Page complète du livre audio gratuit :


NERVAL, Gérard (de) – La Main enchantée

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 40min | Genre : Contes


Main enchant

Gérard de Nerval s’est toujours intéressé à la philosophie occulte. Ce récit appartient à la littérature fantastique.
Un bourgeois est en litige avec son neveu qui le méprise ouvertement. Un duel s’ensuit. Mais le bourgeois, voulant s’assurer de sa victoire, va voir un bohémien escamoteur et magicien qui pourrait l’aider. Un matamore entreprenant, un magistrat désabusé, un jeune bourgeois timoré sont les acteurs principaux de La Main enchantée de Contes et facéties (1852) qui avait pour premier titre en 1832 La Main de gloire (Histoire macaronique). C’était le temps où sur le Ponf-Neuf des gens de justice vivaient en bonne intelligence avec des coupeurs de bourse et des larrons, où les échoppes des marchands voisinaient avec les tréteaux des jongleurs et des vendeurs d’onguents…

La Main enchantée.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Contes, Fantastique, ,

 

Page vue 14 034 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

4 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Fatéma le 22 septembre 2010

    Merci, pour le choix des livres . Car cela nous éloigne de la routine quotidienne à n’importe quel
    moment de la journée ou de la nuit. on vit le lieu, l’espace, le temps , la mode de l’époque. etc…
    On peut meme parfois sentir les bonnes odeurs,imaginer l’architecture des quartiers.etc
    Merci surtout à René Depasse qui prend du plaisir à lire avec enthousiasme les beaux morceaux.

  2. Hélène le 19 novembre 2010

    merci bcp!

  3. emilie le 11 novembre 2014

    merci pour cette petite merveille…. Fin, intelligent, et passionnant…

  4. colin le 9 mai 2015

    Bonjour,

    Grande découverte pour moi ,que le poète soit aussi un écrivain de contes ,merci Monsieur Depasse .

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.