Livres audio gratuits de la catégorie '7. XXe siècle' :


LORRAIN, Jean – La Princesse au Sabbat

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 13min | Genre : Contes


La Princesse au Sabbat

« La princesse Ilsée n’aimait que les miroirs et les fleurs. Ce n’étaient, dans tout le palais, que le reflet de corolles et de pétales ; de larges nénuphars baignaient, jour et nuit, dans l’eau de grands vases d’albâtre et c’était dans les hauts vestibules ornementés de marbre et de bronze vert, une éternelle veillée de calices et de feuilles rigides d’une humide pâleur. La princesse Ilsée n’avait jamais regardé ni les hommes ni les femmes ; elle se mirait dans les yeux de tous, comme dans une eau plus bleue et plus profonde et les prunelles de son peuple étaient pur elle autant de vivants et souriants miroirs. »

La Princesse au Sabbat est un conte extrait de Princesses d’ivoire et d’ivresse, de Jean Lorrain. La Princesse aux lys rouges est déjà dans notre bibliothèque. En 1899, ce conte fut adapté en ballet pour Les Folies Bergères avec une musique de Louis Ganne.

Illustration : La Princesse au Sabbat, par Manuel Orazi (1898).

La Princesse au sabbat.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 469 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

STRAUSS, Maurice – Adam Worth : mémoires d’un voleur de qualité (Huitième Partie)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 20min | Genre : Nouvelles


Dante Martins Teixeira - Arara

Dans cet avant-dernier chapitre des Mémoires d’un voleur de qualité, Adam Worth témoigne de son honnêteté (!!) en partageant son butin avec un jeune voyou en herbe.

Contenu du chapitre 12 :

Qui est l’histoire d’un terme, d’une concierge, d’un perroquet et d’un moutard bien viril.

« Le concierge a une passion. Le billard ! Pour lui la raison et la fin de toutes choses, se résume à la joie de pousser les billes d’ivoire sur le drap vert et de réussir une longue série de carambolages. Si bien qu’il est invariablement sorti, après le déjeuner et que l’après-midi, Mme son épouse, la concierge, seule, garde la loge.
Cette concierge est la perle des concierges. Une rareté sans pareille, adorée de ses locataires. Diligente à leur distribuer les lettres, dès que le facteur a passé, elle est avare d’observations aux bonnes, tolérante aux fournisseurs. Mais elle a un faible. Son perroquet ! »

De quoi faciliter un nouveau cambriolage…

Accéder à l’œuvre intégrale…

Illustration : Dante Martins Teixeira, Arara (165?).

Chapitre 12.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 681 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BARONCELLI, Folco (de) – Babali

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 22min | Genre : Nouvelles


La Coiffe comtadine

Folco de Baroncelli-Javon (1er novembre 1869 à Aix-en-Provence – 15 décembre 1943 à Avignon) est un écrivain et un manadier camarguais, disciple de Frédéric Mistral et tenant du Félibrige. « Inventeur » de la Camargue, il en a exploité des traditions avérées et en a instauré de nouvelles.
Il passe son enfance au château de Bellecôte près de Nîmes où il fait ses études. Nîmes est alors ville taurine et capitale des félibres ; il y rencontre Roumanille et, en 1889, Mistral. Dès 1890, il publie en provençal un premier ouvrage, Babali, et, l’année suivante, il fonde avec Mistral le journal L’Aiòli, avant d’être appelé au service militaire.
Folco de Baroncelli a contribué à transformer la Camargue, jusque là étendue sauvage et désolée, en une nature ordonnée et apprivoisée, devenue parc naturel et l’une des destinations de vacances les plus courues.

Babali était une jeune brosseuse d’indienne dans une fabrique de tissus provençaux. Elle était adroite, toujours contente, toujours gaie et souriante. Pour jouer, pour courir, pour faire la farandole, elle était toujours la première. Un jour, elle rencontre un beau gardian qui amenait un groupe de taureaux à une abrivado (taureaux, entourés de gardians, parcourant les rues de la ville, jusqu’aux Arènes, pour la course du lendemain), à Avignon.

