Joseph-Siffrein Duplessis, Portrait de Louis XVI

Testament

« […] Je recommande à mon fils, s’il avait le malheur de devenir Roy, de songer qu’il se doit tout entier au bonheur de ses Concitoyens. »

Le jour de Noël 1792, Louis XVI est en prison à la tour du Temple. Le verdict de son procès devant la Convention n’a pas encore été prononcé. Mais le roi pressent déjà la fin tragique vers laquelle le tourment révolutionnaire le conduit. Privé depuis plusieurs semaines de tous contacts avec les siens, sans confesseur, il rédige alors ses dernières volontés et ses sentiments.
Ce texte prend ainsi nettement l’aspect d’une Confession et d’un examen de conscience : il n’est pas un simple testament, ni une simple lettre d’Adieu. Il s’y reflète une inquiétude spirituelle, l’espoir du pardon de ses péchés, un attachement fort à l’Église Catholique fondée sur la tradition apostolique, et la ferme volonté de ne pas nourrir de ressentiments, ni de haine envers quiconque. De là l’émotion particulière qui émane de ce texte touchant et vraiment empreint de majesté et de générosité chrétienne. Sans illusion sur ses semblables, le roi pardonne à ceux-là qui l’ont déjà fait souffrir et qui vont bientôt être ses bourreaux. Sa condamnation à mort sera votée à une courte majorité. Louis XVI sera exécuté le 21 janvier 1793.

Lu et enregistré, le 8 juin 2012, jour-anniversaire de la mort de Louis XVII à la prison du Temple en 1795, par suite de mauvais traitements, à l’âge de 10 ans.


Consulter la version texte de ce livre audio.
Références musicales :

Wolfgang Amadeus Mozart, Concerto della Madonna dei fiori, KV618 : Ave Verum Corpus, interprété par l’ensemble Orchestra Gli Armonici (domaine public).

Livre audio gratuit ajouté le 12/06/2012.
Consulté ~19524

Lu par Ludovic Coudert

Suggestions

14 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Merci, un témoignage touchant d’un roi qui fit son possible;
    On ressent la grandeur d’âme et le sens du devoir.
    Instructif.

  2. Bonsoir – Un mot pour Stanislas s’il est toujours intéressé.
    L’Education de Louis XVI de Pierrette Girault de Coursac est de 1972 néanmoins, probablement pour protéger La République, on continue à insinuer que Louis XVI était un incapable proche de simple.
    Bonne lecture et un grand remerciement à Monsieur Coudert.

  3. Merci bien pour me faire parvenir le commentaire.
    Louis XVI,était il au courant des préparatifs en France et le a l étranger pour le libérer?´
    Je vous prie de bien vouloir m ´excuser.Mon pc n´a pas l ´accent grave

  4. Sorry. I did not see your message sooner.

    I am feeling very happy that you enjoyed this reading and took interest to this sad ending of Louis the 16th, and his last testimony.

    Thank you so much Michael for your comment.
    LC

  5. Merci Anh pour votre message.

    A Pilayrou:

    Je vous remercie de votre envoi. Mais votre affirmation est un peu abrupte. Les historiens doivent s’accorder entre eux. Pour ma part, je n’ai pas cherché à faire oeuvre d’historien en publiant ce billet mais à faire entendre le texte de louis XVI principalement.
    Pour le reste, je me fie à ce que les historiens sérieux et reconnus admettent, et que les membres de la famille des Bourbons reconnaissent tous depuis le 8 juin 2004, suite aux travaux de datation au carbone quatorze. C’est la thèse majoritairement acceptée aujourd’hui: Louis XVII est l’enfant mort au temple le 8 Juin 1795.

    Bien à vous,
    L.C

    La plupart des sites d’histoire consultés admettent la réalité du fait:
    http://www.chateauversailles.fr/l-histoire/personnages-de-cour/epoque-louis-xvi/le-dauphin-louis-xvii
    http://www.wix.com/phidelorme/phd
    http://www.herodote.net/histoire/evenement.php?jour=17950608
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_XVII