Page complète du livre audio gratuit :


HARDY, Thomas – Le Maire de Casterbridge

Donneuse de voix : Pauline Pucciano | Durée : 11h 59min | Genre : Romans


Jacques Callot - Plat en faïence de Gien

Une jeune fille pauvre et vertueuse, un peu rigide. Une femme riche, séduisante et inconséquente. Un jeune premier aimable mais aux loyautés défaillantes. Un homme ombrageux et impulsif, aussi nuisible que touchant par la sincérité de ses remords. Ce quatuor joue, sous la plume de Thomas Hardy, une partition savamment orchestrée, où l’amour filial et conjugal, la rivalité amoureuse et commerciale, le devoir, la vengeance et la faute paraissent également dictés par une nécessité implacable. Dans cette petite ville à mi-chemin entre la campagne et la ville, dans cette classe ni tout à fait paysanne, ni tout à fait bourgeoise, Hardy explore, en digne naturaliste, le double nœud coulant des tempéraments et des origines sociales.
Ce grand classique britannique nous enchante par sa finesse, sa profondeur, son ironie et sa grande humanité.

Traduction : Philippe Néel (1882-1941).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Partie 01.zip
Partie 02.zip
Partie 03.zip



> Références musicales :

Franz Schubert, String Quartet no. 13 in Am, D. 804 (European Archive, domaine public).


String Quartet no. 13 in Am, D. 804


> Rechercher : 6. XIXe siècle, Romans, Romans (Complets), , ,

 

Page vue 4 384 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

20 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Lyse le 21 octobre 2017

    Chère Pauline Pucciano, 😊

    Quelle beau présent vous nous offrez avec cette longue lecture modulée par votre si agréable voix !
    Un énorme merci ! C’est très apprécié !
    Lyse🍁

  2. Jean-Pierre Baillot le 21 octobre 2017

    Avec cet « angle facial si peu ouvert » au tout début du texte, on peut dire que Hardy ne perd pas de temps pour camper son personnage.
    Merci, Pauline, pour cette belle lecture.

  3. Marie-Ange Bataillé le 22 octobre 2017

    Bonjour Pauline, j’avais beaucoup aimé votre lecture d’Un Portrait de femme et je ne vous en avais pas remercié; j’espère me faire pardonner cette ingratitude en vous disant un grand merci pour ce roman de Thomas Hardy que j’enregistre sur le champ.
    Cordialement,
    Marie-Ange Bataillé

  4. Alain Degandt le 23 octobre 2017

    Bonjour Pauline, je n’ai hélas que peu de temps à consacrer à l’audition d’une belle lecture aujourd’hui mais les quelques minutes d’écoute des premières phrases de ce roman, lues par vous, m’ont vraiment mis l’eau à la bouche et feront qu’à la première occasion je m’installerai confortablement pour de longues heures de « littératureaudio-plaisir » sans retenue ! Bien amicalement,
    ALAIN D.

  5. Nestor Plasma@wanado.fr le 23 octobre 2017

    D’abord, merci à Pauline Pucciano.

    Nestor Plasma pense que Jean-Pierre Baillot ci-dessus doit être médité.
    Trop peu de gens méditent et Nestor Plasma pense que nous ne méditons plus ni ne réfléchisssons, mais ce site de première excellence nous invite par ces textes à le faire.
    Je suis obscur ? Oui, comme au XXIe siècle.

  6. Nestor Plasma le 23 octobre 2017

    Nestor Plasma a fait une erreur. Il était tard, il était de plus en plus vieux.

  7. Jean-Pierre Baillot le 23 octobre 2017

    On en est tous là…. et on ne lui en veut pas. Je dirais même que c’est pour ça qu’on l’aime !

  8. Pauline Pucciano le 25 octobre 2017

    Merci à vous, Lyse, Jean-Pierre, Alain, Marie-Ange et le sibyllin Nestor Plasma… Je suis heureuse de contribuer à la diffusion de ce beau roman !

  9. Jacques Maniez le 31 octobre 2017

    Bonjour Pauline Pucciano
    Grand merci pour cette lecture agréable, toujours claire et convaincante, qui m’a permis de faire connaissance avec votre voix et de savourer ce merveilleux roman.

