Pomme

Pomme

Donneuse de voix sur ce site depuis 2008.

Ses commentaires les plus récents

  1. Taruka, votre commentaire m’émeut beaucoup. Soyez profondément remercié(e) pour si tendre retour.

  2. Ben, quel plaisir pour moi de lire votre si chaleureux commentaire! Je vous suis profondément reconnaissante et vous souhaite une excellente continuation dans la saga des Rougon-Macquart.

  3. Bonjour, Bertrand, je vois que ce bizarre problème, vous l’avez résolu. Cependant , en vérifiant sur mon ordinateur ce fichier, j’ai constaté un oubli de nettoyage, j’ai donc corrigé et renvoyé le fichier propre que notre modérateur va très vite mettre à la place. Il serait donc préférable que vous patientiez une journée avant de télécharger ce fichier. Je vous souhaite une bonne lecture.

  4. Adamantine, votre si chaleureux commentaire me comble de joie! Votre analyse minutieuse et enthousiaste aurait bien eu sa place ci-dessus en présentation du roman! Grand merci à vous.

  5. Je vous en prie, Mouna. Je suis bienheureuse que cette lecture vous ait plu. Et merci pour le compliment.

  6. Bonjour Sylvia. Je suis bien aise de vous aider ainsi. Hélas, je ne lirai pas les autres lettres de Mme De Sévigné à sa fille car je ne les trouve pas en ligne! Sans doute ne suis-je pas bien dégourdie… Je suis désolée. Merci à vous pour ce commentaire si chaleureux.

  7. Oh! Oh! 17/20! Voilà une bien jolie note, Lewine! Je te félicite. Je suis tellement heureuse d’avoir contribué à t’aider. Merci pour ton commentaire.

  8. Zenon, vous m’envoyez là un commentaire qui me touche particulièrement. Soyez-en chaleureusement remercié.

  9. Merci, Ludovic, pour votre compliment et votre conseil. Il est bien difficile de plaire à chacun car on nous dit parfois que nous lisons , généralement, un peu trop vite!!!

  10. Jany, si vous avez apprécié ce duo _ et j’en suis ravie! _ vous en trouverez d’autres car Juliette et moi avons tellement aimé lire ensemble des contes de Maupassant tous aussi savoureux les uns que les autres. Merci à vous pour ce chaleureux commentaire.

  11. Bonjour, Michel. Vos commentaires me touchent particulièrement. C’est vrai que j’aime cet auteur que j’ai découvert grâce à la merveilleuse lecture de Juliette: Bruges la morte. Lecture admirable que je vous conseille vivement! Et j’ai eu le bonheur de visiter cette si belle ville en compagnie de Juliette justement. Rodenbach est donc pour moi un auteur bien cher à mon coeur. Merci, Michel, pour votre commentaire qui remue en moi de douces émotions.

  12. Quel plaisir de lire votre chaleureux commentaire, Jean-Marc! Un grand merci à vous. Je suis ravie!

  13. C’est gentil à vous, Fabrice, de nous faire part de votre plaisir à écouter ce roman. Cocotte et moi apprécions.

  14. Cher Fabien, si mes lectures vous touchent, sachez que vos commentaires m’émeuvent bien souvent. Et celui-ci particulièrement. Merci, merci à vous.

  15. Et moi aussi, chère Claryssandre, je suis très heureuse de vous retrouver si fidèle! Bonne lecture.

  16. Jean-Pierre, je découvre à l’instant votre si aimable commentaire, veuillez excuser mon retard à vous exprimer ma reconnaissance.

  17. Un petit coucou au Vampire Aigri dont je découvre à l’instant le chaleureux commentaire. Je vous adresse avec un bien long retard mes sincères remerciements, en espérant que vous n’aurez pas les dents trop longues!

  18. Je suis ravie, Chat, que cette histoire vous ait plu. Je vous remercie de votre gentil commentaire.

  19. Tazon, votre commentaire est particulièrement touchant. Merci pour vos compliments. je vous souhaite le même bonheur avec d’autres lectures…

  20. Ton commentaire, Michel, me touche beaucoup. Je suis vraiment ravie quand une de mes lectures peut aider un collégien ou un lycéen. Profite bien de cette litterature audio.

  21. Bonjour, Agnès. Après vérification La Rabouilleuse serait plutôt le 1er de la série Les Célibataires. Le 2è est Le Curé de Tours et le 3è : Un Ménage de garçons.
    Bonne lecture!

