John William Waterhouse - Ariane (1898)

Romances sans paroles (Poèmes, Sélection)

• • •More

« C’est l’extase langoureuse,

C’est la fatigue amoureuse,
C’est tous les frissons des bois
Parmi l’étreinte des brises,
C’est, vers les ramures grises,
Le chœur des petites voix.
[…] »


Consulter la version texte de ce livre audio.
Remarques :

La mention « (Version 2) » à la suite du titre indique qu’il existe sur notre site un autre enregistrement de ce même texte, effectué par un donneur de voix différent.

Illustration :

John William Waterhouse, Ariane (1898).

Références musicales :

Frédéric Chopin, Prélude 15 en ré bémol majeur, Op. 28, Goutte d’eau, interprété par Samson François (1959, domaine public).

Livre audio gratuit ajouté le 28/06/2010.
Consulté ~23517

Lu par Éric

Suggestions

6 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Chere madame,
    y’a pas de charme, alors les mauvaises liaisons…
    Jj’ai lu ces poemes quand j’ai su que le golfe du Mexique etait rempli de petrole. J’ai ete un peu occupe. Il m’a ete difficile de m’occuper des liaisons dangereuses. Mais, vous avez raison, j’ai un probleme avec les liaisons, j’ai tendance à douter de leur existence