, je ne suis pas meilleur.

La vertu, dans un pauvre, est aussi respectable.
L’honnête homme souvent porte un mauvais habit.
Et voir avec mépris un être misérable,
Ce n’est point obéir aux volontés du Christ. »

Traduction : Auguste Clavareau (1787-1864).

Remarques :

Consulter les versions texte de ce livre audio : De Bedelaar ; Le Mendiant.

Livre audio gratuit ajouté le 26/04/2012.
Consulté ~10255

Autres projets collectifs

Suggestions

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.