Édouard Toudouze - illustration de Balzac, Adieu ! (éd. de 1897)

Adieu

Un homme retrouve une femme qu’il a aimée. Elle a perdu la raison au moment de la retraite de la Bérésina. Ce désastre sert de toile de fond à ce récit paru en 1830.

« […] Ceux qui sont restés avec délices pendant des heures entières occupés à voir dormir une personne tendrement aimée, dont les yeux devaient leur sourire au réveil, comprendront sans doute le sentiment doux et terrible qui agitait le colonel. Pour lui, ce sommeil était une illusion ; le réveil devait être une mort, et la plus horrible de toutes les morts. […] »


Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio gratuit ajouté le 13/04/2010.
Consulté ~24004

Lu par René Depasse

Suggestions

9 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour,
    Je me permet d’envoyer un message aujourd’hui car il y a dix ans de cela, j’ai cru entendre Adieux de Balzac de votre bouche.
    Ce qui m’a poussé à lire Balzac est, si je ne m’abuse, votre voix, lisant “Stéphanie, Stéphanie” qui avait, à l’époque, brisé mon cœur d’étudiante.
    Je suis maintenant à la recherche de ma madeleine, et j’aimerais beaucoup réentendre ce passage. Ainsi que présenter ce livre à ma nièce. Je ne puis malheureusement trouver que deux chapitres de ce livre lus par vous. Pourriez vous m’indiquer comment écouter votre interprétation de ce livre?

    Je vous remercie mille-fois pour votre travail.

    1. Bonjour Lilou, L’enregistrement est bien complet (le chapitrage étant ici arbitraire), vous pouvez retrouver votre “madeleine” à partir de 01:08:00 au Chap. 1. Bonne soirée ! 🙂

  2. Bonjour Mr René

    Je prends enfin qq minutes pour vous remercier chaleureusement pour toutes ces heures d’écoute.
    Je vous ai découvert avec la bête humaine il y a 1 an et depuis 2 mois j’ai décidé d’écouter l’oeuvre du Napoléon de la littérature…le grand BALZAC !!
    Vous êtes impayable…j’adore votre style !
    Quand je choisis un nouveau titre et que je vois votre nom comme lecteur, je me dis super je vais encore passer un bon moment.
    Mille mercis Mr Depasse.