Katsushika Hokusai - La Grande Vague de Kanagawa (1833), Détail

Conte du pêcheur et du voyageur

Un petit conte du XVIIIe siècle… toujours d’actualité!

« Il y avait une fois un homme qui n’avait pour tout bien qu’une pauvre cabane sur le bord d’une petite rivière […] Cependant il était content dans sa pauvreté, parce qu’il ne souhaitait rien que ce qu’il avait. »

Consulter la version texte de ce livre audio.
Illustration : Katsushika Hokusai - La Grande Vague de Kanagawa (1833), Détail
Livre audio ajouté le 29/09/2008.
Consulté ~27 401 fois

Lu par Magali Guerrero

Suggestions

6 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Attention ! Ce commentaire dévoile en partie l’histoire.

    je trouve que le conte est cruel puisqu’il sacrifie le pécheur pour édifier le voyageur . les nuances sont absentes et le misérabilisme n’est pas loin .
    le conte est joliment tourné …

  2. J’avais écouté avec beaucoup de joie et de plaisir votre lecture de la nouvelle de Quiroga et après avoir écouté celle-ci, je me suis rendu compte que la donneuse de voix était la même. Et le même plaisir était au rendez-vous. Sans doute grâce au choix des textes et à la tessitude toute en douceur de votre voix. Ce serait une joie si vous pouviez nous donner d’autres lectures de textes en espagnol. Merci

  3. Le Professeur a raison Magali : voici pour cette premiere oeuvre un éclat trés agréable à écouter. Diction claire, voix jeune et cristalline, débit peut-etre un peu rapide mais faut-il chipoter ?
    Ce premier opus de vos travaux laisse augurer de belles histoires futures…..
    A trés bientot avec plaisir.

    Bises

  4. Bienvenue Magali parmi les donneurs de voix ! Et merci pour cette belle lecture, claire et pleine de sagesse. Pour un premier livre-audio, je trouve le résultat vraiment concluant 🙂 . Afin de rester dans la même veine, pourquoi ne liriez-vous pas “La Belle et la Bête” du même auteur ? Je crois que de nombreux parents et enfants seraient ravis de vous entendre conter cette histoire si dénaturée par Walt Disney.

    Amicalement, Professeur Tournesol