Ilya Repin - Portrait de l'écrivain Alexis Konstantinovitch Tolstoï / Aleksey Konstantinovich Tolstoy (1896)

Le Rendez-vous dans trois cents ans

Dans cette nouvelle destinée, comme La Famille du Vourdalak, aux amateurs de fantastique amoureux de la langue classique, une grand-mère raconte à ses petits -enfants un fait surnaturel survenu dans son enfance. Dans ces souvenirs de fantômes, Alexei Tolstoi cherche la vraisemblance en faisant souvent référence à l’Histoire. Nous sommes à une époque où les écrivains russe sont attirés par le genre fantastique et suivent le sillon du mouvement gothique littéraire (cf. plus tard le Dracula de Bram Stoker).
« Eh bien ! mes enfants, nous dit notre grand-mère, vous m’avez souvent demandé une vieille histoire de revenants… Si le cœur vous en dit, venez vous asseoir autour de moi, je vous raconterai un événement de ma jeunesse qui vous donnera de bons frissons quand vous vous trouverez tout seuls, couchés dans vos lits. »

« Le chevalier me présenta la main, sans ôter son gantelet, et me dit d’une voix voilée par sa visière qui était baissée :
– Belle dame, octroyez à vostre serviteur la grâce de vous recevoir en son chastel, et les considérez comme vostre, mesmement que toutes choses qui sont à lui ! »

Nouvelle écrite directement en français par Alexis Konstantinovitch Tolstoï.


Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio gratuit ajouté le 14/07/2011.
Consulté ~34535

Lu par René Depasse

Suggestions

6 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Fantastique.
    Je découvre ce site et cette merveilleuse bibliothèque sonore.
    Merci profond à ceux qui en sont à l’initiative et qui y travaillent…quel travail! Quel talent Monsieur Depasse!
    Et ces trésors sont offerts…quel régal.
    Aucun problème de son sur cette lecture, pourtant sur smartphone et sans ampli aditionnel.
    Et si c’était le cas outre p-être un “mute” complet, je n’aurais pas l’ingratitude de venir me plaindre à cet emplacement lequel ne devrait recueillir que des mercis et des louanges. C’est assez triste de voir que les gens puissent froidement se manifester pour un problème a priori fantôme sans avoir la moindre courtoisie et reconnaissance pour l’interprète et mes éditeurs. Alors disons le encore un peu plus fort merci Monsieur Depasse, merci les ingénieures du son et le studio! Vous faites des heureux!

  2. Cher Charly,

    Malheureusement, les traductions en français de “Dracula” ne sont pas libres de droit : les auteurs ne sont pas décédés depuis plus de 70 ans. Elles ne peuvent donc, pour le moment, être enregistrées.

    Cordialement

    Vincent

  3. Cher Monsieur Depasse, Je souhaiterai tant que vous nous fassiez la lecture du “Dracula” de Bram Stoker. Car, sauf méprise de ma part, je n’ai trouvé aucune version de ce roman sur le site, et je n’arrive pas à m’expliquer l’absence d’un roman aussi emblématique. Serait-ce un problème de droit éditorial ? J’espère ardemment que mon souhait pourra un jour trouver un écho favorable, si ce n’est chez vous, peut-être chez Pomme dont j’apprécie beaucoup la délicatesse des inflexions vocales.

  4. Merci pour votre surveillance attentive,cher Lagaffe,qui fait de vous un précieux collaborateur.A la “rentrée” nos techniciennes bien-aimées se pencheront sur ce Tolstoi 36_54!

  5. Merci pour cette lecture.

    A partir de 36:54 (“C’était un vaste bâtiment…”), le son chute brusquement, la voix devient lointaine. Je mets le son de mon ordi à fond mais il reste peu audible.