  22. Ah! sid, votre petit mot me touche bien! Voilà donc de mes nouvelles: je suis en train de lire un Balzac qui manque à la copieuse “Comédie humaine” sur le site, Le Député d’Arcis. J’ai compris le dédain des donneurs de voix : les premiers chapitres sont un peu … laborieux! J’avoue m’être perdue dans les rivalités politiques. Chut! c’est juste entre nous, n’est-ce pas? La suite, heureusement, est un régal. Mais il faudra patienter car le roman est bien gros! Et puis, je lis aussi pour les bibliothèques de France des romans contemporains, ce qui est très agréable! C’est ce qui freine mon activité sur LA. Toutes mes amitiés, sid!

  23. Bonsoir, damefa! Je suis sur Librivox? Première nouvelle! L’essentiel est que vous soyez heureux de me trouver sur litteratureaudio, où je suis depuis 2008. A bientôt, peut-être, le plaisir de vous lire.

  24. Et pour moi, Jean-Pierre, c’est toujours un plaisir de lire votre chaleureux commentaire!

  25. bounty78, merci pour votre charmant compliment! Quant au zip que vous souhaitez, je n’ai pas les compétences pour vous répondre. Peut-être l’un de nos modérateurs le pourra-t-il. je vous souhaite de belles heures d’écoute sur le site.

  26. Sylvia, la vivacité de votre réaction me laisse voir l’intérêt que cette oeuvre a suscité en vous. Certes, Oswald est bien exaspérant, j’en conviens, on ne souhaite pas le croiser dans sa vie! Et Corinne, cette femme si parfaite, est d’une grande faiblesse quand elle est amoureuse. L’analyse des sentiments si complexes est justement très fine ici. En tout cas, merci, Sylvia, pour votre commentaire enflammé!

  27. Olfi, vous m’adressez là un commentaire qui me fait bien chaud au coeur! Grand merci à vous.

  28. Chère et fidèle Fraise-Sauvage! C’est toujours un bonheur de lire votre enthousiasme. Je vous confirme que je lirai les savoureux Claudine, mais il faut patienter encore plusieurs mois avant leur publication sur le site. Je vous souhaite de belles vacances avec litteratureaudio!

  29. Christina, vous avez ri en découvrant la musique que j’ai posée sur le roman! J’en suis un peu confuse. Je n’ai pas de culture musicale, je choisis au “coup de coeur”. Mais je vous avoue, – et cela entre nous, hein? – que pour ce roman j’ai longtemps cherché le coup de coeur qui n’est pas venu, et c’est un choix un peu par défaut… Votre rire me prouve que ce choix est peut-être saugrenu mais pas (trop) maladroit. Bonne lecture à vous.

  30. Bonjour, Layla Forrest-White. C’est moi qui ai lu ce roman, je suis Pomme. Mon nom apparait juste sous le titre. Merci pour votre fidélité.

  31. Je t’en prie, Jean. Merci pour le compliment. Bien que le mot “travail” ne corresponde pas tout à fait : je dirais plutôt : passion!

  32. Comme vous, dandelionmood, j’ai été bien étonnée des utopies de Zola! Et, pour dire vrai : déçue! On espèrerait de la part d’un tel auteur une pensée moins conventionnelle.

  33. Mitsu: Les Tuvache sont si pauvres qu’ils ont “vendu” leur fils Charlot à une bourgeoise en mal d’enfant. Leurs voisins, les Vallin, tout aussi pauvres, les insultent et les accusent d’ignominie. Mais quand, qq années plus tard, Charlot, en vrai jeune-homme bourgeois, revient voir ses parents et les aide financièrement, c’est la jalousie des vallin qui éclate, en particulier de leur fils. Compris? Je te souhaite un bon devoir.

  34. Je suis absolument ravie, Alexei! Merci pour vos gentils compliments. Je vous souhaite une belle installation dans cette superbe région.

  35. raphaelle, votre sensibilité et votre bonheur me touchent particulièrement. Je suis comme vous, je trouve tout J. Verne intéressant, y compris les romans à la renommée plus discrète. Merci à vous pour ce beau témoignage.

  36. Marc, je réponds à votre 1ère question: comme pour toutes lectures à plusieurs voix, sur ce site, les Donneurs De Voix enregistrent chacun chez soi leur propre partition puis l’envoient au DDV qui a la lourde charge du montage. Votre chaleureux commentaire fera plaisir à chacun de nous. Soyez-en remercié.

