Page complète du livre audio gratuit :


BEECHER-STOWE, Harriet – La Case de l’oncle Tom

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 20h 10min | Genre : Romans


Harriet Beecher Stowe - La case de l oncle Tom

La Case de l’oncle Tom (Uncle Tom’s Cabin) est un roman de l’écrivain américaine Harriet Beecher Stowe. Publié d’abord sous forme de feuilleton en 1852, il valut le succès immédiat à son auteur. Le roman eut un profond impact sur l’état d’esprit général vis-à-vis des Afro-Américains et de l’esclavage aux États-Unis ; il fut un facteur de l’exacerbation des tensions qui menèrent à la Guerre de Sécession.

« L’auteur de La Case de l’oncle Tom est profondément touchée de l’enthousiaste sympathie avec laquelle le beau pays de France répond au cri de fraternité et d’émancipation poussé par l’esclave américain. C’est l’honneur de la France d’avoir aboli l’esclavage dans toutes ses colonies ; c’est sa gloire que pas une goutte du sang de l’esclave ne souille son manteau d’hermine. » Harriet Beecher-Stowe.

Traduction : Louise Swanton Belloc (1796-1881).



> Télécharger ce livre audio par chapitres [Aide] :

Chapitre 01 : Dans lequel on présente au lecteur un homme qui se pique d’humanité.mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)
Chapitre 02 : La mère.mp3
Chapitre 03 : Mari et père.mp3
Chapitre 04 : Une soirée dans la case de l’oncle Tom.mp3
Chapitre 05 : Sentiments de la propriété vivante lorsqu’elle change de propriétaire.mp3
Chapitre 06 : La découverte.mp3
Chapitre 07 : La lutte de la mère.mp3
Chapitre 08 : Les traqueurs d’hommes.mp3
Chapitre 09 : L’évasion.mp3
Chapitre 10 : D’où il appert qu’un sénateur n’est qu’un homme.mp3
Chapitre 11 : Prise de possession.mp3
Chapitre 12 : La propriété prend des licences.mp3
Chapitre 13 : Incidents d’un commerce légal.mp3
Chapitre 14 : Intérieur d’une famille quaker.mp3
Chapitre 15 : Évangeline.mp3
Chapitre 16 : D’un nouveau maître et de son entourage.mp3
Chapitre 17 : La maîtresse de Tom et ses opinions.mp3
Chapitre 18 : Défense d’un homme libre.mp3
Chapitre 19 : Expériences et opinions de miss Ophélia.mp3
Chapitre 20 : Suite des expériences et opinions de miss Ophélia.mp3
Chapitre 21 : Topsy.mp3
Chapitre 22 : Au Kentucky.mp3
Chapitre 23 : L’herbe se flétrit, la fleur se fane.mp3
Chapitre 24 : Henrique.mp3
Chapitre 25 : Sinistres présages.mp3
Chapitre 26 : La petite évangéliste.mp3
Chapitre 27 : Mort.mp3
Chapitre 28 : Voici la fin de ce qui est terrestre.mp3
Chapitre 29 : Réunion.mp3
Chapitre 30 : Les délaissés.mp3
Chapitre 31 : Le dépôt d’esclaves.mp3
Chapitre 32 : La traversée.mp3
Chapitre 33 : Les ténèbres extérieures.mp3
Chapitre 34 : Cassy.mp3
Chapitre 35 : La quarteronne.mp3
Chapitre 36 : Les souvenirs.mp3
Chapitre 37 : Emmeline et Cassy.mp3
Chapitre 38 : La liberté.mp3
Chapitre 39 : Victoire.mp3
Chapitre 40 : Le stratagème.mp3
Chapitre 41 : Le martyr.mp3
Chapitre 42 : Le jeune maître.mp3
Chapitre 43 : Une histoire de revenants authentique.mp3
Chapitre 44 : Résultats.mp3
Chapitre 45 : Le libérateur.mp3
Chapitre 46 : Conclusion.mp3



> Références musicales :

Stephen Foster (1826-1864), Old Black Joe, interprété par Richard Crooks (1950, domaine public).

> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Romans, Romans (Complets), , ,

 

Page vue 333 128 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

32 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Lionel le 8 mai 2013

    Merci Cocotte pour cette nouvelle lecture.

    Il semblerait que sur le site et dans le Zip, je trouve deux fois le chapitre 4, mais pas de chapitre 5. La désignation indique bien le chapitre 5 sur les deux interfaces, mais la bande est celle du chapitre 4.

    Je vous félicite pour votre travail et renouvelle mes remerciements pour le temps que vous consacrez à ces lectures afin de nous les faire connaître et partager.

  2. Cocotte le 8 mai 2013

    Merci, Lionel, de m’avoir signalé l’erreur. En effet, il y a deux fois le chapitre 4, et le second est nommé chapitre 5.
    Je vais faire le nécessaire tout de suite, et vous aurez la totalité des chapitres au plus tôt!
    Désolée! Je présente toutes mes excuses aux audio lecteurs qui ont rencontré ce problème.
    Cocotte

  3. Cocotte le 8 mai 2013

    Voilà! Le bon chapitre 05 se trouve maintenant dans le zip, et aussi dans « chapitre par chapitre ».
    Un grand merci à Christine qui a fait l’échange si rapidement!
    Bonne lecture à vous, Lionel, et aux audio lecteurs qui ont été privés de ce chapitre, pourtant essentiel.
    Merci et excusez-moi!
    Cordialement
    Cocotte

  4. Prof. Tournesol le 9 mai 2013

    Merci Cocotte de nous offrir ce livre dont l’un de mes professeurs de français au collège faisait souvent référence… Je viens d’écouter le premier chapitre avec un grand plaisir. Je tiens à t’adresser mes félicitations les plus chaleureuses, cela me touche de voir ton altruisme et ton goût de bien faire.

    Amitiés,

    Vincent

  5. cocotte le 10 mai 2013

    Cher Vincent
    Ton commentaire me touche beaucoup. Il m’a fait chaud au cœur. Ravie que tu aimes ce roman, un peu dépassé il est vrai, mais qui nous plonge dans cette période noire de l’histoire des Etats-Unis. Mais, quoique beaucoup moins répandu, ce problème est encore actuel, hélas!
    Au plaisir de te retrouver bientôt!
    Amitiés
    Cocotte

  6. Lionel le 10 mai 2013

    Je vous remercie Cocotte et Christine, pour correction rapide.

  7. Cocotte le 10 mai 2013

    En cette journée mondiale de l’abolition de l’esclavage, je suis heureuse que ce roman émouvant d’Harriet Beecher-Stowe soit proposé aux audio lecteurs dans son intégralité.
    Merci, Lionel et Christine pour le chapitre 5.
    Cocotte

  8. GLATINY le 14 mai 2013

    tres belle prestation pour la qualite de l’enregistrement avec une elocution parfaite malgre la duree

    EXCELLENT

  9. Cocotte le 14 mai 2013

    Cher Glatigny
    J’ai lu votre commentaire avec un grand plaisir. Il m’a remonté le moral à un moment où j’en avais bien besoin.
    Un très grand merci, sincère et chaleureux.
    Amicalement
    Cocotte

  10. marguerite le 15 mai 2013

    Merci Cocotte pour cette lecture!

  11. Cocotte le 15 mai 2013

    Merci à vous, Marguerite, pour ce commentaire qui m’encourage à continuer avec d’autres romans émouvants comme celui-ci.
    amitiés
    Cocotte

  12. Olivier le 17 mai 2013

    Que dire de de votre altruisme qui fait penser tant á la générosité de l’oncle Tom…pour être hônnete, je manque de mots pour vous exprimer toute ma gratitude pour avoir pris de votre temps pour enregistrer ce chef d’oeuvre et le mettre entièrement á notre disposition en toute gratuité. Encore une fois merci et bon week-end

  13. Cocotte le 18 mai 2013

    Cher Olivier
    Ce roman est en effet un chef d’oeuvre et il a été salué chaleureusement en son temps. Il a beaucoup contribué à faire réfléchir beaucoup de gens qui ont jeté un autre regard sur l’esclavage, ce fléau des siècles passés, et qui est aussi actuel, malheureusement.
    La lecture m’a beaucoup émue et j’ai eu souvent les larmes aux yeux.
    C’est un immense plaisir d’avoir partagé cette émotion avec vous.
    Bien amicalement
    Cocotte

