Sani al Mulk - Illustration d'une version perse des Mille et une Nuits (1849-1856) - Sherazade et le sultan

Les Mille et une Nuits (Œuvre intégrale)

Les Mille et une Nuits est un recueil anonyme de contes populaires en arabe, d’origine persane et indienne. Il est constitué de nombreux contes enchâssés et de personnages mis en miroir les uns par rapport aux autres.

L’origine des contes présents dans Les Mille et une Nuits, avant recueil, est difficile à déterminer du fait de leur transmission orale et de l’absence de sources écrites. Les contes se sont probablement propagés de l’Inde à l’Iran, puis au monde arabe. Figés par l’écrit au XIIIème siècle seulement, les contes sont donc le résultat de la fusion de nombreuses versions orales. Un texte arabe de 987 mentionne l’existence d’un livre persan intitulé Les Mille Contes. Si certains indices indiquent une influence persane, d’autres pourraient faire remonter l’origine des Mille et une Nuits jusqu’à l’Inde du IIIème. Certains contes semblent aussi proprement arabes.

La première traduction française est l’œuvre d’Antoine Galland (1646-1715) publiée de 1704 à 1717, mais une partie a été rédigée par lui-même, en s’inspirant des récits que lui avait contés son assesseur syrien.

L’intégralité des Mille et une Nuits est maintenant disponible sur Littérature audio.com :

Tome 1,
Tome 2,
Tome 3,
Tome 4,
Tome 5,
Tome 6,
Tome 7,
Tome 8,
Tome 9.

Lu par Christine Treille

Suggestions

12 Commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Un grand bravo pour ce travail magnifique, j’ai passé beaucoup de temps avec vous et ce fut un plaisir.
    Alexandre

  2. Je tiens à sincèrement vous remercier de cette lecture que j’ai tant de plaisir à écouter tous les jours, tant elle me plaît beaucoup plus que les précédentes que j’ai trouvées. Je tenais à vous demander des d’où provenaient les musiques de début de chapitre et de tome, elles m’ont elles aussi beaucoup plu, et je voudrais si possible pouvoir en apprendre plus à leur sujet.
    Encore mille (et un) mercis.

  3. @Kara : il s’agit de la version d’Antoine Galland, premier auteur à avoir introduit Les mille et une nuits en France au début du XVIIIe siècle.

    Un grand merci par ailleurs à Mme Treille pour cette lecture d’un ouvrage qui, une fois lu, ne nous quitte jamais vraiment.

  4. Merci pour ce travail fabuleux.

    J’aimerais toutefois savoir de quel traduction il s’agit.

    Merci sincèrement pour tous ces contes que j’écoute bout à bout chaque avec un grand plaisir de petit enfant.

  5. Désolée Jamal mais apparemment j’ai des problèmes d’alerte pour les commentaires et je n’ai pas vu le vôtre! Merci infiniment pour vos lignes qui me touchent beaucoup.
    Merci aussi à vous, Dersou1, je suis heureuse que les Mille et Une Nuits vous accompagnent agréablement.

  6. Mille et un mercis pour cette superbe lecture qui m’accompagne sans faille sur la route.
    C’est un véritable régal.

  7. Bravo et merci pour ces beaux moments d ecoute et de voyage dans et à travers les œuvres magistrales….

  8. Je suis très touchée Idir par votre commentaire et vous en remercie infiniment. C’est grâce à un soutien comme le vôtre qu’il est possible d’enregistrer des oeuvres telles que les Mille et Une Nuits.
    Encore une fois donc un grand merci d’être ici!

  9. Je ne trouve de mots assez fort pour vous signifier ma gratitude, donc simplement merci. En espérant que le soutien des auditrices et auditeurs vous apporte ne serais-se qu’un mille et uniéme des plaisirs et libéralités dont vous avez fait preuve.

  10. Merci beaucoup pour ses tomes lu avec merveille. Je les ai écouté tous deux fois tellement la lecture nous emmène aux pays des milles et une nuits (et je ne pense pas m’arrêtè à deux fois). Encore merci à vous!