Henri Gervex - Scène de Café à Paris (1877)

Violante, ou La Mondanité

Proust publie sa première œuvre Les Plaisirs et les jours en 1896. Extraite de ce recueil en prose, Violante ou la Mondanité est une nouvelle en quatre chapitres (Enfance méditative – Sensualité – Peines d’amour – Mondanité) décrivant les funestes effets du monde frivole sur la jeune princesse de Styrie…


Consulter la version texte de ce livre audio.
Illustration :

Henri Gervex – Scène de Café à Paris (1877).

Livre audio gratuit ajouté le 16/10/2008.
Consulté ~19441

Lu par René Depasse

Suggestions

2 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Je partage le point de vue de “Lem” :

    quel que soit le mérite de René Depasse, pour toute la peine qu’il se donne, je souhaiterais qu’il soit parfois moins soucieux de son “interprétation” (qui reste évidemment souhaitable), que de sa “partition”…

    Cordialement, et avec tous mes remerciements

  2. Il est des erreurs de lecture qui, certes, ne méritent pas de reprise. Ce n’est pas le cas de toutes, dont l’une fausse gravement le sens du texte de Proust, qui milite plus ou moins consciemment, et bien avant le quasi retrait d’où sortira La Recherche, pour une vie intérieure et une quête spirituelle. Ce sont “les tendances profondes de son âme” – et non de son ami(e)- qu’il s’agit de suivre, pour trouver le bonheur -auquel croit encore le jeune Proust… (Folio classique p.77)