Essai sur les privilèges

« On a dit que le privilège est dispense pour celui qui l’obtient, et découragement pour les autres.
S’il en est ainsi, convenez que c’est une pauvre invention que celle des privilèges. […]
Tous les privilèges sont donc, par la nature des choses, injustes, odieux et contradictoires à la fin suprême de toute société politique. »
Essai sur les privilèges, Abbé Sieyès (1748-1836).

En 1788, Emmanuel-Joseph Sieyès rédige l’Essai sur les privilèges que précède le texte Qu’est-ce que le Tiers Etat ?

Le texte lu est celui de l’édition de 1822 sans les notes.

Consulter la version texte du livre audio.

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Livre ajouté le 15/11/2011.
Consulté ~13 856 fois

Lu par Domi

Suggestions

5 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Bonjour,

    Je le comprends comme : Celui qui bénéficie du droit de faire ou ne pas faire quelque chose profite toujours de ce droit tandis que celui qui ne bénéficie d’aucun privilège ne peut qu’être découragé et sans espoir. Le privilège est signe d’inégalité entres les individus.
    J’espère vous avoir un peu aidée.

  2. bonjour je n’ai pas très bien compris « le privilège est dispense pour celui qui l’obtient et découragement pour les autres »