La Dernière Chance de Billy Hopkins

La Dernière Chance de Billy Hopkins

Nous nous intéressons peu aux orpailleurs aujourd’hui…
Note :
« L’or se trouve dans des plages de sables et graviers, situées dans les rivières dîtes « aurifères » (contenant des particules d’or). Dans ces placers, l’or natif se trouve sous forme de paillettes d’or plus ou moins grosses (poudre millimétriques, paillettes, grains ou pépites d’or) mélangées aux alluvions.
L’or des rivières provient de la désagrégation d’anciens filons de montagnes (filons détritiques) qui se sont érodés et dans lesquels le métal se trouvait à l’état cristallisé comme pour les filons des autres métaux lourds (cuivre, fer, plomb).
Le pan, mot anglais, désigne la poêle qui servait aux chercheurs d’or américains à séparer les paillettes d’or des petits cailloux mais aussi à cuisiner leur nourriture.
Des études conduites chez les orpailleurs ont mis en évidence une exposition aux vapeurs de mercure non négligeable, polluante et dangereuse. »

La question ne se posait pas au temps de La Dernière Chance de Billy Hopkins quand les espions allemands sillonnaient le Mexique (cf. La Tournée de conférences).

Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio ajouté le 27/01/2016.
Consulté ~5 518 fois

Lu par René Depasse

Suggestions

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.