Sandro Botticelli - Le Printemps 6

Rip Van Winkle

« Comme il était sur le point de descendre, il entendit à une certaine distance une voix qui criait : « Rip Van Winkle ! Rip Van Winkle ! » Il regarda autour de lui, mais il ne vit rien… qu’une corneille qui passait dans son vol solitaire, perpendiculairement à la montagne. Il crut avoir été le jouet de son imagination, et se retournait pour continuer à descendre, quand il entendit le même cri retentir dans l’air assoupi du soir : « Rip Van Winkle ! Rip Van Winkle ! » En même temps le dos de Wolf se hérissa ; il poussa un grognement étouffé, et, se serrant contre son maître, jeta dans le vallon un regard effrayé. Rip alors sentit une vague appréhension s’emparer de lui ; il jeta dans la même direction un regard inquiet, et aperçut une forme étrange escaladant lentement et péniblement les rochers, courbée sous le poids d’un fardeau qu’elle portait sur son dos. […] »

Traduction : Théodore Lefebvre (1862).
Consulter la version texte de ce livre audio.
Références musicales :

Johann Sebastian Bach, Partita 03 pour violon solo en mi majeur BVW1006 (Preludio), interprété par Henrik Szering (1954, domaine public).

Livre audio ajouté le 14/08/2010.
Consulté ~11 434 fois

Lu par Éric

Suggestions

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.