Page complète du livre audio gratuit :


JAMES, Henry – Cousin et cousine

Donneur de voix : Christian Dousset | Durée : 2h 36min | Genre : Romans


Henry James by Sargent 1913

Originaire des États-Unis (New York, 1843), Henry James finira sa vie en Angleterre (Londres, 1916), naturalisé britannique. Cette évolution personnelle ne sera pas étrangère à son œuvre littéraire. En effet, ses romans, à caractère psychologique, reposent souvent sur l’opposition entre « The American way of life » et la culture du vieux monde européen.

Plus connu pour Le Tour d’écrou (1898), Henry James nous fait cheminer ici aux côtés de Clément Serle, un Américain désargenté et malade, poussé par le narrateur à la rencontre de ses racines anglaises. Cette découverte lui réservera une surprise… Échappera-t-il à la maladie et trouvera-t-il alors bonheur et sérénité ?

Voici comment le narrateur, partie prenante du récit, nous présente le personnage principal :

« Sa taille dépassait un peu la moyenne et il eût été difficile de préciser son âge. Il n’était plus jeune, bien qu’aucun fil d’argent ne sillonnât l’ébène de ses cheveux, dont la couleur, tout en s’harmonisant avec son teint maladif, ne s’accordait guère avec celle de ses yeux d’un gris pâle et trouble. Une longue moustache noire ombrageait ses lèvres. L’ensemble de la physionomie, malgré sa beauté régulière, annonçait un grand manque d’énergie ou un profond découragement. Sa mise était sinon élégante, du moins très soignée. »

Traduction anonyme (1876).

Illustration : Portrait de Henry James par John Singer Sargent (1913).

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 01.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Cousin et cousine.zip


> Télécharger ce livre audio par chapitres [Aide] :

Chapitre 01.mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)
Chapitre 02.mp3
Chapitre 03.mp3
Chapitre 04.mp3



> Références musicales :

Antonin Dvorak, Quatuor à cordes « American », Op. 96, interprété par European Archive (domaine public).


> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Romans, Romans (Complets), , ,

 

Page vue 5 319 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

25 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Jean-Pierre Baillot le 22 novembre 2015

    Vous passez, Christian, de Dickens à James sans sourciller et vous êtes encore épatant ! Et avec ça, vous prononcez les noms anglo-saxons comme un Lord anglais. Bref, je suis conquis !

  2. Paruline le 24 novembre 2015

    Cher monsieur Dousset !

    Quel bonheur ! Un texte de H.James, l’un de mes auteurs préférés !
    Je m’empresse de le télécharger pour l’écouter en tricotant des bas de Noël !

    Grand merci de Paruline !

  3. Christian Dousset le 25 novembre 2015

    Chère Paruline, cher Jean-Pierre,
    Merci pour vos chaleureux commentaires; l’interprétation des textes est aussi pour moi une occasion de les redécouvrir, de m’approcher encore plus de l’auteur, du sens. En tous cas, c’est ce j’ai envie de partager avec vous.
    Bien cordialement.

  4. Christiane-Jehanne le 25 novembre 2015

    Cher Christian.merci pour ce beau texte et si bien lu.
    Très agréable journée à vous.
    Bien cordialement.Chr.J.

  5. Lyse le 25 novembre 2015

    Cher monsieur Dousset,
    Vous avez exactement la voix et le ton qui convient à
    Henry James.
    Merci beaucoup ! J’ai eu beaucoup de plaisir à vous écouter.
    J’espère que vous aurez le goût de nous en offrir d’autres !

    Salutations cordiales

  6. Cocotte le 25 novembre 2015

    Cher Christian
    Vous avez une très belle voix et votre interprétation de Cousin, cousine, m’a beaucoup plu. Vous avez bien fait de réduire les silences entre les groupes de mots : c’est bien meilleur ainsi.
    A bientôt pour une prochaine écoute, j’espère!
    Amicalement
    Cocotte

  7. colin le 27 novembre 2015

    Bonjour,

    Lecture très agréable à écouter ,votre voix est parfaite et les intonations tres justes. MERCI

  8. Karine le 28 novembre 2015

    Hello Mister Dousset

    Votre interprétation de cette nouvelle m à emmené a Oxford dans un beau voyage romantique merci

  9. Christian Dousset le 28 novembre 2015

    Cher(e)s ami(e)s
    Je suis très touché par vos messages qui m’incitent à poursuivre l’interprétation des textes de Henry James, du moins,pour ceux qui ne sont plus couverts par les droits de traduction.
    J’envisage la lecture d’un autre texte du même auteur tandis que mon collègue Vincent de l’Epine en prévoit deux autres.
    Chère Cocotte, j’ai effectivement rogné sur les temps de pause initiaux pour donner un peu plus de « nerf » au récit, ce qui m’arrive souvent.
    Ravi quele

  10. Christian Dousset le 28 novembre 2015

    Désolé, une fausse manipulation m’a fait envoyer le message avant sa conclusion.
    Chère Cocotte, je suis ravi que le produit fini vous ait plu.
    Amicalement
    Christian

  11. melanie le 30 novembre 2015

    Bonsoir Monsieur,

    c’est un grand plaisir de vous écouter. Je vous
    découvre avec cette lecture.
    Votre voix est parfaite. Nous voyageons dans l’apaisement tant vous nous racontez avec lenteur, calme et douceur. Merci.
    Melanie

  12. EclatDuSoleil le 1 décembre 2015

    Merci merci, à la fois pour la qualité de votre lecture et pour le choix de cet auteur que j’adore :-) Ravie de lire qu’il y en a d’autres au programme, je m’en délecte par avance !

