Rodolphe Bringer Un homme volatilise

Un homme volatilisé

En fin d’après-midi, Gaston Boudouran, un riche négociant en bois, disparaît, à vélo, sur la route qui mène de Pierrelatte à Saint-Andéol. Le mystère s’épaissit quand la bicyclette de l’homme volatilisé est retrouvée près du cadavre d’une femme inconnue. Le Commissaire Rosic chargé de l’enquête, penche très rapidement pour un rapt crapuleux, notamment, après avoir appris que Boudouran venait de retirer cent mille francs au guichet de sa banque … que ce dernier n’a pas été aperçu par le cantonnier travaillant toute la journée sur la fameuse route. Mais, quand la jeune femme de Boudouran s’éclipse à son tour, les certitudes s’écroulent au fur et à mesure que l’affaire se complique…  (Google Books)


Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Illustration :

Couverture de l’édition originale de 1935.

Livre audio gratuit ajouté le 03/02/2023.

14 Commentaires

Ajoutez le vôtre ! C'est la meilleure manière de remercier les donneurs de voix.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Chère Cocotte,
    Merci pour cette lecture (et pour la “soudure” des chapitres…)
    J’attends impatiemment d’autres policiers de M. Bringer (j’ai lu que vous en enregistriez un).
    Bien amicalement,
    Ribambelle

    1. Ah! Vous voyez, chère Ribambelle, que j’ai collé les chapitres comme vous vouliez. j’espère que vous allez pouvoir les écouter plus facilement. Je continuerai ainsi. Mon prochain Bringer sera publié vendredi. Un texte superbe de Zweig vient d’être libre de droits. Je vais le commencer demain. Il est très long, il me faudra au moins deux mois. Alors, de temps en temps, une petite nouvelle pour varier les plaisirs!
      Vous allez attendre impatiemment la suite, n’est-ce pas?
      Très amicalement
      Cocotte

  2. Rosicienne COCOTTE… Bonjour !

    Encore une fois… notre commissaire a tout faux… mais… ca alors !…
    le faux… pour des raisons bien discutables… devient le vrai !
    Sacré veinard de ROSIC ! Son prestige s ‘ enfle de ce nouveau triomphe !
    Dans un autre billet… vous me parlez de ” Les 50 francs de Jeannette “… Je ne vous ai rien dit sur cette histoire… que je n’ ai pas encore écoutée… mais qui venait de revenir à ma mémoire ! Lisez-vous donc dans mes pensées ?!
    Un bon Dimanche à vous… À bientôt…

    1. Bringérien Sautillant
      Eh oui, notre commissaire a très souvent tout faux, pour ne pas dire toujours, mais c’est ce qui fait son charme. Il y a u une exception cependant, le roman que je sis en train d’enregistrer : Le soulier du mort.
      J’espère que vous apprécierez “les 50F de Jeannette”, histoire que vous m’avez proposée. Au passage, je vous remercie pour cette suggestion, Hélas non, je ne suis pas extra lucide, sinon, j’ouvrirais un cabinet immédiatement, et je me roulerais dans l’or.
      A bientôt! J’espère que vous avez passé un très bon dimanche, surtout avec le retour du soleil!Très cordialement
      Cocotte

      1. Heliotropique COCOTTE … Bonjour…

        Rendez-vous… donc… pour cette histoire de… pompe funèbre… lue en son temps … mais dont le souvenir m ‘ est flou… ROSIC s’ en sort tout seul… si je vous comprends bien… Aaah… voilà qui est bien étonnant…
        Je vous laisse au Soleil… Cordial salut…

      2. Ami Sautillant
        Ah! quel plaisir de retrouver votre humour et vos jeux de mots. Oui, dans “Le soulier”, Rosic s’en sort (presque) tout seul. Cette histoire semble compliquée, mais elle paraît si simple à la fin. Je n’en dis pas plus, juste un peu pour vous émoustiller, mais sans vouloir gâcher votre plaisir. Cordialement! A bientôt!
        Cocotte l’héliotrope (vous avez choisi une belle fleur, j’en ai plein mon jardin!)

  3. Merci chère Cocotte pour ce nouveau Bringer plein de rebondissements.
    J’aime aussi la différence de point de vue entre l’inspecteur et le philosophe et leur consensus au final .Un bon moment de distraction grâce à vous et à tous ceux qui œuvrent dans l’ombre ,vous faites des heureux .
    Rose Marie

    1. Chère Rose Bretagne.
      Je suis en train de terminer un nouveau Rosic, plus long, et, une fois n’est pas coutume, c’est notre cher commissaire qui trouve tout seul la solution d’un problème compliqué et inexplicable. Encore une fois, grand merci pour votre message très agréable qui est ma plus belle récompense.
      Amitiés
      Cocotte

    1. Eh oui, Jean-Pierre. la version texte renvoie à Oxymore éditions. Si, à Littérature audio, nous sommes tous bénévoles, il faut débourser 99 centimes pour accéder à la version texte. Je proposerai bientôt 2 romans de Bringer dont le texte est gratuit : 0€ chez oxymoron et gratuit sur Gallica. fr. Cordialement.
      Cocotte

    1. Mais si Jean-Pierre, c’est gratuit et même bénévole. Je sais, c’est difficile à croire.
      Si vous éprouvez des difficultés technique pour télécharger ou écouter ces livres audios, n’hésitez pas à nous le faire savoir. Au risque de vous choquer, c’est gratuit aussi.

Lu par CocotteVoir plus

Les plus aimés ❤️ (sélection)Voir plus

×