Molière

Dom Juan ou le Festin de pierre

Donneur de voix : Olivier Pontreau | Durée : 2h 30min | Genre : Théâtre


Molière - Jean-Baptiste Poquelin

Les libertins ne font jamais bonne fin. Dom Juan défie le Ciel et la société, accompagné par son faire-valoir de valet, Sganarelle.

« On goûte une douceur extrême à réduire, par cent hommages, le cœur d’une jeune beauté, à voir de jour en jour les petits progrès qu’on y fait, à combattre par des transports, par des larmes et des soupirs, l’innocente pudeur d’une âme qui a peine à rendre les armes […] »

Avec la voix de Carole G. pour les personnages féminins.

> Écouter un extrait : Acte 1, Scène 1.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Dom Juan.zip



> Consulter la version texte de ce livre audio.

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Livre ajouté le 13/03/2010.
Consulté ~94 209 fois

Lu par Olivier Pontreau

Suggestions

15 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Chère Véro
    Je me permets de mettre un mot sur le site d’Olivier. Dom Juan, la pièce entière, en projet collectif, est en cours de montage et sera publiée bientôt.
    J’espère que vous serez satisfaite.
    Cordialement
    Cocotte

  2. La lecture des noms avant chaque réplique donne un côté platonique à l’œuvre de Molière. C’est dommage

  3. Très bien mais c un peu dommage de dire le nom des personnes avant de prononcer sa réplique si comme moi on a le texte sous les yeux car on distingue bien les voix différentes quand vous lisez le livre

  4. Je suis en écoute de l’oeuvre présentement, mais rien ne fonctionne, j’ai écouté l’acte 1 et là, ça ne veut plus fonctionner. J’ai essayé sur un autre ordi, même chose 🙁

  5. Je crois que le but de livre audio et principalement de aide les personne en dificulte d’aprendisage et les personne comme moi qui on de la dificulté avec la prononciation des mots et de orthographe. Cela me perme de lire, écouté pour un meilleur aprendisage car on écouter la bonne prononciation et on peut en plus voir comment l’on écrit.

  6. Je vous suit reconnaissance car dans peu de jours j’ai une contôle de francais sur ce livre que je n’ai toujours pas lu , et votre site me sauve la vie . Merci encore de pensez a nous lycéens qui n’aimons pas lire .

  7. Merci infiniment de votre travail brillant qui m’a permis de lire ou plutôt écouter cette histoire qui paraît, à travers vos différentes voix, si réel !
    Encore, je ne saurai vous remercier pour votre aide qui m’a été si efficace.

  8. La diction est parfaite et la prestation d’assumer plusieurs personnages, méritoire…L’aspect pédagogique de les nommer avant chaque réplique ne gène en rien le déroulement de l’action.

  9. J’ai réalisé cette lecture pour les élèves en difficulté dont parle Laetizia. Effectivement, Don Juan est au programme cette année.

    Ceux-là lisent peu ou lisent mal. Et si cette lecture les amène à se familiariser avec le texte, l’objectif est atteint.

  10. Bonjour,

    Je suis en désaccord avec les commentaires précédents. Les interprétations univocales peuvent, bien au contraire, convenir parfaitement à la lecture. Ionesco l’a fait avec la cantatrice chauve, et le résultat en est excellent. Sans compter que pour des collégiens ou lycéens en difficulté de lecture (dyslexie par exemple) cela permet de reconstituer le texte suffisament clairement.

  11. Je partage entièrement l’avis d’Homerrr ! Certes, il serait intéressant de trouver sur litterature audio la lecture de pièces de théâtre. La difficulté vient de pouvoir distinguer clairement un personnage de celui qui lui répond. Ici, le donneur de voix choisit de dire le nom du personnage avant chaque réplique et de modifier à chaque fois sa voix. Le premier choix voudrait reproduire ce que fait un lecteur ordinaire. Mais rapidement, un lecteur ordinaire ne lit plus les noms des personnages, mais sait qu’il passe de l’un à l’autre au cours d’un dialogue. A l’audition, le procédé est assez vite lassant car il coupe toute l’action dramatique. Quand au changement de voix, on peut concevoir qu’il est très difficile de jouer un rôle dans ces conditions. Alors plusieurs …

  12. Quinze personnages interprétés par deux donneurs de voix… même avec la meilleure volonté (que je ne vous enlève pas), cet état de fait m’étonne au plus au point !
    Ce n’est déjà pas évident de faire du “théâtre en audio”, mais alors là, le dispositif employé l’interdit complètement !