  37. Ouh lala! C’est une avalanche de commentaires que je découvre. Soit une avalanche de bonheurs pour moi!!! Un chaleureux merci à ait takniouine, à desvignes, à Cédric Galeazzi et à tracie.
    Quant à Fabien, depuis longtemps vous avez le chic pour me faire rosir à chacun de vos commentaires!

  38. Chère Claryssandre, bonjour! Tiens! tiens! je découvre une Claryssandre quelque peu critique! C’est bien la première fois, non? Vous m’amusez et … n’avez pas tout à fait tort, en effet. Mais je suis bien contente que ce roman vous ait plu. A bientôt!

  39. Natasha, je vous ai répondu sur ce même commentaire posté sur le chapitre 20 du roman. Mais vous avez raison, il est préférable d’écrire un commentaire sur le roman entier plutôt que sur un chapitre.

  40. Merci, Natasha, pour vos compliments qui me touchent sincèrement. Et je suis ravie que cette oeuvre, étonnante mais méconnue, vous ait plu.

  41. Natasha, je vous remercie pour votre beau compliment, et pour votre conseil que je suivrai. Je ne suis, en effet, pas adroite dans la prononciation des mots étrangers. Bien à vous.

  42. Votre rire, katygen, est la plus belle des récompenses pour nous deux: Juliette et moi. Grand merci à vous.

  43. Bien d’accord avec vous, EclatDuSoleil! Ce roman nous surprend dans l’oeuvre de G. Sand. Je vous remercie pour votre analyse pertinente et sincère.

  44. Désolée, Tyga, je découvre à l’instant votre compliment. Je vous en remercie bien sincèrement.

  45. Merci pour cet enthousiasme, Sakhizada! Les donneurs de voix et nos administrateurs apprécieront.

  46. Fabienne, votre si sensible commentaire me touche profondément. Soyez-en vivement remerciée. Il est vrai que ce roman est l’un des plus “durs” de la saga.

  47. Sebalio, votre chaleureux commentaire me touche sincèrement. Soyez-en vivement remercié(e). Mes meilleurs voeux à vous aussi. Oui, je continue ma “belle passion” mais j’avoue m’essouffler un peu car je ne trouve plus de bien beaux textes libres de droit…

  48. J’aime bien votre analyse, Sylve! Et vous en remercie. Certes ce Jules Verne est méconnu, mais en est-il moins “grand”? Je ne suis pas sûre. Il est différent, oui, plus intimiste donc d’autant plus touchant.
    Tous mes voeux à vous aussi, chère fidèle audioo-lectrice.

  49. Cette dame, Hélène Chambron Fortuit, semble aimer beaucoup, beaucoup se faire mal…

  50. A vous deux, Sylve et Florence, mes sincères remerciements pour vos bons voeux et votre touchante fidélité. J’en suis vraiment émue et honorée. Une excellente année à vous deux également.

  51. Bonjour, Marius! Merci pour ton compliment! C’est vraiment très gentil de ta part. J’espère que tu prendras goût à Maupassant et découvriras ainsi d’autres bien beaux textes. Je te souhaite la réussite dans tes études.

  52. C’est moi qui vous remercie, abenne, pour votre sincère et touchant commentaire. Il est bien vrai que la littérature peut soulager quelques maux, et j’en suis bien heureuse pour vous.

  53. Bonjour, chère Hélène. Je ne connais pas Vivien Leigh mais j’apprécie beaucoup vos compliments! Un grand merci à vous.

  54. Merci, cher Fabien! A mon tour, je vous adresse mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année. Que litteratureaudio comble vos appétits de lecture.

  55. Bonjour, Hélène. Je découvre votre commentaire à l’instant: votre enthousiasme me fait un bien grand plaisir. Je vous remercie chaleureusement.

  56. J’aime beaucoup l’analyse que vous faites du roman, Sylve. Je vous en remercie. Les Mémoires de G. Sand? Oui, oui, j’ai eu l’idée de les lire et j’ai même commencé la lecture! Mais je vais vous faire un aveu: je m’y ennuyais!!! Certains passages excellents ne suffisaient pas à me faire accepter de très longues digressions fastidieuses, à mon avis tout personnel. Alors j’ai arrêté. Toutefois, je vous remercie, Sylve, pour votre suggestion qui m’honore.

