Page complète du livre audio gratuit :


MARIE DE FRANCE – Laüstic, ou Lai du rossignol

Donneuse de voix : Aerendil Nubigena | Durée : 9min | Genre : Contes


Enluminure - Rossignol

Ce Lai du rossignol, poème romanesque du XIIe siècle, raconte l’histoire de deux amants qui, habitant l’un près de l’autre, se retrouvent à la fenêtre, la nuit. Mais la Dame est mariée et son Seigneur s’étonne de sa veille nocturne. Elle dit aller écouter le doux chant du rossignol. Le Seigneur empêche les amants de se revoir à jamais, mais non de s’aimer.

Découvrez ce lai dans sa langue originale et faites un retour dans le temps… vous verrez que le voile de l’ancien français est parfois translucide.

NB : un enregistrement de la traduction de ce lai en français moderne est également disponible sur notre site, à cette adresse.

Laüstic.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 2. Moyen-Âge, Contes, Poésie, V.O., ,

 

Page vue 10 701 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

11 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. temps le 14 septembre 2014

    Je n’y ai pas reconnu mes sources, mais le lieu en est bien loin.
    Joli travail de fond.
    Cordialement

  2. J Léturmy le 20 septembre 2014

    Quelle jolie initiative! Encore!

  3. Ghost le 22 septembre 2014

    Merci, cela me ramène à mes études de Lettres
    La voix est agréable et bravo pour la prononciation
    Encore, mille fois encore

  4. Winchester le 22 septembre 2014

    Magnifique ! Très agréable à l’écoute et accessible à tous.
    Continuez ainsi !

  5. Ahikar le 24 septembre 2014

    Bonjour chère Aerendil Nubigena,

    J’ai été très impressionné par votre lecture en ancien français du Lai du rossignol, et ce d’autant plus que j’avais fini par jeter l’éponge avec Rabelais, ne trouvant pas véritablement de prononciation restituée de l’ancien français. C’est pourquoi je suis très curieux de savoir comment vous avez fait, sur quoi vous vous êtes basée. Par exemple, dans le vers « Mut precïuses e mut cheres », vous prononcez « moult » pour « mut ». Étymologiquement c’est correct, puisque ça vient du latin multum, mais comment savoir si au XIIe siècle ils le prononçaient ainsi. On trouve dans le Littré à moult : « La prononciation de ce mot est oubliée ; cependant il est probable qu’il se prononçait mou ; du moins c’est ainsi qu’il se prononce dans les localités où il est conservé, par exemple à Metz ; mais aujourd’hui, quand nous le rencontrons, nous faisons sentir l’l et le t. »

    J’ai pris le mot « mut » comme j’aurais pu en choisir un autre. Ma question étant en fait : connaît-on vraiment la prononciation de l’ancien français ? Et sur quoi me baser pour lire Rabelais ? Auriez-vous des conseils à me donner ?

    Amitiés,

    Ahikar

  6. Aerendil Nubigena le 8 octobre 2014

    Je souhaitais faire découvrir cette langue chez les uns, ou en raviver le souvenir chez les autres. C’est réussi, d’après vous qui me l’avez écrit. Merci.

    Choisir ce texte, et cette langue, m’a émue. Lire vos beaux messages fut tout aussi émouvant. Merci à tous.

    J’essaye de continuer l’entreprise et espère vous offrir bientôt d’autres lectures.

    Cher Ahikar, pour tenter de vous répondre, la langue médiévale est largement phonétique. Il faut donc se reporter aux sons qu’on leur attribuait à l’époque. Pour mult, le u notait le son [ou] (il ne notera le son [ü] que bien plus tard; ainsi mult se prononçait [moult] et lorsqu’il était écrit mut, il se prononçait [mout]. Si vous avez entendu [moult] c’est que j’ai voulu faire entendre aux néophytes la familiarité de ce mot, car mon souhait est que tout le monde puisse apprécier ces textes, si lointains et familier en même temps. N’abandonnez pas pour Rabelais. Ecouter sa langue et sa prononciation le fera revivre.

    Aerendil Nubigena

  7. fabiola le 30 novembre 2014

    Merci beaucoup, j’ai bien aprécié ce lai. Vous « contez » magnifiquement, quelle voix agréable. Continuez, svp!

  8. [...] découvrir le Laüstic dans son texte original, cliquez ici Share this:TwitterFacebookGoogleLike this:Like [...]

  9. Francesca le 14 octobre 2018

    Miss Aerendil, thank you for this beautiful reading. Not only is your voice sweet and beautiful, you also conveyed the delicate lines of this beautiful lai with great care in your pronunciation.

    I’m writing a MA dissertation on the Strengleikar, which are a Norse translation of Marie de France’s lais. But in order to translate them, I first need to study the original texts.

    I honestly wasn’t hoping to find one of the lais read in their original language, but here it is. You have no idea how valuable this is to me and to everyone who studies and loves literature.

    Thank you so, so much. <3

  10. Aerendil Nubigena le 18 novembre 2018

    Dear miss Francesca

    your written thought is very heartwarming, thank you. As a very medieval « don/contre-don » barter, I learned from you about the Strengleikar. You have no idea how valuable this is to me too

    I hope one day we’ll hear them in their original language and melody.

    Know that I am working on the other Lais of Marie de France, and they will be here too. Wish you a lot of « mirabilia » in your research

    Aerendil Nubigena

  11. Anne-Marie Lefèvre le 15 février 2019

    Merci à vous.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.