  13. Lyse le 4 décembre 2015

    Chère monsieur Dousset,

    Puisque vous rendez si bien les textes de James,
    je me permets de vous suggérer « Washington Square »,
    dont voici la référence:
    http://beq.ebooksgratuits.com/classiques/James-Washington.pdf

    Le livre avait été adapté à l’écran sous le titre de
    « The heiress », interprétée par Olivia de Havilland.
    Comme vous le constatez, ce n’est pas d’hier !
    L’acteur Montgomery Clift jouait le 2e rôle principal.
    On peut en voir un extrait sur You Tube .

    Espérant que ce texte vous inspirera, je vous remercie à l’avance d’en prendre connaissance !
    Cordiales salutations,
    Lyse

  14. Christine Sétrin le 4 décembre 2015

    Malheureusement, chère Lyse, Camille Dutourd, qui a traduit Washington Square, est décédé(e ?) en 2003 et ce texte, n’étant pas libre de droits, ne pourra être enregistré pour notre site :-( .
    Désolée.
    Bonne journée,
    Ch.

  15. Isabelle le 4 décembre 2015

    Bonjour,
    Je constate que beaucoup d’auditeurs du site plébiscitent les œuvres d’Henry James. Il est vrai que plusieurs donneurs de voix ont donné une remarquable lecture de plusieurs de celles – trop peu nombreuses – qui sont libres de droits en traduction française.

    Je ne sais si ma remarque sera de quelque utilité mais je signale que la revue « La gazette des femmes »(lisible sur Gallica)a publié dans ses livraisons du 25 septembre, 10 et 25 octobre 1886 la nouvelle « Le dernier des Valerii » (intitulé ici « Le dernier des Valérius ») dans une traduction d’un certain William Hughes, dont on peut être sûr que les droits d’auteur sont éteints ! Peut-être tentera-t-elle un de nos talentueux lecteurs ?
    Un grand merci en tout cas pour les contributions généreuses de chacun à l’enrichissement permanent de cette formidable bibliothèque sonore.
    Bien cordialement.
    Isabelle

  16. Christian Dousset le 5 décembre 2015

    Chère Isabelle,
    Merci d’avoir consacré du temps à la recherche d’un texte libre de droits. La nouvelle à laquelle vous faites référence a été prise en charge par notre camarade Vincent de l’Epine (« Lectures en cours d’enregistrement » du 26/11); il a aussi prévu la lecture de « Quatre rencontres ». Quant à moi, je dois lire « La Madone de l’avenir ».
    Merci encore pour votre contribution.
    Bonne journée à vous.
    Christian

  17. Benoit du L. le 13 décembre 2015

    Monsieur Dousset,

    Mon épouse et moi avons vraiment beaucoup
    apprécié l’écoute (à 2 reprises !) de ce très
    beau texte de James.
    Nous sommes toujours à l’affût de littérature
    britannique, lue ou écrite.

    Un grand merci pour votre participation:
    votre voix est bien modulée, très agréable à l’oreille.
    Nous suivons votre travail avec intérêt.

    Bon dimanche !
    Benoît et Jeanne

  18. Christian Dousset le 13 décembre 2015

    Cher Benoît, chère Jeanne,
    Je vous remercie pour votre commentaire et suis ravi que vous ayez apprécié cette lecture.
    A bientôt pour « La Madone de l’avenir ».
    Christian

  19. Christian Dousset le 22 décembre 2015

    A toutes celles et à tous ceux qui ont partagé avec moi un moment de littérature, je souhaite de joyeuses fêtes, bonheur et santé pour 2016, dans la sérénité de ces pages qui nous permettent d’échapper à toutes les barbaries.
    Bonne année!
    Christian

  20. guigui le 27 janvier 2016

    c’est cool

  21. veronique le 10 mai 2018

    Merci >Monsieur Dousset pour les deux magnifiques nouvelles que vous avez interprétées ici.
    Un vrai régal de littérature à chaque fois!

  22. Christian Dousset le 13 mai 2018

    Bonjour Véronique,
    Je suis heureux que ce choix de lecture vous ait plu. Il y a des textes qui inspirent plus particulièrement le donneur de voix. Au plaisir de vous retrouver entre de nouvelles pages.

  23. Pascalette le 21 décembre 2018

    Monsieur Dousset, vous avez lu ce texte avec une délicatesse exquise. Merci

  24. Christian Dousset le 4 janvier 2019

    Chère Pascalette, merci pour votre gentil commentaire. Je vous souhaite ainsi qu’à toutes les auditrices et auditeurs une belle et heureuse année 2019.

  25. Thomas Guérin le 14 mars 2019

    J’arrive un peu tard, vu le nombre de commentaires que vous avez déjà reçus pour cette lecture, mais je viens d’écouter et de découvrir ce très beau roman de Henry James, on ne peut mieux lu par vos soins. Je voulais donc simplement vous dire, à mon tour, : Merci monsieur Christian Dousset.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.