Forêt et lumière

Le Pèlerin du silence – Les Bras levés – Le Dit des arbres

Le Rémy de Gourmont (1858-1915), profond érudit, auteur de ces trois textes, est très différent du Gourmont humoriste de Le Devoir ou de Grèbe et Grèbe. Il est vraiment le poète symboliste, par excellence, et Le Pèlerin du silence, qu’il dédie à son ami Mallarmé en est l’hermétique illustration, ainsi que Les Bras levés.

Le poème en prose, Le Dit des arbres, sorte de litanie païenne célébrant l’originalité des différents arbres que Gourmont traduit en symboles qui, tous, sont « joie de mon triste cœur » est vraiment original !

« Cytise, jeune fille penchée au-dessus du ruisseau clair avec des sourires dans les cheveux, cytise blond, cytise blanc, cytise pur,

Tu donneras tes cheveux blonds aux lèvres du vent, et ta peau blanche à l’invisible main du faune, et ta pureté au mâle qui passe dans l’air hystérique.

Blond cytise, arbre rêveur et frêle, joie de mon triste cœur. »


Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio gratuit ajouté le 05/11/2015.
Consulté ~5148

Lu par René Depasse

Suggestions

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *