La Rue de la Chine

Croquis parisiens (Trois Paysages)

La section IV, Paysages, de Croquis parisiens de Huysmans est composée de quatre descriptions du triste et vieux Paris de 1880 :

La Bièvre (lu ici en 2010) ,
Le Cabaret des peupliers : « Le sourire de ses murs roses a fui ; une vieillesse hâtive et ignoble a voûté les chevrons et courbé le toit. Le teint éraillé est d’un rouge atroce. On pense immédiatement devant cette cahute à une épouvantable pierreuse qui détrousse et surine dès que la nuit tombe. »
La Rue de la Chine : « Et la rue va ainsi, laissant à peine entrevoir par de vertes éclaircies des bouts de toits violets et rouges ; elle va plus resserrée à mesure, se démanchant, se tortillant, grimpant, plantée, çà et là, de vieux réverbères à huile, jusqu’à la navrante et interminable rue de Ménilmontant. »
Vue des remparts du Nord Paris : « Près des cahutes dont les tuiles d’un rouge pâle bordent les lacs clairs des toits vitrés, de monumentales charrettes dressent leurs bras munis de chaînes, abritant, ici une idylle faubourienne, là une maternité dont un enfant pompe avec acharnement la gorge sèche. […] Le mendiant, le mendigo, retourne au gîte, suant, éreinté, fourbu, gravissant péniblement la côte, suçant son brûle-gueule pour longtemps vide, suivi de chiens, d’invraisemblables chiens superbes de bâtardises multipliées, de tristes chiens accoutumés comme leur maître à toutes les famines et à toutes les puces. »

Grande puissance de la prose poétique de cet esthète « décadent » qui, ailleurs, reconnaît « ce charme apitoyé que font naître en moi un coin désolé de grande ville, une butte écorchée, une rigole d’eau qui pleure entre deux arbres grêles. Au fond, la beauté d’un paysage est faite de mélancolie. La ville n’est belle que tortueuse et humide. »


Remarques :

Consulter les  versions textes de ce livre audio : Le Cabaret des peupliersLa Rue de la ChineVue des remparts du Nord Paris.

Livre audio gratuit ajouté le 20/05/2013.
Consulté ~8665

Lu par René Depasse

Suggestions

• • •More

2 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. un grand merci a tous vos lecteurs, lectrices.
    s.v.p., un livre qui m’est tellement precieux, La-Bas, par Huysmanns!!!
    merci!