Pomme

Pomme

Donneuse de voix sur ce site depuis 2008.

Ses commentaires les plus récents

  1. Un regroupement original! Une sage philosophie. Et une très belle voix . Trop rare, hélas.

  2. Pauline, je viens de vérifier et, en effet, la référence de la musique du tome 4 livre 4 n’apparait pas! Je vais tenter de la retrouver… et l’indiquerai ici en cas de réussite! Que cela, toutefois, ne vous prive pas d’écouter la suite! Bonne lecture.

  3. Un peu d’accord avec vous, Hildegarde. Cette attente, à la fin, c’est à nous de la remplir… Mais je comprends votre (légère, n’est-ce pas?) frustration. Merci d’avoir commenté, et merci aussi pour le compliment, auquel je suis très sensible!

  4. Sabine, je découvre votre commentaire et je tiens à vous dire tout le plaisir que vous me donnez. Rien de plus gratifiant pour moi d’apprendre que j’ai contribué à vous rendre fan de Zola! Cependant, après les Rougon-Macquart, je crains que la trilogie des villes ne vous déçoive un petit peu… Vous me direz peut-être. Encore un grand merci à vous.

  5. Choubidou, c’est Gallimard 1927, le texte sur Wikisource. Vous trouverez la version texte ci-dessus, juste après la présentation du roman, au-dessus de l’archive zip à télécharger. Votre compliment me fait le plus grand plaisir! Merci à vous.

  6. Encore une fois, EclatDuSoleil, votre commentaire m’émeut vraiment. Votre pertinente analyse et vos compliments me ravissent. Recevez mes voeux les meilleurs pour 2023. Et j’ose vous dire “à bientôt”!

  7. Merci à vous, Messsaoud, pour votre compliment. Allez-vous poursuivre la lecture de cette grande famille?

  8. Ouh! Shahla, vous utilisez des qualificatifs qui me font rougir!!! Que répondre à votre enthousiasme, sinon par mon entière gratitude?

  9. Vous faites une analyse tout à fait juste du roman, chère Claryssandre. Je vous adresse mes meilleurs voeux pour cette fin d’année et l’année nouvelle. Avec toute ma sympathie.

  10. Monique, je vous remercie pour vos sympathiques compliments. Je suis ravie que ce roman vous ait plu. Je ne connais pas les romans que vous suggérez, mais je vous promets d’y jeter un coup d’oeil. J’aime beaucoup Ramuz.

  11. Bonsoir, Bruno. C’est bien émouvant, ce que vous nous dites. L’histoire de Pinocchio n’est peut-être pas très accessible à votre petit malade de 2 ans et demi. Au moins le chapitre 1 aura-t-il eu son effet soporifique. J’espère que sa santé va au plus vite s’améliorer, et que vous-même allez faire de belles découvertes sur litteratureaudio.

  12. Je lis “avec le coeur”, dites- vous, Fabien. C’est sans doute vrai, tant j’aime ça! Mais sachez que vos commentaires me vont droit au coeur! Encore une fois mille mercis.

  13. A Fraise et Pauline. A Pauline d’abord: je vous rassure, vous ne pleurerez pas avec Anna Karénine. Je suis sensible à votre grosse émotion dans Germinal, que j’ai vraiment partagée et qui m’a tant fait hésiter à lire ce livre à voix haute. C’est vraiment un roman terrible, surtout quand on sait que Zola n’inventait rien. Donc, chère Fraise, vous voilà avertie, à vous de faire le pas ou pas! Quant à la physiologie du mariage, j’ai essayé à plusieurs reprises et chaque fois j’ai capitulé. Je le regrette pour vous, Fraise. Passez d’excellentes fêtes, Pauline et Fraise.

