Lilith, par John Collier (1887)

Des amours malades

• • •More

« Je repensai aux événements saillants de ce jour infernal et me rendis compte que beaucoup avaient été provoqués par un amour malade. Un vieillard battu par son fils, un enfant battu par son père, un adolescent poussé au suicide par des parents qui croyaient ne vouloir que son bien, un gay passé à tabac par l’amant de son amant… »

« Aimer de cette manière n’est pas une bonne façon d’aimer… »

Mais de quel mal ont donc souffert les amours d’Alexandre pour que le désespoir de ses patients fasse resurgir en lui des angoisses aussi profondes ?

Ce livre est dédié aux hommes, aux femmes et aux enfants pour qui l’amour au lieu d’être synonyme de tendresse et de bonheur, signifie au contraire terreur et souffrance. Pour qu’ils aient la force de briser cette spirale de douleur et de silence afin de retrouver un peu d’équilibre et de sérénité.

Licence Creative Commons


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Références musicales :

 

Roger Stéphane, Mon amour, extrait de l’album Symphoniquement votre (avec l’aimable autorisation de l’artiste).

Livre audio gratuit ajouté le 09/04/2014.

42 Commentaires

Ajoutez le vôtre ! C'est la meilleure manière de remercier les donneurs de voix.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Chère Christine Treille. Je cherchais en vain ce libre. Je l’ai lu il y a quelques années. Moi, qui ne possède pas une culture extraordinaire …mais j.adore Proust et vous j’ai le même plaisir de vous écouter. Merci

  2. Bonjour Christine,
    Décidément, il me semble que vous avez le don de nous apprendre à ne pas juger autrui, et aussi le don de nous réapprendre à aimer les autres et à nous aimer nous-mêmes, comme vous le dites quelque part.
    Votre fil conducteur est « dur ». Presque tous les commentaires à votre livre l’ont souligné. Cependant il est bien réel. Vous n’avez pas inventé votre trame, vous avez répondu à un audio-lecteur que c’était en fait le fruit de trente-cinq ans d’études et d’attention. Que d’heures à écouter avec compassion les souffrances que vous nous livrez. J’ai envie de vous dire merci au nom de ceux qui ont bénéficié de votre patiente et compréhensive écoute !

    J’ai une demande précise à vous faire, Christine. Votre héros, Alexandre, l’homme battu, est secouru par son assistant, le docteur Conrad. À un moment de l’histoire, « Micha » propose à Alexandre de lire un article qu’il a écrit sur l’anorexie masculine, phénomène mal connu, dit-il.
    Christine : cet article, existe-t-il en fait ? Faites-vous référence à un article précis que vous auriez lu, ou… écrit ?
    Le fils d’une amie tombe peu à peu dans la dépression, se nourrit de moins en moins, irrégulièrement. Il s’enferme des jours entiers. Il a environ vingt ans, a perdu son père il y a plusieurs années. Sa mère, mon amie, s’inquiète de plus en plus.
    Je ne suis ni médecin, ni en aucune façon familier des milieux hospitaliers. Mais il semblerait difficile de nier les symptômes de l’anorexie.
    Si donc vous faisiez allusion à un article bien précis, lorsque vous avez écrit votre livre, Christine, pourriez-vous m’en donner les références, s’il vous plaît ? Je voudrais mieux connaître cette pathologie, spécialement quand elle atteint des jeunes hommes, et ses conséquences. Je voudrais aider ce jeune et cette amie, l’ensemble de la famille qui souffre, mais je me sens pour le moins démuni.
    J’espère rencontrer votre compréhension, comme Alexandre a rencontré celle de Micha…
    Ricou

    Je n’ai pas trouvé votre nom dans la liste pour vous envoyer un mp, ce qui explique cette voie que vous me pardonnerez.

Lu par Christine TreilleVoir plus

Les plus aimés ❤️ (sélection)Voir plus

×