Sandro Botticelli - Le Paria (vers 1495)

La Vie blessée (Poèmes, Sélection)

Un songe, à peine un songe – La Vie blessée (Poèmes, sélection)

La Vie blessée

« Pourquoi La Blessure des Mots ? La blessure est elle-même reliée au sang qui représente à la fois un symbole de vie et de mort. Les mots, quant à eux, forment les matériaux dans l’épaisseur desquels le poète délivre son message. C’est donc dans la mise en tension de ces deux vocables que celui-ci explore aussi bien les sentiers noirs de la désolation que les chemins blancs de la lumière. »

Ces poèmes sont extraites de La Blessure des Mots, de Thierry Cabot, enregistrés avec l’aimable autorisation de l’auteur et de l’éditeur.


Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Remarques :

Consulter les versions texte de ce livre audio : Angoisses de janvier ; Le Déshérité ; Le Sang du monde ; Un songe, à peine un songe.

Références musicales :

Angoisses de janvier :
Ludwig van Beethoven, Quatuor 07 en fa majeur Rassoumovsky Op.059-01 pour deux violons et violoncelle, interprété par le Quatuor Amadeus (1959, domaine public).

Le Déshérité :
Gustav Malher, Symphonie 05 en do dièse mineur, interprété par l’orchestre Philharmonique de New York sous la direction de Bruno Walter (1945, domaine public).

Un songe, à peine un songe :
Johann Sebastian Bach, Sonate en do majeur Apocryphe BWV1037, interprétée par David Oistrakh, Igor Oistrakh et Vladimir Yampolski, sous la direction de Rudolf Barchaï (1951, domaine public).

Livre audio gratuit ajouté le 24/08/2011.
Consulté ~10632

Lu par Cocotte

Suggestions

6 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Cher Lemoko, vous m’avez fait un très grand plaisir en me disant que vous aviez aimé cette sélection de poèmes. Venant de vous, dont j’apprécie tellement la qualité des interprétations, ce commentaire me touche particulièrement.
    Un grand, un très grand merci pour votre approbation.
    Amitiés
    Cocotte

  2. Merci beaucoup pour vos commentaires, Sylvie et Okapi. Je suis heureuse d’avoir partagé avec vous la beauté de ces poèmes.
    Amitiés
    Cocotte

  3. S U P E R B E !!!!!!!!!!!!

    Juste vrai et vibrant
    Merci Cocotte pour ces instants d’émotion
    Thierry Cabot a son interprète , Bravo

  4. J’adore. Très beau poème, interprété avec beaucoup de sensibilité et d’émotion.
    Encore!Encore!
    Sylvie