Léonard de Vinci - L'Homme de Vitruve (vers 1490)

Société et solitude – La Civilisation


Société et solitude :
« Il avait des capacités réelles, un naturel aimable et sans vices, mais il avait un défaut — il ne pouvait se mettre au diapason des autres. Son vouloir avait une sorte de paralysie, si bien que quand il se trouvait avec les gens sur un pied ordinaire, il causait pauvrement et à côté du sujet, comme une jeune fille évaporée. »

La Civilisation :
« Qu’il s’agisse de n’importe quel labeur, la sagesse de l’homme consiste à attacher son char à une étoile, et à voir ce labeur fait par les dieux mêmes. Le moyen d’être fort, c’est d’emprunter la puissance des éléments. La force de la vapeur, de la pesanteur, du galvanisme, de la lumière, des aimants, du vent, du feu, nous sert jour après jour, et ne nous coûte rien. »

Traduction : Marie Dugard (1862-19??).

Consulter la version texte de ce livre audio.
Remarques :
La mention « (Version 2) » à la suite du titre indique qu’il existe sur notre site un autre enregistrement de ce même texte, effectué par un donneur de voix différent. Voir aussi : Version 1.

 

Illustration :

Léonard de Vinci, L’Homme de Vitruve (vers 1490).

Livre audio gratuit ajouté le 21/02/2017.
Consulté ~6221

Lu par Sisyphe

Suggestions

2 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour Sisyphe,

    ayant utilisé votre voix (Emile_Durkheim_-_Le_rôle_des_grands_hommes_dans_l_histoire) j’aimerai vous faire entendre ce que j’en ai distillé.
    Merci de m’adresser un mail à l’adresse que je vous ai indiquée par message privé sur le forum, afin de vous envoyer un lien par la suite.
    Cordialement,
    Christophe

  2. Bonjour chère Sisyphe ,

    Merci de votre choix et prière corriger le bruit sur la lecture en vous souhaitant une agréable journée.

    Bon courage pour la suite ,
    Bien cordialement,
    Ahmed