Page complète du livre audio gratuit :


GRIMM, Frères – La Belle au bois dormant

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 8min | Genre : Contes


La Belle au bois dormant, par Heinrich Leutemann

« Il était une fois un roi et une reine qui se désolaient de ne pas avoir d’enfant.
Enfin, la reine eut une petite fille et les parents furent si heureux qu’ils donnèrent une grande fête, en invitant leurs amis, connaissances et aussi les femmes sages du royaume.
Malheureusement, ils n’invitèrent pas la treizième, qui apparut à la fin du festin, au moment où les femmes sages donnaient à la princesse la beauté, la richesse et tout ce que l’on peut désirer.
Cette treizième fée prédit que la princesse, lorsqu’elle atteindrait ses quinze ans, se piquerait le doigt à un fuseau et qu’elle en mourrait… »

Traduction : René Bories (Licence Art Libre).

Avec une affectueuse pensée pour Émilie, Lukas et Marie.

La Belle au bois dormant.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Contes, Fantastique, Jeunesse, , , ,

 

Page vue 16 887 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

6 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. vl@d le 27 juin 2015

    Ah, les frères Grimm.

    Merci, aussi.

  2. Cocotte le 27 juin 2015

    Cher Vl@d
    Je suis heureuse que vous aimiez aussi les contes de Grimm. Une petite chose courte me repose d’un gros pavé.
    merci pour votre commentaire et pour votre fidélité!
    Bien cordialement
    Cocotte

  3. lune le 8 janvier 2016

    Merci pour ce conte !

  4. Cocotte le 8 janvier 2016

    Merci pur votre aimable commentaire.
    Cordialement
    Cocotte

  5. Tiphanya le 24 avril 2016

    Superbe pour occuper ma puce lors du prochain voyage en train. Merci

  6. Cocotte le 25 avril 2016

    Chère Tiphanya
    Je suis très heureuse que votre petite puce aime les contes. Les trajets paraissent moins longs. Je lui fais un gros bisou.
    Cordialement
    Cocotte

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.