Illustration : Coiffe avignonnaise, photo de Jean-Louis Zimmerman (licence Cc-By-2.0).

Babali.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 751 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

STRAUSS, Maurice – Adam Worth : mémoires d’un voleur de qualité (Septième Partie)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 49min | Genre : Romans


Shanghai, Foochow Road

Adam worth est plus fort que les Chinois, plus malin que les Parsi et se joue d’un Américain…

Contenu du chapitre 11 :

La bonne canne – En Chine !… Je ne défends ! – Des perles pas chères – Comment je fis obtenir à un Américain égyptologue la gloire qu’il convoitait.

« Partout il y a de l’argent à gagner et, sous ce rapport, l’Empire des Célestes n’est pas le pays le plus mal loti. Et il paraîtrait que les Chinois ont poussé très loin l’art de s’approprier l’argent des autres. Ils ont des méthodes assez déconcertantes, à la fois très compliquées et naïves. »

« Je vois un Parsi, un adorateur du feu. Ces Parsi, descendants des anciens mages de la Perse, sont nombreux dans l’Inde et disséminés jusque sur la côte orientale d’Afrique. On en voit à Paris, à Londres, à New-York, où ils vont offrir leur plus belle marchandise. Car ils s’adonnent au commerce des perles et des pierres précieuses. »

« Il y a aussi un Américain. Il a une bonne tête, cet homme-là, une tête qui me revient tout à fait. C’est bien la tête que je souhaite à ceux dont je rêve de faire mes dupes. »

Accéder à l’œuvre intégrale…

Illustration : Shanghai, Foochow Road (189?-190?).

> Écouter un extrait : Chapitre 11.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 036 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VEIL, Simone – Discours devant l’Assemblée sur l’IVG

Donneuse de voix : Pomme | Durée : 39min | Genre : Essais


Simone Veil

Déportée à Auschwitz durant la Shoah où elle perd son père, son frère et sa mère.

Ministre de la Santé par le président Valéry Giscard d’Estaing, qui la charge de faire adopter la loi dépénalisant le recours par une femme à l’interruption volontaire de grossesse (IVG), loi qui sera ensuite couramment désignée comme la « loi Veil ». Elle apparaît dès lors comme icône de la lutte contre la discrimination des femmes en France.

Première présidente du Parlement européen, nouvellement élu au suffrage universel, de 1979 à 1982. De façon générale, elle est considérée comme l’une des promotrices de la réconciliation franco-allemande et de la construction européenne.

Élue à l’Académie française en 2008.

Elle deviendra la cinquième femme inhumée au Panthéon.

Discours devant l’Assemblée le 26 novembre 1974.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 905 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LENOTRE, G. – L’Inventeur du voyage à pied

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Contes


L'Inventeur du voyage à pied

L’Inventeur du voyage à pied fait partie, avec Murée vive et La Bête du Gévaudan des Histoires étranges qui sont arrivées publiées par G. Lenotre en 1917.

« Il serait, je pense, téméraire de qualifier d’irréductibles les opinions politiques du chevalier de la Tocnaye, encore qu’il vécût au temps de le Révolution, époque où, comme chacun sait, les partisans et les adversaires du nouvel ordre de choses paraissaient devoir être à jamais irréconciliables. Ce chevalier comptait vingt-quatre ans en 1791, il était officier au régiment de Monsieur-Infanterie, il émigra pour ne point se faire remarquer ; avant de passer la frontière, il était allé embrasser ses parents, dans leur gentilhommière des environs de Nantes, et avait pris le soin de se munir d’une importante lettre de crédit. Ainsi pourvu, il flâna un peu en Savoie et se dirigea sans hâte vers Coblence où se trouvait le quartier général des émigrés. »

Et c’est l’histoire des pérégrinations de ce jovial écrivain errant de 1791 à 1801 de Nantes jusqu’en Laponie, agrémentée de réflexions sur la condition des « flux migratoires » de l’époque révolutionnaire que Lenotre nous rapporte.