  14. Je suis ravie pour vous, CM63. Je vous souhaite une excellente continuation dans la saga. Seuls 3 romans (je crois!) ne sont pas lus par moi mais par une adorable voix féminine, donc je n’ai pas fait de doublons. A bientôt, peut-être…

  15. Voilà une fine analyse du roman, et joliment tournée! Merci EclatDuSoleil! Je suis bien heureuse que vous ayez découvert ce roman, que j’aime beaucoup, moi aussi.

  16. Chère Ceusette, je suis ravie pour vous. Retirer Lévine? Mais c’est, à mon avis, le personnage principal du roman! Incroyable! Vous me semblez bien connaître la Russie. Si vous avez une suggestion de lecture à me faire, ce serait avec le plus grand plaisir, Ceusette.

  17. Eh! bien! votre dimanche a-t-il été illuminé, chère Fraise? Votre compliment me touche particulièrement car je sais bien que je ne prononce pas toujours correctement les noms propres russes. Oui oui, c’est ici le texte intégral, mais René Depasse n’a pas utilisé la même traduction que moi malgré ce qui est dit sur le billet. Bonnes soirées d’hiver, chère Fraise!

  18. Vous étiez triste hier soir, Cora, et moi je suis ravie ce matin! Votre commentaire est un vrai régal pour moi. Merci à vous. A bientôt de vous lire à nouveau!

  19. “Grâce à moi”, dites-vous,Tijax, Oh! oh! et un peu à Proust aussi!!! Votre commentaire est une bien belle récompense pour moi ! Je suis très honorée. Et un grand merci pour votre compliment.

  20. Ah! oui! on est loin du romantisme à la George Sand, à la mode à cette époque, qui idéalisait le monde paysan…
    Merci pour vos compliments, Fabien. Je les reçois toujours avec la même gratitude.

  21. Chère Lïat, ne me parlez pas de “travail”, ce n’est que du plaisir pour moi! Et votre enthousiasme m’est un cadeau!

  22. Quelle fierté pour moi, Thomas, d’apprendre que j’ ai contribué à votre découverte de la littérature russe! Avec Anna Karenine, vous allez “voir” l’aristocratie russe, mais aussi les paysans, et des histoires d’amour finement analysées. Je vous souhaite de belles heures d’écoute. Et merci pour votre si sincère commentaire.

  23. Cher Fabien, vous êtes tellement enthousiaste! Mais sachez que, maintenant, je suis en train de lire “votre” Rabouilleuse! Et je me régale!

  24. Augustin, je suis honorée par ton encourageant commentaire.
    Domi, je suis ravie pour vous, et très touchée par votre fidélité.

  25. Oh! Oh! c’est au triple galop que vous revenez, Daniel! Et j’en suis bien heureuse!

  26. Vous aussi, chère Claryssandre, vous m’avez manqué! Vos commentaires si sincères, si spontanés, vous rendent tellement attachante. Grand merci à vous.

  27. A ???, sans doute parce que un peu trop osé, à l’époque, de classer Marie-Madeleine parmi les “courtisanes”, ce qui sous-entend que le Christ aurait eu une liaison avec elle.

  28. Ce “cher Guy”, comme vous dites si tendrement, Fraise, a bien ma préférence aussi, sur (presque) tous les autres. J’adore et j’admire Maupassant.

  29. Bonsoir, chère Fraise. C’est un vrai plaisir de vous retrouver. J’ai la même nostalgie que vous… chut. Merci pour vos compliments et vos voeux. Un bel automne à vous aussi. Au plaisir de vous relire.

  30. Alors, bien merci, JPB! Devinant en vous quelqu’un de plutôt difficile à satisfaire, d’exigeant en tout cas, votre compliment me touche.

  31. Je me perds, JPB. Je ne sais plus si vous complimentez le chanteuse ou la DDV! Mais une chose est sûre: la petite soeur ce n’est pas moi, mais la chanteuse!

  32. Eh bien, vous avez pris le bon virage, Tijax! Et peut-être votre petite étourderie va-t-elle vous rendre accro aux lectures-audio. Merci pour votre commentaire bien sympathique.

