Paul Valery

La Crise de l’esprit

« Nous autres, civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles.
Nous avions entendu parler de mondes disparus tout entiers, d’empires coulés à pic avec tous leurs hommes et tous leurs engins ; descendus au fond inexplorable des siècles avec leurs dieux et leurs lois, leurs académies et leurs sciences pures et appliquées, avec leurs grammaires, leurs dictionnaires, leurs classiques, leurs romantiques et leurs symbolistes, leurs critiques et les critiques de leurs critiques. Nous savions bien que toute la terre apparente est faite de cendres, que la cendre signifie quelque chose. Nous apercevions à travers l’épaisseur de l’histoire, les fantômes d’immenses navires qui furent chargés de richesse et d’esprit. Nous ne pouvions pas les compter. Mais ces naufrages, après tout, n’étaient pas notre affaire.
Élam, Ninive, Babylone étaient de beaux noms vagues, et la ruine totale de ces mondes avait aussi peu de signification pour nous que leur existence même. Mais France, Angleterre, Russie… ce seraient aussi de beaux noms. Lusitania aussi est un beau nom. Et nous voyons maintenant que l’abîme de l’histoire est assez grand pour tout le monde. Nous sentons qu’une civilisation a la même fragilité qu’une vie. Les circonstances qui enverraient les œuvres de Keats et celles de Baudelaire rejoindre les œuvres de Ménandre ne sont plus du tout inconcevables : elles sont dans les journaux. »

Ainsi commence le texte de La Crise de l’esprit que Paul Valéry (1871-1945) rédigea en 1919 et où il expose ses inquiétudes sur le devenir de la civilisation.

Consulter la version texte de ce livre audio.
Livre audio ajouté le 01/01/2016.
Consulté ~7 454 fois

Lu par Domi

Suggestions

4 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. J’ai un accent bien prononcé, une voix basse et j’articule mal, sinon je lirais de l’Auguste Comte. C’est, quand même, une grande figure française de la philosophie. Ceci est aussi une prière de nous lire Comte adressée à quiconque ayant le courage et le temps pour nous en lire quelques livres.
    Merci d’avance.

  2. Bonsoir chère Domi ,

    C’est la journée de Paul VALÉRY, ce premier jour de la nouvelle année 2016 dont suis heureux de vous écouter et à cette occasion pleine de santé , du courage …

    Merci infiniment pour ces rendez-vous sans relâche.

    Bien cordialement ,
    Ahmed