René Boylesve en 1921

La Becquée

René Boylesve (1867-1926), auteur d’une quarantaine de romans et nouvelles (Le Parfum des îles Borromées, Sainte Marie des Fleurs, Le Bonheur à cinq sous) est resté méconnu, éclipsé par la célébrité de ses amis Anatole France, Henri de Régnier, André Gide, Francis Vielé-Griffin, et Jean Moréas, Charles Guérin, Paul Bourget, Paul-Jean Toulet, Paul Valéry, Maurice Barrès…

Plusieurs de ses romans dont La Becquée (œuvre en partie autobiographique) ont pour cadre la Touraine ; Beaumont n’est autre que sa ville natale La Haye-Descartes et la Courance est le nom d’un petit ruisseau de la propriété familiale. Le personnage central est la grand’tante du petit René Boylesve (il était gosse au moment des événements du récit), dépeinte sous le nom de Félicie Planté (en réalité Clémence Jeanneau), généreuse mais ayant le culte de l’argent et effondrée devant les gaspillages de son beau-frère Fantin…

Roman du sentiment, non seulement vécu, mais décrit en profondeur et art de faire sentir les moments intimes par des descriptions délicates, telle celle-ci, prise au hasard :

« Les heures de la triste saison tournaient au cadran de bronze, sous le corps gracieux du Cupidon. Quand elles sonnaient, ces dames levaient la tête sans interrompre leur ouvrage, et il se trouvait invariablement quelqu’un pour annoncer le nombre des battements du petit marteau. Le feu de bois sec pétillait ; on confiait des châtaignes à la cendre brûlante ; tout à coup cela sentait le roussi : on se levait et secouait ses robes ; ou bien une châtaigne faisait explosion, et tout le monde se mettait debout. On était sensible au souffle du vent, à la moindre goutte de pluie au dehors ; la température était l’objet d’une préoccupation constante, et l’on avait presque des battements de cœur lorsque, le temps s’étant mis à la neige, on épiait, les yeux au ciel sali, la chute tremblotante des premières blancheurs. »


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Illustration :

René Boylesve en 1921.

Livre audio gratuit ajouté le 26/06/2014.
Consulté ~14364

Lu par René Depasse

Suggestions

12 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Cher René, ce serait en effet un grand plaisir si vous pouviez nous faire la lecture de L’enfant à la balustrade, qui raconte de façon romancée son propre parcours de jeunesse dans cette province tourangelle qu’il décrit si bien. Bien à vous.

  2. Je vous comprends ,Gigi61:j’ai eu aussi beaucoup de plaisir à lire du Boylesve peu connu.Peut_être s’ajoutera-t-il bientôt un texte aux quinze déjà publiés! Merci

  3. Avec ce roman autobiographique, nous découvrons René Boylesve, auteur injustement méconnu malgré ses qualités de style et sa sensibilité, élu à l’Académie française en 1918.
    Bravo à René Depasse qui nous a donné la possibilité d’écouter les magnifiques ouvrages de cet écrivain.

  4. Bon anniversaire M. Depasse. Je suis heureux de voir que nombre d’auditeurs vous écoutent quotidiennement.

  5. Bon anniversaire M. Depasse et merci pour toutes ces formidables lecteur et ce jeu de comédien si particulier qui a coloré ma vision de Sherlock et le rend encore plus riche à mes yeux. 🙂

    Imago

  6. Très très bon anniversaire M. DEPASSE. Je vous souhaite un peu de repos et de temps calme au milieu des vôtres en cette journée …
    Mais demain, dès demain … au travail.
    Allez, lisez, contez, enchantez nos oreilles …
    Questions : Pourquoi n’ais-je plus depuis plusieurs mois de nouvelles policières ou de romans affiliés ? Boisgobey, Bourget, (je ne fais que quelques “B”).
    J’ai parcouru avec vous Paris dans tous sens et même sous terre, j’ai été en Angleterre, en Italie, en Orient, en Chine, … Pourquoi ne puis-je plus voyager ?
    Je me permet de vous embrasser pour votre travail et je reste à votre écoute … Daniel.

  7. Bonjour, Joyeux Anniversaire!, et continuez à nous enchanter par vos nombreuses lectures, si variés… Je vous écoute maintenant, depuis à peu près, six ans, si la mémoire ne me fait pas défaut? MERCI Monsieur DEPASSE

  8. Bonjour ,
    Je profite de mon enregistrement du matin ,pour vous souhaitez un joyeux anniversaire et vous dire encore milles et un merci pour votre travail.