  33. Un enthousiasme qui me fait chaud au coeur, Véronique! Et que ne tempère même pas ce problème technique! Problème qui a déjà été soulevé, réparé, re- soulevé, bien qu’il n’apparaisse pas à chaque audio-lecteur. Bien compliqué tout ça! Peut-être Augustin y jettera-t-il un oeil. Grand merci à vous, Véronique.

  34. Bonjour, Thomas, rien ne me fait plus plaisir qu’un commentaire comme le tien. (je te tutoie comme je tutoyais mes élèves.) Merci d’avoir pris la peine de l’écrire. Je te souhaite de bien apprécier Maupassant, à la palette si riche.

  35. Merci pour votre compliment, Adrian. (J’ai bien failli ne pas le voir car je n’en avais reçu aucune notification.)

  36. dandelionmood, ça me fait vraiment plaisir que vous ayez été touché par Mme Caroline, la douce lumière de ce roman. Et merci pour votre compliment, dont je ne suis, hélas, pas toujours digne!

  37. Quelle horreur! Je viens de vérifier le chapitre 6 et effectivement je ne l’avais pas corrigé!!! J’ai tellement honte! Et je vous suis bien reconnaissante, Fabien, de m’avoir signalé – et avec quelle délicatesse! – ces défauts. Je viens de corriger et j’espère qu’Augustin pourra remplacer ce fichier. Votre indulgence me confond, vraiment.

  38. Un vrai bonheur pour moi de vous lire, Melis. Quel chaleureux et touchant commentaire! Un grand merci à vous. Pourtant, je préfèrerais calmer vos insomnies plutôt qu’enchanter vos nuits…

  39. Je serais tentée! Mais j’ai déjà plusieurs autres projets. Cependant, si aucun autre DDV ne se présente … il vous faudra juste un peu de patience, Fabien.

  40. J’espère, YanDaOne, que votre trousse de survie est en prévention d’une situation désespérée, et que vous avez – encore! – un bon moral. En tout cas, je suis ravie d’apprendre que ma lecture des Rêveries ait un tel pouvoir sur vous! Bonne lecture.

  41. C’est “mon” Balzac préféré!
    “émérite”, dites-vous, Fabien. Hum… Je vois bien quel sens vous donnez à ce mot, et suis flattée. Mais le 1er sens du mot me conviendra sans doute bientôt…

  42. Oh! Fabien, je découvre à l’instant votre message, dont je n’avais eu aucune notification. Votre fidélité me touche beaucoup.

  43. La best? Ouah! et dire que c’était ma 1ère lecture envoyée sur le site! Merci à vous, Jules, pour ce compliment rigolo!

  44. Vous êtes vraiment généreux en compliment, Fabien! Je vous remercie chaleureusement.

  45. Quel message émouvant, Fabien! Vos compliments et votre “éternelle fidélité” me secouent tout de bon! J’aimerais tellement pouvoir accepter de lire les romans de Dumas que vous me suggérez, mais … ils sont déjà lus sur le site, et par une voix féminine. Je suis désolée de vous décevoir. Je suis actuellement en train de lire une version 2 d’un gros roman russe. Peut-être vous permettra-t-il de ressentir une “béate satisfaction”, moi j’adore le lire. Mais un peu de patience.
    Bien à vous, Fabien.

  46. C’est bien vrai, Tinou, surtout il ne faut pas toucher au fils d’une mère corse! Maupassant aimait la Corse où il était allé en tant que reporter, et il a écrit une dizaine de contes et nouvelles sur ce thème. Ce conte-ci est particulièrement glaçant!
    Et merci à vous, Tinou, pour votre gros compliment.

  47. Votre compliment, Foxridr, me touche vraiment et je vous en remercie bien sincèrement. Je partage tout à fait votre émotion, j’ai d’ailleurs longtemps hésité à lire à voix haute ce roman, et cela n’a pas été simple pour moi. Mais des commentaires comme le vôtre me récompensent tellement!