  14. Lionel le 13 juin 2013

    Merci Cocotte pour cette lecture.
    J’ai eu beaucoup de difficulté pour arriver jusqu’au bout de ce formidable livre/témoignage, mais je suis heureux de l’avoir fait grâce à votre lecture. Je pense que si j’avais lu le livre, je n’aurais pas réussi à aller au bout, ou peut-être, en plusieurs fois, pour me préserver, de temps en temps, de cette avalanche de méchanceté, de malheur et de tragédie, avec si peu de moment de joie.

  15. Nanan le 24 août 2013

    Très entoushiaste au départ, me voici peiné par les malheurs des Saints Clair. Et si les larmes me manquent, c’est parce que je ne sais plus comment en produire. Ce roman est aussi puissant qu’une prédication. Chapeau à l’auteur. Merci à l’equipe. Cocote, ta voix ma fait sourire au début car grand rieur je suis. Cependant, je serai ravi d’entendre de votre voix, me rappelant la condition de l’homme sur terre à mon levé, comme au couché. MERCI

  16. Cocotte le 25 août 2013

    Oui, Nanan, moi aussi, j’ai été peiné par les malheurs des Saint Clair et aussi par ceux du pauvre Tom. On comprend l’immense succès du roman, qui a beaucoup contribué à orienter l’opinion publique vers la fin de l’esclavage des Noirs aux États-Unis.
    Si tu es un grand rieur, tant mieux! Moi aussi, j’aime beaucoup rire et je m’amuse beaucoup à monter des saynètes de Feydeau, avec des amis dont l’interprétation est irrésistible. Un bon moment de rigolade est le bienvenu, de temps en temps.
    Souris encore et amuse-toi bien!
    Cordialement
    Cocotte

  17. Jacques Maniez le 20 mars 2014

    Chère Cocotte

    Merci pour votre belle lecture si claire, à l’accent si personnel, dont j’ai d’autant plus goûté la véracité que le sortais d’un roman passé par l’horrible gueuloir d’un robot de synthèse vocale. L’authenticité de votre voix donne au récit de l’auteure toute sa force de persuasion.
    Amicalement

    J.M.

  18. Cocotte le 22 mars 2014

    Cher Jacques
    Votre commentaire m’a fait chaud au cœur. J’ai beaucoup aimé ce roman et je suis heureuse d’avoir partagé avec vous ce beau moment de plaisir.
    Heureusement, l’histoire se rapporte à un passé révolu, et c’est tout l’honneur de nos aïeux d’avoir mis un terme à cette ignominie de l’esclavage.
    Merci d’avoir pris la peine de me dire votre satisfaction.
    Amicalement
    Cocotte

  19. sigrid coz le 8 novembre 2015

    Bonjour Cocotte,
    Je viens de terminer ma lecture de ce livre. C’est une merveille qui malheureusement n’a pas perdu tout son actualité.
    Comme je vous l’ai dit, votre lecture du texte me touche beaucoup. Les quelques chapitres qui précèdent la mort de Tom (40 et ss.) sont d’une telle perfection d’interprétation et justesse que je suis persuadée que vous avez été actrice.
    Merci pour cette lecture et pour tant d’autres où je n’ai pas mis de commentaire.
    Sigrid Coz

  20. Cocotte le 9 novembre 2015

    Chère Sigrid!
    Que votre commentaire m’a touchée! J’ai eu envie de pleurer, moi aussi, à plusieurs reprises, en enregistrant le texte.
    L’esclavage est une honte de l’humanité! Mais il y a aussi, hélas, tant d’autres choses qui me révoltent!
    Je voudrais que tout le monde puisse vivre dans la paix et la dignité et disposant de ressources suffisantes.. Est-ce un désir pieux et utopique? Peut-être, mais il faut y croire!
    Merci, merci, pour ce beau commentaire, j’en suis toute émue.
    Amitiés
    Cocotte

