Romain Rolland
: &

Lettre à Tolstoï

À travers la lettre de Romain Rolland adressée à son ami, Léon (Lev Nikolaïevitch) Tolstoï, le 24 janvier 1897, c’est le cœur de la France qui s’interroge sur le sens de la vie à la veille de grands bouleversements dans toute l’ Europe.
« Aussi ne vous ai-je jamais oublié, et vous êtes sans cesse plus près de moi que la plupart des gens que je vois tous les jours. »


Consulter la version texte de ce livre audio.
Références musicales :

Erik Satie, Gymnopédie nº1, interprétée par Edward Rosser (domaine public).

Livre audio gratuit ajouté le 27/03/2018.
Consulté ~4272

Lu par Georje

Suggestions

6 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Le phrasé est très sensible, un vrai plaisir à écouter. Et de très belles choses dites. Très touchant cette façon d’avoir attendu des années, d’avoir eu peur de déranger, d’avoir sans doute ruminé tant à dire, et de lâcher tout ça un jour, en s’excusant d’être si long… Merci pour la découverte !

  2. Effectivement Marie, je pense que R Rolland aurait aussi pu dire «  Apprendre à bien vivre ensemble pour apprendre à bien mourir »
    On a du mal à comprendre comment l’un de nos plus grands écrivains est presque tombé dans l’oubli son propre pays alors qu’il est encore reconnu aujourd’hui, dans le monde entier.

  3. Quel beau texte de Romain Rolland s’adressant à Léon Tolstoï. Oui, ne jamais renoncer à l’idéal humanisme. Toujours incliner pour le bien de l’humanité, ne jamais avoir peur de la mort quand on peut sauver une vie. Bien-sûr, on pense immédiatement à tous ceux qui périssent emportés dans un au-delà par leur volonté et leur courage.