Ilya Repin - Portrait de l'écrivain Alexis Konstantinovitch Tolstoï / Aleksey Konstantinovich Tolstoy (1896)

La Famille du Vourdalak

« L’année 1815 avait réuni à Vienne tout ce qu’il y avait de plus distingué en fait d’éruditions européennes, d’esprits de société brillants et de hautes capacités diplomatiques. Cependant, le Congrès était terminé.
Les émigrés royalistes se préparaient à rentrer définitivement dans leurs châteaux, les guerriers russes à revoir leurs foyers abandonnés et quelques Polonais mécontents à porter à Cracovie leur amour de la liberté pour l’y abriter sous la triple et douteuse indépendance que leur avaient ménagée le prince de Metternich, le prince de Hardenberg et le comte de Nesselrode… »

Nouvelle écrite directement en français pas Alexis Konstantinovitch Tolstoï.


Consulter la version texte de ce livre audio.
Remarques :

La mention « (Version 2) » à la suite du titre indique qu’il existe sur notre site un autre enregistrement de ce même texte, effectué par un donneur de voix différent. Voir aussi : Version 1.

Références musicales :

Claude Debussy, Danse sacrée et danse profane, interprété par l’ensemble United States Marine Band (licence Cc-By-3.0).

Livre audio gratuit ajouté le 03/06/2017.
Consulté ~6541

Lu par Lostania0

• • •More

Suggestions

10 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Excellent enregistrement, très belle voix et nouvelle terrifiante! J espère que vous enregistrerez d’autres longues nouvelles, votre présence sur le site est trop rare 🙂 Au plaisir de vous réécouter.

  2. Merci à vous Michael 🙂 Mon but est de rendre heureux mes auditeurs 🙂 Si c’est le cas, alors j’atteins à mes objectifs et à mes rêves aussi ! Désolé pour le délais de réponse, vacances obligent… Merci encore 😉

  3. Je vous remercie d’avoir fait cette lecture. C’etait un tres grand plaisir de vous ecouter, et j’etais captive par votre style ainsi que le suspense de l’histoire.

  4. Ah ! Merci pour cette réaction attendue en effet. Merci vraiment ! Votre remarque sur les bruitages est parfaitement argumentée et j’en tiendrai compte. Pour ce qui est de la musique, je vous entends aussi et vous remercie. Mais il est vrai que je suis resté assez sensible à la remarque d’un auditeur qui expliquait, fort légitimement à mon sens, que la musique est vraiment affaire de goût. Je vais réfléchir à tout cela mais vraiment merci une nouvelle fois Ahikar ! Bien à vous.

  5. Cher Lostania,
    J’ai écouté avec grand plaisir votre très belle lecture du Joueur d’échecs. Vous posez la question aux auditeurs à savoir s’ils préfèrent une version avec musique et bruitages ou une lecture audio seule. Comme personne ne vous a, il me semble, encore répondu, je vous donne mon avis. Il concerne uniquement cet enregistrement. Votre utilisation de la musique dont le thème revient comme un leitmotiv est remarquable. Ceci est d’autant plus méritoire que ce n’est pas facile à réaliser. J’émettrai en revanche quelque critique sur les bruitages. Il me semble qu’ils ne sont pas toujours appropriés. Un exemple : (Troisième partie, vers 7 min 30) On découvre Monsieur B. lisant sur le pont du paquebot. L’auteur nous le présente comme un homme distingué et raffiné. Je pense que la scène est facile à imaginer : Monsieur B. est plongé dans sa lecture. Il me semble donc inapproprié d’entendre maintes fois des pages tournées. Non ?
    Les bruitages c’est bien, mais il me semble qu’il ne faut pas en mettre trop, uniquement s’ils vous paraissent essentiels.
    Voilà, je ne sais pas si mon avis vous sera d’une quelconque utilité.
    Bonne continuation,

  6. Bonjour à vous Carlina (ou Meric, je ne sais trop… 🙂 )
    Tout d’abord un merci pour votre commentaire. Je compte faire plus long très bientôt, mais je suis atteint depuis quelques jours d’une extinction de voix, forcément handicapante pour un DDV ! 🙂 Par ailleurs, je fais un peu mes classes pour ces premières lectures. Je “m’économiserai” donc bien moins très bientôt 🙂 Merci encore.

  7. Bonjour à vous Lostania0

    Très contente de pouvoir écouter un texte plus long.
    Vous avez une belle voix: pourquoi ne nous l’offrir
    en format économique ?
    Meric