  21. Alex le 24 décembre 2015

    Bonjour Cocotte,
    Merci beaucoup pour votre belle lecture!
    Chapitre 05: « Sentiments de la propriété vivante » est absent de l’archive Chapitres 01 à 10.zip.
    Le chapitre 4 est enregistrée une seconde fois sous le nom de « Sentiments de la propriété vivante ».
    Cordialement
    Alex

  22. Cocotte le 24 décembre 2015

    Cher Alex
    Merci beaucoup pour votre commentaire. Je suis désolée que le chapitre 5 soit absent du zip. Je ne sais pas ce qui s’est passé. Ah! Les mystères de l’informatique! J’avoue, à ma grande honte, que je n’y connais rien.
    Je vais refaire le Zip au plus tôt et l’envoyer le plus rapidement possible.
    Merci de m’avoir signalé cette erreur. Je suis contente d’avoir des audio-lecteurs aussi attentifs, qui me permettent de présenter des lectures de meilleure qualité.
    Joyeux Noël et bonnes fêtes!
    Cordialement
    Cocotte

  23. vass le 31 janvier 2016

    Bonsoir ma chère Cocotte,
    Encore une de vos lecture, décidément vous êtes ma lectrice préférée; je suis tombé amoureux de votre lecture ou plutôt de votre voix.
    Que dire de cette lecture?
    Vous avez atteint la perfection je vous ai trouvé entrainante émouvante et émue pendant la lecture je pense.
    Je ne sais pas comment vous arrivez à transmettre l’intégralité des émotions, des nuances et ce talent ressort surtout dans les dialogues entre les différents personnages.
    Vous avez choisi un livre que je ne connaissais pas et un thème qui me touche particulièrement et aussi qui me passionne.
    On ne peut que dénoncer ce drame dont les stigmates sont encore présents de manière perfide dans la société.
    Et surtout à la différence d’autres oeuvres on ne définit pas l’oppresseur par la couleur de sa peau mais on comprend que c’est tout un système aiguillé par les intérêts économiques.
    Pour en revenir à vous je vous félicite pour cette lecture et je vais essayer de la faire connaitre à mes proches.
    Merci merci et vous pouvez être fière car vous avez par cette lecture pleinement participé à combattre cet hydre l’Injustice qui se régénère dans chaque époque sous. différentes formes.

  24. Cocotte le 31 janvier 2016

    Ah, mon cher Vass, vous êtes trop indulgent!
    J’essaie de faire pour le mieux, Mais je sais bien que je n’atteins pas ce degré de perfection que votre générosité veut bien m’attribuer! Je fais tout pour améliorer mes lectures.
    Votre analyse du roman et de la situation est très belle, et je vous rejoins tout à fait. En effet, on ne définit pas l’oppresseur par la couleur de sa peau. Les négriers sont les plus à blâmer, mais aussi les constructeurs des bateaux, les planteurs qui achetaient les esclaves et aussi les chefs de tribus africaines qui faisaient guerres et razzias pour vendre leurs prisonniers aux négriers! Tous écœurants! La honte de l’humanité!
    Mais s’il n’y avait que ça! Le massacre des indiens, les Croisades et leurs exactions, la Shoah et tant d’autres!
    Et tout ça souvent pour des intérêts économiques, comme vous dites. les planteurs avaient besoin de main d’œuvre, mais ils auraient pu faire appel aux volontaires, leur assurer un transport correct et leur offrir des conditions de vie décentes. Bien sûr, mais alors, comment auraient-ils pu s’enrichir comme ils l’ont fait?
    Le sort de toutes ces victimes me brise le cœur.
    Hélas, à chaque époque, comme vous le dites si bien, nous retrouvons cette horreur.
    Je suis heureuse d’avoir rencontré quelqu’un qui est tellement en accord avec mes idées. Merci de votre magnifique commentaire qui m’a fait un très grand plaisir.
    Toutes mes amitiés
    Cocotte

  25. manon le 2 avril 2016

    Merci beaucoup pour ce livre magnifique que je n’avais pas lu. Votre voix, votre ton émouvant collaient tellement au texte.
    J’ai passé 20h10 de plaisir à vous écouter et je m’en vais de ce pas chercher d’autres textes lus par vous.

