La Jeune Fille et l'habitude

La Jeune Fille et l’habitude – Boadicée

Autant le fameux humoriste O. Henry nous a émus récemment avec La Dernière Feuille, autant avec ces deux « brèves de comptoir » il nous amuse.

Les milieux des deux nouvelles se ressemblent : deux restaurants new-yorkais très fréquentés.

La Jeune Fille et l’habitude a pour héroïne Miss Merriam :

« Miss Merriam siégeait sur un tabouret derrière un petit bureau protégé sur trois côtés par un haut et fort grillage en fil de cuivre. Vous passiez votre addition et votre argent par un petit guichet qui s’ouvrait dans le treillage et vous attendiez la suite, tandis que votre cœur battait la breloque. Car Miss Merriam était à la fois belle et capable. »

La genèse du tableau Boadicée remonte à la soirée mémorable que vécut O. Henry avec son ami, peintre du tableau, trois ans plus tôt :

« Milly, la serveuse, faisait partie intégrante du restaurant Cypher. L’on s’attendait à voir sa silhouette colossale émerger du nuage flottant et bleuâtre qui s’exhalait du laboratoire à friture, tout comme le voyageur s’attend à voir surgir les gratte-ciel à travers les brumes de l’Hudson. Là, parmi les vapeurs de légumes, de petits salés, de puddings, parmi le fracas de la vaisselle, le cliquetis de couverts, le vacarme des commandes, les cris des affamés et tout l’horrible tumulte qui accompagne les repas de l’homme, environnée d’un essaim de ces bestioles ailées et bourdonnantes qui sont la onzième plaie de l’Égypte, Milly s’avançait majestueusement, tout comme un grand paquebot qui fend les eaux au milieu d’une flottille de pirogues et des hurlements des sauvages. »

Deux nouvelles extraites du recueil New York Tic Tac.

Traduction : F.R..
Remarques :

Consulter les versions textes de ce livre audio : La Jeune Fille et l’habitude, Boadicée

Livre audio ajouté le 13/05/2016.
Consulté ~5 163 fois

Lu par René Depasse

Suggestions

1 Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.