« Sans aucune prétention de se poser en initiateur, puisque, de son propre aveu, il ne cherche, en imitant le Juif Errant, qu’à échapper aux doléances et aux récriminations des émigrés, ses frères en infortune, il demeure cependant un modèle que notre Touring-Club devrait inscrire dans la généalogie de ses ancêtres : il est courageux, tenace et plein d’entrain. »

Illustration : L’Inventeur du voyage à pied (Lectures pour tous, 1920).

L’Invenyeur du voyage à pied.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 653 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FRANCE, Anatole – Albert Glatigny

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 15min | Genre : Poésie


Albert Glatigny

Le très illustre Anatole France fait l’éloge d’un grand oublié qu’il a bien connu, Albert Glatigny (1839-1873), poète, écrivain, comédien et dramaturge français. En 1917, il a reçu, à titre posthume, le prix de littérature de l’Académie française pour l’ensemble de son œuvre.
C’est l’homme malheureux, le comédien raté mort à 34 ans dont les poèmes n’auraient pas dû tomber dans l’oubli. Les années qui précédèrent sa mort sont relatées avec émotion, authentifiés par des lettres.

« De retour au pays normand en 1870, il y trouvait une jeune fille qui y fuyait l’invasion allemande, Mlle Emma Dennie. Elle l’aima pour son bon cœur, pour son talent de poète, et surtout parce qu’il était malheureux. Elle consentit à l’épouser et, atteinte du même mal, elle se fit sa garde-malade. Cette charmante femme donna un foyer au pauvre vagabond, revenu, hélas ! de toutes ses courses. Après la guerre, ils allèrent tous deux habiter à Sèvres, près de Paris, une petite maison au pied du coteau, sur le bord d’un chemin en pente, raviné par les pluies.

C’est là qu’Albert Glatigny mourut le 16 avril 1873. »

Pour comprendre cette admiration de France, voici cinq poésies qui feront peut-être naître la vôtre.

À Ronsard

« Afin d’oublier cette prose
Dont notre siècle nous arrose,
Mon âme, courons au hasard

Dans le jardin où s’extasie
La vive et jeune poésie
De notre vieux maître Ronsard !

Père de la savante escrime
Qui préside au duel de la rime,
Salut ! Nous avons soif de vers ;
La Muse française engourdie
Se débat sous la maladie
Qui gangrène les pampres verts. [...] »

Illustration : Portrait d’Albert Glatigny.

> Écouter un extrait : Albert Glatigny.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 415 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HERVIEU, Paul – Guignol

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 35min | Genre : Nouvelles


Un nain

Paul Hervieu (1857-1915) nous dresse les portraits physique et psychologique d’un idiot de village qu’il a bien connu. La spécialité de ce Guignol est de mimer des faits de sa vie moyennant quelque monnaie.

L’auteur nous engage à ne pas nous moquer de ces déshérités de l’existence.

« Soit ! Puisque les moyens qui viennent d’être suivis sont les seules voies qui mènent jusqu’à l’intime retraite d’un esprit extraordinairement indigent, on est tenté d’admettre que cet itinéraire rebutant doive être adopté par des âmes assez bonnes et mieux douées. Celles-ci vont ainsi rendre une visite de charité chrétienne à une autre âme humaine, que le passant banal délaisserait dans le taudis cérébral où sa misère est celée. Soit donc ! À l’occasion, tout averti que vous soyez, ne refusez pas d’être conduit, comme j’ai dû l’effectuer à l’improviste, jusqu’au bout de cette démarche fraternelle. »

Illustration : Anonyme, Un nain (S.XVIII-XIX ?).

Guignol.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 374 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour 7. XXe siècle :