Gustav Klimt - L'Arbre de vie (1905)

Pour dire aux funérailles des poètes

« Allez bien doucement messieurs les fossoyeurs. Allez bien doucement, car le cercueil n’est pas comme les autres où se trouve un bloc d’argile enlinceulé de langes, celui-ci recèle entre ses planches un trésor que recouvrent deux ailes très blanches comme il s’en ouvre aux épaules fragiles des anges. »

Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio ajouté le 01/02/2010.
Consulté ~15 299 fois

Lu par Vincent Planchon

Suggestions

4 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Quel poème! Quelle voix pour le dire!Merci Vincent Planchon pour m’avoir fait découvrir ces superbes vers ” Pour dire aux funérailles des poètes” de Saint-Pol Roux! Vous les rendez à hauteur d’âme, avec une sensibilité tellement touchante qui me bouleverse à chaque écoute!
    Ce poème sonore est un joyau en or massif!

  2. Très beau texte et votre lecture suscite une émotion dont l’intensité augmente au fur et à mesure que celle de votre voix diminue.
    Bravo.
    Pomme.