Le Jour des funérailles

« Maintenant, les funérailles étaient finies. […]

Et quand il sortit de son rang pour suivre le cercueil, bien qu’il tînt la tête toujours baissée et ne regardât ni à droite ni à gauche, les visages connus jaillirent de la foule et parmi eux, tout à, coup — oui, c’était bien elle, Barbara Wake !

[…] Elle ici ! De quel droit ? Quelle audace ! C’était indécent… Ses remords, brusquement, se retournèrent en haine contre la femme qui était la cause du drame. C’était elle la seule coupable — dans un éclair, Trenham lui rejetait sur les épaules tout le poids de la faute. Oui, c’est vrai. Combien de fois la pauvre Milly ne lui avait-elle pas dit : « Tu es si faible ; elle est toujours à te tenter. » »

Edith Wharton nous offre dans cette nouvelle une peinture féroce mais aussi pleine d’humanité de la culpabilité et de la lâcheté ordinaires.

Consulter la version texte du livre audio.

Traduction : Traduction anonyme parue en 1933 dans La Revue Belge.

Illustration : Jean-Georges Béraud, Le Veuf (1910).

Licence d'utilisation : voir nos conditions générales.

Références musicales :

Johannes Brahms, Trio in A Minor, Op. 114 – II. Adagio, interprété par Paul Pitman (domaine public).

Livre ajouté le 08/10/2014.
Consulté ~9 237 fois

Lu par Vincent de l'Épine

Suggestions

14 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Merci Maryse !
    Heureux que vous ayez apprécié cette belle nouvelle, parue il y a près de sept ans déjà ! C’est l’une des moins connues d’Edith Wharton, et pourtant que d’émotion entre ces personnages…
    Au plaisir de vous retrouver !

  2. Bonjour Paul,
    Merci de vos encouragements et excellente année 2015 à vous !
    En effet j’ai plusieurs projets avec Mme Wharton… Notamment “Le temps de l’innocence” que je lirai prochainement, après avoir terminé le montage et la publication du ” Maître de Ballantrae” et d’une autre nouvelle, ainsi qu’une pièce de théâtre. Je m”attaquerai donc certainement la lecture des oeuvres D’Édith Wharton annoncées vers le mois de mars.
    Merci pour votre retour 🙂

  3. Cher monsieur Vincent de l’Epine.

    J’ai pris connaissance des projets de lectures à venir et je constate avec plaisir que vous comptez nous offrir d’autres textes de Mrs Wharton !

    Quelle belle idée !
    Merci par avance: j’ai hâte de vous écouter !

  4. Merci Minou !
    Vous devez surtout remercier Edith Wharton et son formidable talent de conteuse !
    Parmi les innombrables nouvelles d’Edith Wharton, il reste de très beaux textes à lire… toutefois ceux-ci ne disposent pas toujours d’une traduction libre de droits. Je viens de finir de traduire “The moving finger”, une de mes nouvelles préférées. J’espère pouvoir vous la proposer bientôt.
    Un vif merci pour vos encouragements !

  5. Je vous remercie de cette belle lecture.surtout que je me suis régalée a lire ce roman ,en compagnie de votre voix si posée,avec toutes les intonations.marci
    Minou

  6. Quel texte ! quelle façon de le dire! Merci Vincent, j’en suis bouleversée… je ne le connaissais pas. Merci. Elisabeth

  7. Merci à vous Francine,
    Vos commentaires chaleureux me sont toujours précieux ! Ils contribuent beaucoup à me motiver.
    Le travail de donneur de voix est passionnant, mais certains de ses aspects sont longs et fastidieux… vos retours font beaucoup pour m’aider à garder ma motivation.

  8. Merci pour vos encouragements Cocotte, Bouchon 42 et Carlina, je suis très touché.

    Carlina, ah… si seulement il était possible de Lire les oeuvres de Somerset Maugham !
    Mais cet auteur est décédé en 1965, et il faut 70 ans après son décès pour que ses œuvres tombent dans le domaine public… sans compter le problème des traductions. J’aurais aimé lire “Le fil du Rasoir”, “Le sortilège malais” ou “Servitude humaine”… mais il me faudra attendre encore une vingtaine d’années 🙂
    En attendant 🙂 je lirai encore quelques œuvres d’Edith Wharton, plus quelques nouvelles que je compte bien traduire.
    Mais dans l’immédiat je change un peu, avec la lecture d’un roman de Stevenson… ou de Jules Verne, je n’ai pas encore décidé 🙂

  9. Cher monsieur Vincent,

    Je suis une fan de votre voix
    et d’Édith Wharton !
    Vous me voyez donc comblée par
    cette nouvelle lecture.

    Vous devez recevoir beaucoup de suggestions
    d’auteurs à lire.
    Je tente une suggestion:
    W.Somerset Maugham !
    Il est vraiment génial !

    Le choix est vaste parmi ses œuvres:
    j’ai lu toutes celles de ma bibliothèque locale !

    L’un de ses romans, The Painted Veil, a plusieurs fois été adapté au cinéma .
    En français il portait le titre
    “Le voile des illusions”

    GRAND MERCI de votre précieuse contribution au site de Littérature Audio !

  10. Quelle chance! Un nouveau Wharton! Je vais l’enregistrer tout de suite!
    Edith console un peu de la rareté des romans de Jane Austen!
    Merci, Vincent, cette nouvelle publication me fait grand plaisir!
    Cocotte