  57. A Mélynda, vous me faites bien plaisir, avec votre si chaleureux commentaire. Je vous dis à bientôt peut-être sur une autre lecture?

  58. Bonsoir, Sylve. Excellente idée de grouper vos choix sur la révolution, de varier ainsi les points de vue et les voix. Et vous m’amusez quand vous dites vouloir ralentir votre lecture pour prolonger le plaisir. Merci à vous pour votre commentaire enthousiaste. A bientôt, peut-être.

  59. Bonsoir, cher Fabien. Je sens comme un léger agacement dans votre commentaire… je suis bien d’accord avec vous: nul besoin d’être pro pour apprécier une voix, c’est d’abord une affaire de sensibilité personnelle. Et soyez bien sûr que votre propre sensibilité à ma voix me touche profondément et je vous renouvelle ici toute ma gratitude pour les gros compliments que vous m’adressez si sincèrement, avec un enthousiasme qui me comble, vraiment.

  60. Bien sûr, Pierre, que vous pouvez vous permettre ce petit mot si doux à lire pour moi! Quant à vos compliments, ils me touchent d’autant plus que vous êtes un professionnel. Un immense merci et toute ma gratitude. Au risque de vous décevoir: non non, il n’y a pas de “tour de force” de ma part. Je ne fournis aucun effort, me semble-t-il, quand je lis. Voilà pourquoi c’est du pur plaisir. Je vous souhaite de belles écoutes sur le site.

  61. Ce que vous me dites, koshetchka, est particulièrement touchant, je suis réellement émue et pleine de gratitude. A bientôt peut-être sur une autre lecture.

  62. Une parfaite analyse de cette petite nouvelle trop méconnue, chère Claryssandre! Votre enthousiasme me fait toujours aussi chaud au coeur. Merci à vous.

  63. Fabrice, je découvre à l’instant votre si chaleureux commentaire. Excusez mon retard à vous en remercier. Votre compliment me touche particulièrement car je crains tellement dans mes lectures de romans russes de mal prononcer les noms russes. Alors toute ma gratitude à vous, vraiment.

  64. Bonjour et bienvenue,mllemarie! Je suis sûre que vous allez être enchantée par litteratureaudio et ses milliers de livres. Et merci pour votre gentil compliment.

  65. C’est votre commentaire, Jibou, qui est “irrésistible”!!! vous me faites un bien grand plaisir. Merci à vous.

  66. Bonjour, Edith! C’est très gratifiant pour nous quand un audiolecteur a envie de lire à haute voix stimulé par notre propre voix. Je vous invite à consulter le guide pour faire vos premiers pas. Et je vous remercie pour vos gentils compliments. A bientôt peut-être!

  67. A vous deux, Christina et Sautillant, quel délicieux mélange de curcuma, Proust, poivre, Galienne et Podalydes!

  68. Christina, vous avez une lecture très spontanée et agréable. Je me permets un petit conseil pour la musique: utiliser la fonction “fondre en ouverture” ou “fondre en fermeture” (dans audacity/ effet) pour terminer votre extrait en diminuant l’intensité progressivement. c’est plus doux qu’un arrêt brusque. Vous excuserez mon audace. J’ai moi aussi bénéficié de ce conseil à mes débuts de la part d’un DDV.

  69. Christina, puisque vous cherchez à associer travail manuel et lecture, je me demande bien quelle occupation vous aviez pendant l’écoute d’un tel roman!!!
    Oh! c’est drôle, ce que vous me dites, Christina, à propos du mimétisme! Et flatteur aussi! Mais rassurez-vous, vous avez bien VOTRE manière de lire.
    Bonne continuation dans la saga!

  70. Bonjour, Christina! Je comprends bien que vous soyez devenue très attentive aux bruits parasites et aux silences depuis que vous êtes vous-même devenue DDV. Mais est-ce à dire qu’ici vous avez perçu des bruits parasites? Ce serait bien possible, je ne suis pas une perfectionniste! En tout cas, merci pour votre bien doux compliment!

  71. “Ce zozo là” devrait être tout confus de n’avoir pas lu une ligne de Zola! Mais bon, on lui pardonne puisqu’il avait la bonne réponse au jeu des mille francs! Mais on se demande vraiment comment il a pu la connaître cette bonne réponse! Z’êtes une énigme, Sautillant.

×