François Gérard, Détail du portrait de Juliette Récamier

Juliette Récamier : La Belle des belles – Une éclatante maturité

« Juliette Récamier, dès son apparition dans le monde, fut appelée la Belle des Belles. Une gracieuse et vaporeuse silhouette, vêtue de blanc. Séduisante et séductrice, elle traîna tous les cœurs après soi… »
… et par rapport à Chateaubriand :
« Elle fut l’amour de sa maturité, la lumineuse tendresse de sa vieillesse. »

Mais, avant de rencontrer François-René de Chateaubriand, Juliette avait vécu…

Madame Baldran, agrégée de l’Université, Maître de conférences honoraire en littérature comparée, Sorbonne-Paris3, a très généreusement et avec une très grande amabilité, offert ces deux textes à notre site, nous la remercions infiniment.

La première conférence, La Belle des belles, évoque l’enfance et la vie de Juliette jusqu’en 1817, la seconde, Une éclatante maturité, la vie de Juliette jusqu’à son décès en 1849.
Madame Baldran nous donne, dans un style très limpide, des informations tout à fait passionnantes.

Sur notre site, vous trouverez aussi le supplément Sur Madame Récamier des Mémoires d’outre-tombe, que Chateaubriand consacre entièrement à cette belle personne.


Remarques :

Consulter les versions textes de ce livre audio : Juliette Récamier, La Belle des belles, Une éclatante maturité.

Références musicales :

François-Adrien Boieldieu, Concerto pour harpe et orchestre en Do majeur, I Allegro brillante et II Andante lento attaca, interprété par Lily Laskine, dirigée par J.-F. Paillard (1964, domaine public).

Livre audio gratuit ajouté le 02/09/2016.
Consulté ~7082

Lu par Christiane-Jehanne

Suggestions

6 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Ces deux conférences sont un magnifique complément aux MdOT! Elles éclairent certains passages et surtout certaines ombres car François-René est un petit cachottier!
    Pauvre Madame de CH, comme il la nomme dans ses lettres…

    Merci à leur auteur de vous les avoir confiées pour que vous nous les transmettiez à votre tour.

  2. Chère Christiane-Jehanne ,

    Quel plaisir j’ai eu en apercevant cette nouvelle lecture ! Le mois de septembre commence vraiment en beauté !
    La gracieuse Juliette lue par une attrayante voix, c’est plus qu’il ne m’en faut pour passer “un bon bout de soirée” !
    Certaines personnes se souviennent peut-être de la magnifique série télévisée inspirée du livre de M.Jean d’Ormesson: “Mon dernier rêve sera pour vous”. Francis Huster et Cyrielle Claire tenaient les rôles de Chateaubriand et de Juliette R.

    Grand merci ! 🙂
    Je suis certaine que vous ferez beaucoup d’autres heureux .
    Cordialement,
    Lyse