  48. wolfy, je suis bien surprise de votre frayeur avant d’aborder ce roman de Zola, c’est le plus léger de la série! Mais peu importe maintenant puisque vous avez apprécié. J’aurai peut-être le plaisir de vous retrouver sur un autre roman des Rougon-Macquart. Et merci pour vos félicitations. Je tiens quand même à vous préciser que ces lectures à voix haute sont un vrai plaisir pour moi, non pas un “travail”. A bientôt, wolfy!

  49. Je ne sais ce qui m’émeut le plus, tinou, ce risque que vous avez pris ou vos compliments! Je suis très touchée, ravie même, et vous remercie chaleureusement.

  50. Ces plaisanteries sont bien rigolotes mais ne vous aident en rien, chère Domi. Je me demande si vous n’auriez pas, en sélectionnant un extrait pour la “Réduction de bruit”, pris un extrait qui contient votre inspiration. Cela m’est arrivé et avait transformé ma voix de cette façon. C’est d’ailleurs Carole qui m’avait mise en garde.

  51. Chère Alice, votre commentaire, avec ses gros compliments, me touche sincèrement. Un commentaire d’une DDV est toujours tellement gratifiant. Je suis vraiment ravie que ce roman méconnu vous ait plu. Grand merci à vous, Alice.

  52. dandelionmood, je suis très heureuse que vous ayez, vous aussi, ressenti ce “frisson”! Un bien terrible frisson! Et merci pour votre compliment et votre fidélité.

  53. Isabelle, je vois avec notre modératrice Christine et vous contacterai.
    Bien à vous, Pomme

  54. Je suis ravie pour vous, Suz! Et si vous voulez découvrir d’autres titres de E. Rod, vous cliquez sur son nom et apparaitront ses romans lus sur le site. Bonnes lectures, Suz! Et merci à vous.

  55. Isabelle, j’ai trouvé les lettres de Lausanne, je vais y jeter un coup d’oeil, et peut-être les lirai-je, bien que son auteur me soit parfaitement inconnue.
    Quant au livre d’E Rod que vous me suggérez aussi, Le Sens de la vie, je ne le trouve pas sur internet. J’ai beaucoup appécié les romans que j’ai lus de cet auteur. On verra…
    Sachez que je suis très touchée par votre fidélité et votre demande.

  56. Isabelle, je suis très honorée de votre demande. En effet, 2 versions existent déjà, Je suis sûre que vous y trouverez des fleurs pour votre chemin! Bien à vous.

  57. Bonsoir, Marlène. C’est moi qui suis impressionnée par votre commentaire! Je suis vraiment ravie! Merci à vous.

  58. Grand merci à vous, mamzellezaz, pour cet enthousiasme qui me fait le plus grand plaisir! Jules Verne est en effet très étonnant dans ce roman.

  59. Bonjour CITA, les références des musiques utilisées apparaissent en bas de la page du roman. Mais les voici:
    Références musicales :

    Première Partie :
    Frédéric Chopin, Nocturne 21 en do mineur, interprété par Lidia Grychtolowna (1959, domaine public).

    Deuxième Partie :
    Frédéric Chopin, Étude 13 en la bémol majeur Op025-01, interprété par Vladimir Ashkenazy (1959, domaine public).

    Troisième Partie :
    Ludwig van Beethoven, Sonate No. 5 pour violon et piano « Printemps » en Fa majeur, Op024, II. Adagio molto espressivo, interprété par Arthur Grumiaux et Clara Haskil (1957, domaine public).

  60. Petite remarque: les cerisiers japonais ne produisent pas de fruits, ou alors, parfois, de tout petits fruits sans aucun intérêt alimentaire.

