Plotin

Du Bien et de l’Un

Ennéades 6, Livre 9.

Le traité sur le Bien et sur l’Un est chronologiquement le premier grand traité dans lequel Plotin expose sa métaphysique. Comme beaucoup de philosophes avant lui, il soutient que le monde dans lequel nous vivons a été formé par un être divin intelligent. Mais Plotin se démarque en affirmant très clairement que cet être intelligent n’est pas le premier principe de toute chose, et qu’il provient lui-même d’autre chose. En effet cet être intelligent est nécessairement multiple, et à la source de toute chose, il faut au contraire un principe qui soit parfaitement un, qui ne renferme aucune multiplicité. Plotin admet finalement trois principes divins : d’abord l’Un, ineffable, qui dépasse la raison, puis l’Intellect, qui émane de l’Un, et enfin l’Âme (du monde) qui organise le monde sensible.

Consulter la version texte du livre audio.

Traduction : Marie-Nicolas Bouillet (1798-1865).

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Références musicales :

Claude Debussy, Danse sacrée et danse profane, interprétée par l’ensemble United States Marine Band (domaine public).

Livre ajouté le 07/07/2016.
Consulté ~5 766 fois

Lu par Gauthier Manesse

Suggestions

3 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Grand merci pour l’avoir su applique les et la diction qui étaient necessaires un cette oeuvre d’une telle hauteur sans la laisser se disperser dans les méandre d’un deviment qui se serait transforme obstacle dans la construction du texte partait. Rien de propos et rien de moins.
    Bien cordialement

  2. Bonsoir cher Gauthier ,

    Merci infiniment de votre choix et votre lecture …
    Une soirée agréable et pleine d effort .

    Bien cordialement ,
    Ahmed