Jules Verne en 1892 (portrait colorisé)

L’Île mystérieuse

L’Île mystérieuse raconte l’histoire de cinq personnages : l’ingénieur Cyrus Smith, son domestique Nab, le journaliste Gédéon Spilett, le marin Bonadventure Pencroff et l’adolescent Harbert. Pour échapper au siège de Richmond où ils sont retenus prisonniers par les Sudistes pendant la guerre de Sécession, ils décident de fuir à l’aide d’un ballon. Pris dans un ouragan, ils échouent sur une île déserte qu’ils baptiseront l’île Lincoln.
Après avoir mené une exploration de l’île, ils s’y installent en colons et commencent à la civiliser. Une présence semble veiller sur eux et les aider dans toutes les circonstance difficiles, voire tragiques…

Consulter la version texte de ce livre audio.
Références musicales :

Butterfly Tea, The Search, extrait de l’album Night of the vampire (licence CC-By-Nc-Sa-3.0).

Livre audio ajouté le 27/07/2012.
Consulté ~148 916 fois

Lu par Orangeno

Suggestions

69 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Fan de Jules Verne depuis plus de 50 ans, j’ai lu une cinquantaine de volumes, mais avec littérature audio, j’ai découvert le summum, écouter une voix merveilleuse,une diction sublime qui me replonge dans l’ambiance de Jules Verne, un délice, juste un bémol pour les gérants de Jules Verne, j’aimerais découvrir un film sur ce livre sans modification des personnes, des endroits et sans histoires d’amour
    Encore mille mercis Orangeno

  2. Merci je vous écoute avec ravissement
    Verne n’est pas raciste.
    Faut-il renoncer à lire les Grecs au motif qu’ils étaient esclavagistes ?
    Pensée ridicule, malheureusement dans l’air du temps !

  3. Un à-côté du roman qui bien sûr m’avait échappé enfant, c’est le racisme parfaitement assumé de Jules Verne. On a beau savoir que c’était là l’éducation d’une époque férocement colonialiste, il y a des phrases qui me font (et j’espère ne pas être seul de mon espèce) un peu grincer des dents. La présentation du gentil nègre Nab, par exemple. Et relisez le chapitre où Jup apparaît dans le récit… Ce n’est d’ailleurs pas le seul roman de Verne qui me gêne aujourd’hui : la description du vieux juif dans Hector Servadac, par exemple… Mais tout ceci n’enlève rien au talent de la lectrice, bien sûr.

  4. Ce livre avait enchanté mon enfance : du moment où je l’ai trouvé sous le sapin de Noël je ne l’ai plus lâché avant d’avoir vu le mot FIN. Un grand merci de m’avoir ramené à cette époque. Votre diction très soignée, sans effets, s’accorde très bien au style vernien.

  5. • • •More