  61. C’est moi qui vous remercie, syldjro, pour vos gros compliments qui m’apportent tellement de joie et de fierté.

  62. Votre enthousiasme, Peron, me fait le plus grand plaisir. Bonne continuation à vous aussi!

  63. Chère Pauline, merci pour votre commentaire. Bien d’accord avec vous, les plus grands drames se jouent dans la cellule familiale. La littérature et, parfois, l’actualité, le confirment. Quant à votre dernière phrase, elle m’a bien fait sourire… un peu jaune , certes.

  64. Grand merci pour vos compliments, François. Je suis ravie de votre fidélité sur le site. Bien d’accord avec vous sur l’intérêt de la lecture audio pour les personnes en difficulté de lecture. Elle devrait être bien plus présente à l’école.
    Quant à l’éventuel plagiat, je vous avoue ne pas connaître la date de sortie de ce roman, je ne sais donc pas s’il est antérieur ou postérieur à celui de Pergaud.
    Bien à vous.

  65. MOAL MT, je suis surprise, j’ai vérifié et le lien est bien là: juste sous le titre, une petite flèche vers le bas et le mot “télécharger”. J’espère que vous allez réussir bien vite.

  66. Donc Rouquet et Tinou c’est tout un! toute une, plutôt! OK. Bonne fin de journée, Tinou.

  67. Cher Fabien, vous me touchez profondément. C’est une vraie émotion d’apprendre que ma voix peut panser vos “plaies”. Je vous souhaite d’autres belles lectures et la sérénité que cette “vie de fou” semble éloigner de vous.

  68. Votre commentaire, La Riva Gonzales, me ravit! Merci à vous. Peut-être à plus tard pour un autre Proust.

  69. Votre commentaire, Charlotte, me fait bien plaisir et je vous en remercie. Je vous souhaite plein d’autres découvertes sur le site.

  70. Merci, ritzplatine, pour vos compliments qui me touchent bien sincèrement.
    “Absolument effrayant”, dites-vous. Oh! je pense au contraire que ces mufles devaient être bien nombreux dans cette société du XIXè siècle. Hélas, pour les petites jeunes filles!
    Bien d’accord avec vous pour “émotionné”. Peut-être une erreur du traducteur, je ne suis pas capable de juger la traduction.

  71. Bonsoir Gillet. Ici, votre 1er commentaire n’apparait pas (,!) mais je l’ai reçu personnellement et donc lu. Bien d’accord avec vous, un criminel reste un criminel. Cependant, dans ces romans, Chéri Bibi multi récidiviste, demeure sympathique, ou plutôt attachant. L’humour fait passer bien des “crimes”! Non?
    Le livre de Rocambole? Je me demande si le site ne comporte pas déjà des histoires de Rocambole. Cherchez bien.
    Et merci pour vos compliments, Gillet! J’en suis ravie!

  72. Quel bonheur de vous lire, Marc!
    Les Mohicans de Babel… hum! je crois bien que j’avais annoncé cette lecture et que j’y ai renoncé, redoutant de ne pas retrouver la drôlerie de Chéri Bibi, et comme je suis d’accord avec vous sur votre jugement sur l’auteur… mieux valait que je renonçasse! (!) Mais vous pouvez fort bien, Marc, ajouter cette suggestion de lecture sur le forum, et peut-être un donneur de voix sera-t-il tenté.
    A bientôt le plaisir de vous lire, n’est-ce pas?

  73. Oh! bondroit, vous avez fait le compte des heures d’écoute! Je ne sais pas si vous totalisez les romans de la série que j’ai lus ou tous les romans de la série . Peu importe. L’essentiel est ce que vous avez ressenti et j’en suis bien touchée. Merci pour ce commentaire, bondroit.

  74. Je vous en prie, fa. Je suis ravie (et toujours un peu étonnée!) que ce roman plaise… Merci d’avoir posté ce commentaire enthousiaste.

  75. Oh! chère Claryssandre, enfin vous voilà revenue! Votre long silence sur le site m’inquiétait bien. Je suis très contente que ce livre vous ait fait revivre des émotions de jeunesse. Avec toute mon affection.

100 / 100