  26. Cocotte le 2 avril 2016

    Chère Manon
    Votre commentaire me touche beaucoup.
    Cette Case de l’oncle Tom est en effet un livre magnifique et j’ai eu plusieurs fois les larmes aux yeux en le lisant.
    Je suis heureuse qu’il vous ait émue.
    merci à vous, encore une fois
    Amicalement
    Cocotte

  27. Marie le 2 février 2017

    Bonjour,

    Ma traduction est differente de celle que vous proposée. Pouvez vous me donner le nom du traducteur svp? Merci

  28. Cocotte le 2 février 2017

    Bonjour, Marie

    La traductrice de cette version est Louise Swanton Belloc. Vous trouverez le texte en cliquant sur « version texte », au bas de la page complète.

    Il existe certainement des versions plus modernes, mais celles-ci ne sont pas libres de droits. Nous sommes très stricts au sujet du respect des droits d’auteurs et de traducteurs et Littérature audio ne publie que des œuvres entrées dans le domaine public.

    Cordialement
    Cocotte

  29. Calamityjane le 3 février 2017

    Merci pour la qualité de votre lecture ! J’avoue avoir mis un peu de temps à « entrer » dans votre voix, mais depuis que j’ai écouté « Les Trois Mousquetaires » je la savoure à chaque phrase ! Vos rires et accents sont inénarrables, sans parler de l’émotion que vous réussissez à dégager. J’avoue sans honte avoir pleuré aux morts d’Eva et de Tom.

    Je pensais avoir lu ce roman enfant. Je confondais avec Les aventures de Tom Sayer… Je n’étais donc pas préparée à être autant bouleversée par ce réquisitoire contre l’esclavage. On reproche souvent à ce chef d’oeuvre ses orientations bigotes et paternalistes. Moi elles ne m’ont pas gênée : replaçons l’ouvrage dans son contexte !

  30. Cocotte le 4 février 2017

    Quel commentaire émouvant, chère Calamityjane!
    Moi aussi, j’ai été bouleversée, révoltée, par la condition des Noirs, esclaves, aux États-Unis : travail écrasant, punitions, séparation des familles, etc. Plusieurs fois, j’ai du interrompre ma lecture car je pleurais en évoquant toutes ces souffrances injustifiables, un des crimes de l’humanité.
    Ce roman a touché beaucoup d’audio lecteurs. Je suis heureuse de voir que la compassion existe toujours sur la terre.
    Merci pour ce beau témoignage.
    Amitiés
    Cocotte

  31. Kadour le 1 juin 2017

    Chère Cocotte,

    j’ai commencé par lire les nombreux commentaires; ils expriment parfaitement la qualité d’esprit et de cœur de cette lecture d’un roman, pas facile à rendre car, selon certains, on ne fait pas de littérature avec de “bons” sentiments. Ce roman prouve le contraire.

    Aux observations des autres auditeurs, je me permets d’ajouter ceci.
    Vous avez su efficacement rendre les diverses nuances de narration et de dialogues, les émotions et les réflexions. Et ce n’était pas facile avec un texte où la “morale”, autrement dit les “bons” sentiments, nourrit clairement les événements relatés.

    Un grand “Bravo !”, donc, pour cette lecture, et merci de tout cœur pour ce précieux don de vous-même.
    Kadour

  32. Cocotte le 2 juin 2017

    Cher Kadour
    La Case de l’oncle Tom est en effet un très beau livre. Il a beaucoup contribué à changer les mentalités aux États-Unis et à l’abolition de l’esclavage.
    Malheureusement, l’esclavage existe encore, bien caché.
    Je ne vous cache pas qu’en enregistrant ce roman, j’ai du m’arrêter plusieurs fois, émue aux larmes, révoltée, scandalisée.
    Mais, même au 21ème siècle, que de motifs d’émotion et de révolte!
    Merci pour votre très beau commentaire, merci d’avoir partagé mon émotion.
    Amicalement
    Cocotte

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.