John William Waterhouse - Miranda, The Tempest (1916)

La Tempête

La Tempête (The Tempest) est une pièce de théâtre en cinq actes écrite par William Shakespeare vers 1610-1611. C’est l’une des dernières pièces du dramaturge.

Le duc de Milan, Prospero, après avoir été déchu et exilé par son frère, se retrouve avec sa fille Miranda sur une île déserte. Grâce à la magie que lui confèrent ses livres, il maîtrise les éléments naturels et les esprits ; notamment Ariel, esprit positif de l’air et du souffle de vie ainsi que Caliban, être négatif symbolisant la terre, la violence et la mort.
La scène s’ouvre sur le naufrage, provoqué par Ariel, d’un navire portant le roi de Naples, son fils Ferdinand ainsi qu’Antonio, le frère parjure de Prospero. Usant de sa magie et de l’illusion, Prospero fait subir aux trois personnages échoués sur l’île diverses épreuves destinées à les punir de leur traîtrise, mais qui ont également un caractère initiatique.

Les personnages de La Tempête se sont élevés aujourd’hui à un rang presque mythique : représentés, cités, repris, mis en scène par nombre d’artistes dans leurs œuvres, ils incarnent et symbolisent avec une grande richesse des comportements et sentiments humains. Caliban et Ariel ont souvent servi à symboliser les peuples primitifs des colonies, esclaves et jouets des puissances coloniales, ballottés dans les querelles des colons auxquelles ils ne comprennent rien. (Wikipédia)

Traduction : François-Victor Hugo (1828-1873).

Consulter la version texte de ce livre audio.
Télécharger ce livre audio par archive Zip :
Références musicales :

Ludwig van Beethoven, Sonate pour piano n°17 en ré mineur « La Tempête », Op. 31 n°2, I. Largo. Allegro et III. Allegretto, interprétée par Paul Pitman (domaine public).

Livre audio gratuit ajouté le 01/06/2016.
Consulté ~10925

Lu par Christine Treille

Suggestions

14 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Merci pour cette lecture, cela faisait longtemps que je ne l’avais pas lu. Une belle invitation au rêve.

  2. Merci énormément d’être passée sur cette autre grosse oeuvre de Shakespeare, depuis le temps que je rêvais de l’écouter. Avec vous, c’est comme assister à une pièce de théâtre, vous incarnez les personnages à merveille et donnez vie à ces histoires avec brio. Au plaisir de vous écouter encore.

  3. Bravo et merci. D’accord avec tous lescommentateurs : vous avez merveilleusement tenu tête à la tempête. Quel plaisir de vous écouter !

  4. Merci, chère Christine ! Votre faculté d’interpréter à vous seule des textes dramatiques de cette envergure m’impressionnera toujours… J’ai hâte de vous écouter dans la Tempête dès ce week-end !

  5. Bonsoir chère Christine Treille ,

    Une volonté et un courage qui apportent satisfaction à plusieurs auditeurs et un plaisir à vous écouter avec choix de musique aussi des grands musiciens.

    Bien cordialement.

    Ahmed

  6. Merci infiniment Jean-Pierre! Votre avis m’est cher et me rassure. Enregistrer une oeuvre théâtrale, seule, est un défi que j’affronte toujours avec appréhension. Amitiés.