Pierre-Auguste Renoir - Petite Bohémienne (1879)

Valserine

« Avant même que le jour ne fût levé, Valserine ouvrit toute grande la fenêtre, comme les matins où elle attendait le retour de son père. Elle savait bien pourtant qu’il ne viendrait pas, ce matin-là, puisque les gendarmes l’avaient emmené en prison la veille ; mais elle ne pouvait s’empêcher de regarder vers le sentier par où il arrivait toujours, un peu courbé, lorsqu’il rapportait des marchandises passées en contrebande. Elle ne pouvait croire encore à son malheur. »

Une nouvelle du recueil La Fiancée.


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Livre audio gratuit ajouté le 05/06/2015.
Consulté ~6169

Lu par Cocotte

• • •More

Suggestions

1 Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Chère Cocotte, vous allez trouver que j’ai beaucoup de chance: je ne connaissais Marguerite Audoux que de nom. Quelle découverte ! J’ai commencé par Marie-Claire et l’atelier de Marie-Claire. Je ne m’en suis pas encore remise. Merci d’avoir lu beaucoup des nouvelles de cette autrice, dont “Valserine”, que je ne veux pas laisser sans commentaire. J’admire cette variation très belle et “documentée” autour de la tragédie essentielle de la vie de Marguerite Donquichote ( pardon si son nom est mal orthographié ). La fin semble abrupte ? Mais non ! Elle nous montre avec adresse la chrysalide dans laquelle tout l’avenir nous a été annoncé. Chère Cocotte, vous savez que votre voix est un bon vent pour mes voiles. Si en plus le texte touche au coeur…