Page complète du livre audio gratuit :


VERNE, Jules – Sans dessus dessous

Donneur de voix : ThéoTeX | Durée : 5h 9min | Genre : Romans


Maston Hook

L’homme peut-il réellement changer à son gré le climat de la planète ? Pour répondre à cette question Jules Verne avait consulté un polytechnicien de ses amis, Albert Badoureau, qui lui fit tous les calculs nécessaires pour un nouveau roman vaudevillesque, au titre renversant de Sans dessus dessous. Le mathématicien Badoureau s’y retrouvera sous les traits d’Alcide Pierdeux (πR2), en compagnie du célèbre trio du Gun Club : Barbicane, Nicholl et Maston, farouchement déterminés à mener à bien leur entreprise abracadabrante. En dépit de son caractère léger, Sans dessus dessous est l’ouvrage où Verne exprime le plus clairement ses désillusions et ses critiques, face à un siècle scientiste, prêt à sacrifier le monde et l’humanité, dans sa quête folle du pouvoir et du profit. Qu’aurait dit l’auteur aujourd’hui ?

> Écouter un extrait : Chapitre 01.


> Télécharger ce livre audio par archive(s) Zip [Aide] :

Sans dessus dessous.zip



> Consulter la version texte de ce livre audio.

> Rechercher : 6. XIXe siècle, Romans, Romans (Complets), ,

 

Page vue 8 830 fois |
Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

 

8 commentaires sur cette page. Ajoutez le vôtre !

  1. vl@d le 30 janvier 2016

    Merci beaucoup.

  2. Jean-Pierre Baillot le 1 février 2016

    Vous avez, ThéoTex, une voix féminine tout à fait charmante. J’en suis jalouse !
    Jean-Pierre

  3. colin le 1 février 2016

    Bonjour ,
    Merci de cette lecture ,qui est même en livre est assez rare ,week – end parfait grâce à vous .

  4. Vicmiami le 1 février 2016

    Bonjour Littérature Audio,

    J’ai essaye de télécharger cet ouvrage de Jules Verne mais sans résultat.
    Le lien PDF ne s’ouvre pas et le lien texte ne donne accès qu’a la table des matières.
    Pourriez-vous m’aider SVP.
    10000000 de mercis.

  5. ThéoTeX le 1 février 2016

    Merci à chacun pour vos encouragements.
    Un beau pdf de l’ouvrage peut être téléchargé sur :
    http://jv.gilead.org.il/ebooksgratuits/verne_sans_dessus_dessous.pdf

    Il est certain que les voix féminines sont notoirement déficitaires dans les oeuvres de Jules Verne, et qu’ici celle de Mrs Évangélina Scorbitt semble même un peu déficiente… en vitamine C, l’auteur ayant probablement calqué son nom sur « Scorbut ».

    Verne ne doit pas pour autant être taxé de misogynie : certains biographes pensent que, comme Dickens, il souffrait de « limerence », forme d’amour obsessionnelle envers une femme inaccessible de sa jeunesse.

  6. Vincent de l'Épine le 19 mai 2018

    Bonjour Théotex,
    Merci à vous pour cette belle lecture. Ce roman de Jules Verne est vraiment étonnant, quelle belle découverte !
    Découverte aussi de votre voix, rythmée, alerte, dynamique, qui donne beaucoup d’énergie à ce texte, même en ses moments les plus difficiles (j’étais essoufflé pour vous en écoutant la liste des journaux du monde entier au chapitre 16 !).
    Grand merci pour cet excellent moment.
    Vincent

  7. ThéoTeX le 19 mai 2018

    Bonjour Vincent,

    Votre appréciation me fait grand plaisir. J’ai probablement dû tricher au montage de la liste des journaux du chapitre 16, au lieu de la dire tout d’une haleine… Grand lecteur de Jules Verne vous avez certainement remarqué qu’il affectionnait ce genre d’énumérations interminables, on en retrouve un peu partout dans ces autres ouvrages. Outre leur effet comique, je pense que cela tenait à sa façon de travailler : il lisait énormément dans les bibliothèques, et y notait sur des fiches des quantités d’informations. Peut-être faut-il y voir une critique prophétique et malicieuse du siècle à venir, submergé sous un déluge de big data, qui finit par n’avoir plus aucun sens…

  8. [...] Sans dessus dessous ; certainement la plus comique des prophéties verniennes nous concernant, puisqu’elle traite d’un réchauffement climatique provoqué par l’homme… On peut l’écouter ici. [...]

Ajouter un commentaire


NB. Vous pouvez aussi suivre ce billet sans ajouter de nouveau commentaire.