    Jacques Maniez

  10. Francine du Québec le 7 novembre 2017

    Bonjour Pauline
    Ce roman de Thomas Hardy m’a beaucoup plu.
    Malgré sa longueur, je voulais connaître la suite à tout prix. C’est triste comme fin.😧
    Toute mes félicitations pour votre lecture et votre voix douce. Un gros merci à vous. 😊

  11. Albert Dujols le 7 novembre 2017

    Je ne permettrais pas de faire un reproche à des personnes si dévouées pour notre plaisir. Mais je suis déçu car sauf erreur de ma part le chapitre 37 de cette très intéressante histoire (si bien racontée par ailleurs) est inaudible. Son analyse montre qu’aucun son n’a été enregistré. Pouvez vous corriger ce que je crois une erreur?

  12. Marie-Ange Bataillé le 7 novembre 2017

    J’ai moi aussi remarqué que ce chapitre était endommagé, le son y est très faible et parasité. Comme le chapitre est assez court et qu’on peut aisément reconstituer ce qui s’est passé, cela ne nuit pas trop à la compréhension de l’intrigue.
    J’en profite pour vous remercier encore, Pauline, pour la très bonne lecture de ce très bon roman.
    Amicalement,
    Marie-Ange

  13. Pauline Pucciano le 8 novembre 2017

    Je vous présente toutes mes excuses… Il semble que je sois incapable, malgré mes efforts, de rendre un travail parfait. Le chapitre 37 est amplifié et vous pouvez le récupérer dans la liste des chapitres. Je vais m’occuper de ce pas de modifier également le troisième fichier zip. Merci de votre vigilance : l’intelligence collective fait encore une fois ses preuves !

  14. Pomme le 8 novembre 2017

    Pauline, votre commentaire ci-dessus me touche, et je ne voudrais pas que vous perdiez courage: moi aussi j’ai dû écrire, sur ce site, à plusieurs reprises, que je me sentais, non, que j’étais incapable de rendre un travail parfait. Il serait bien présomptueux de prétendre le contraire, surtout pour une lecture aux si nombreux chapitres comme celle-ci. J’espère qu’il ne vous sera pas trop pénible de corriger, et surtout je vous souhaite de conserver votre bel enthousiasme.
    Pomme

  15. Marie-Ange Bataillé le 8 novembre 2017

    Chère Pauline, surtout ne vous en faites pas pour ces petits problèmes techniques qui n’entament absolument pas votre grand talent de lectrice. Merci en tout cas pour « la réparation » et soyez bien sûre que quoi qu’il en soit de ce petit chapitre 37 votre travail est parfait.
    Amicalement,
    Marie-Ange

  16. Jean-Pierre Baillot le 8 novembre 2017

    Oui, Pauline, Nestor et moi sommes d’accord : parfait !
    Et, d’ailleurs, c’est pour ça qu’on l’aime Pauline !

  17. Pauline Pucciano le 9 novembre 2017

    Merci pour votre indulgence chers amis !

  18. EclatDuSoleil le 19 novembre 2017

    Merci beaucoup Pauline pour cette très belle lecture et pour avoir introduit Thomas Hardy, grand auteur, sur Littérature audio. On a déjà envie d’en entendre d’autre romans 😀 Et peu importent les imperfections techniques, qui peuvent toujours se corriger. Je partage l’avis de Marie Ange, cela n’altère pas la qualité globale de votre lecture, et c’est vraiment toujours un bonheur de vous écouter.

  19. oreilles attentives le 1 février 2018

    merci pour cette lecture, cette ambiance vous va si bien !
    j’ai retrouvé dans votre ton et timbre de voix, l’enthousiasme pour les petites joies qui se présentent au cours du roman et l’empathie pour les personnages « malheureux » que j’avais tant appréciés dans « Le Nabab  » de Daudet..
    je me suis régalée à vous écouter cette fois-ci encore et à découvrir Hardy de cette façon : MERCI !

  20. Pauline Pucciano le 8 février 2018

    Oreilles attentives, vous méritez bien votre pseudonyme… En effet le personnage d’Henchard m’a touchée malgré ses excès et ses terribles injustices… Merci pour votre commentaire.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.