Page complète du livre audio gratuit :


SAINT-SIMON, Louis de Rouvroy (Duc de) – Mémoires, Extraits Choisis, 1701-1703

Donneur de voix : Gustave | Durée : 1h 30min | Genre : Histoire


Louis de Rouvroy duc de Saint-Simon

Louis de Rouvroy, duc de Saint-Simon, n’a pas vingt ans quand il commence à noter ses souvenirs, « écrivant à la diable pour l’immortalité » comme dit Châteaubriand. À sa mort, soixante ans plus tard, le manuscrit est enfermé et ne paraît qu’en 1829. Danse des spectres et jeu de massacre, les Mémoires sont le chef d’œuvre de l’écriture baroque, la vision de l’histoire d’un courtisan obsédé par la race, mais touchant au sublime par la vérité de sa peinture. Ce deuxième choix d’extraits se rapporte aux années 1701 à 1703.

Mémoires, 1701-1703.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 5. XVIIIe siècle, Histoire, ,

 

Page vue 9 874 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

3 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. Jacques ROBIN le 17 mai 2010

    Merci à Gustave pour sa lecture …
    Mais un reproche. A part une « bande-annoce « , je n’aime pas les extraits choisis. Suivant quels critères ? Imagine-t-on des extraits choisis de La Recherche ?
    Il faut avoir le courage d’attaquer une oeuvre. Par contre il est interressant qu’elle soit morcelée en beaucoup de chapitres pour éventuellement sauter un passage comme on le ferait avec un livre papier…
    Mais félicitaytions quand même…

  2. Gustave le 30 mai 2010

    Vous avez certainement raison, et toute sélection est nécessairement subjective et frustrante, mais la lecture intégrale des Mémoires de Saint-Simon nécessiterait des centaines d’heures d’enregistrement, ce qui dépasse ma disponibilité. A l’heure de la retraite, peut-être ?
    Cordialement,
    MR

  3. Luis le 24 mars 2014

    Merci beaucoup pour la lecture naturelle et inteligente. La voix est très agréable à entendre.

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.