Carte postale représentant l'église et la fontaine de Loc Maria (Groix)

La Chapelle de Lok-Maria de Groix

Plus de 800 livres ont été consacrés à la relation de naufrages…

Nous avons une liste des 12.332 navires ayant naufragé sur les côtes Atlantique et de la Manche.

Peut-être avez-vous lu Les Drames de la mer (1852) recueil de nouvelles d’Alexandre Dumas inspirées d’histoires maritimes véritables, toutes plus saisissantes les unes que les autres ?

Vingt ans plus tard Du Laurens de la Barre intitule La Chapelle de Lok-Maria de Groix (1879) un de ses contes du recueil Fantômes bretons, non moins saisissant.

« La chapelle de Lok-Maria était depuis longtemps l’objet de la pieuse vénération de tous les matelots du pays. Un petit clocher en pierre surmontait l’édifice que l’on découvrait de plus de deux lieues au large. Aussi chaque fois que, le soir, un coup de vent paraissait s’annoncer pour la nuit, de braves pêcheurs dont la chaumière était voisine, avaient-ils soin d’allumer une lanterne qu’ils attachaient au battant de la cloche, et, comme la petite tour était à jours et ouverte aux quatre points cardinaux, ce signal pouvait servir à guider des navires, soit pour entrer dans le port, soit au contraire, suivant leur position, pour éviter les côtes et les bancs qui entourent l’îlot. »

Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio ajouté le 20/02/2015.
Consulté ~6286

Lu par René Depasse

Suggestions

1 Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.