Paul et Virginie, Passage du torrent - dessiné par Anne-Louis Girodet

Paul et Virginie

« Le temps, qui détruit si rapidement les monuments des empires, semble respecter dans ces déserts ceux de l’amitié, pour perpétuer mes regrets jusqu’à la fin de ma vie. […] », dit le vieux narrateur à l’écrivain.

Chef-d’œuvre de Bernardin de Saint-Pierre (1734-1814), disciple de Rousseau et précurseur de Chateaubriand, ce roman pastoral a pour cadre l’Ile Maurice dont les paysages tropicaux ajoutent leur beauté à la beauté morale de la petite société qui y mène une vie idyllique.
Paul et Virginie, gracieux adolescents connaissent les premiers émois de la passion qui nous est décrite avec simplicité et nous fait accepter la prédication philosophique parfois lassante et désuète que l’auteur nous impose…


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Illustration :

Paul et Virginie, Passage du torrent – dessiné par Anne-Louis Girodet, gravé par B. Roger.

Livre audio gratuit ajouté le 06/08/2009.
Consulté ~77041

Lu par René Depasse

Suggestions

12 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. J’ai remarqué qu’un livre pas très bon, comme “Paul et Virginie”, ou franchement mauvais passe mieux quand on l’écoute.
    Merci à vous, monsieur Depasse, pour votre lecture vivante (comme toujours).

  2. quelle tragique destinée pour Virginie et Paul. Très belle histoire que je ne connaissais que de nom. On “passe” hélas, le sort des habitants mauriciens, maltraités par des colons profiteurs, pour se focaliser sur cette merveilleuse et mythique histoire d’amour pur. Très bonne lecture de Monsieur Depasse que je connais tant et tant.

  3. Slu tout le monde.. bon voila mon probleme. Jai ce livre pour mon exposé mais jed trouve pas le livre. Je ne sais plus quoi faire

  4. Bonjour,

    merci pour tous ces lectures! Je me permets de vous indiquer 2 petits soucis sur cet enregistrement. Il semble que vous ayez oublié de couper un passage chapitre 2 où vous criez contre un bruit de perceuse 🙂 et il manque un petit morceau (fin chapitre 5).
    A bientot
    Raphaëlle

  5. Magnifique la lettre que Virginie a écrite à sa mère, profond le dialogue entre le vieillard/ narrateur et Paul!
    “un bon livre est un bon ami”
    Assurément et l’erreur fatale de Mme Delacour et de Margerite, je pense, a été de ne pas avoir fait grandir leurs enfants au milieu des livres.Leur paradis, si beau soit-il n’en reste pas moins limité,innocent et naïf.Ils ont peur du monde qui les entoure sitôt séparés l’un de l’autre alors que toute leur éducation au sein de la Nature aurait dû leur donner la joie, la confiance et la curiosité de s’y frotter.
    Ce conseil du vieillard vient bien tard!

  6. Si cela intéresse quelqu’un d’avoir une version écrite de 1892, je détiens le livre Paul et Virginie de la Collection Nelumbo avec ses jolies illustrations en noir et blanc.

  7. Merci de l’avoir lu car ce livre me tombe toujours des mains. Je préfére qu’on me le lise je prends plus de plaisir.