Livres audio gratuits de la catégorie 'Contes' :


FRANCE, Anatole – Le Puits de Sainte Claire (Sélection 2)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 3min | Genre : Contes


Le Puits de Sainte Claire, illustration de Georges-Antoine Rochegrosse

Anatole France, en 1895, publie Le Puits de Sainte Claire en souvenir de sa rencontre avec le R.P. Adone Doni : « Depuis lors, je n’ai pas revu le R. P. Adone Doni, qui reste dans ma mémoire comme une figure de rêve. J’ai mis par écrit les contes qu’il me fit sur la route de Monte Oliveto. On les trouvera dans le présent livre. J’aurais voulu retenir, en les rédigeant, quelques restes de la grâce qu’ils avaient au Puits de Sainte Claire. »
Ces « restes de grâce » apparaissent dans deux de ces trois récits qui s’ajoutent aux sept déjà sur le site :

Messer Guido Cavalcanti se passe à Florence :
« Messer Guido Cavalcanti savait bien qu’on le raillait dans les compagnies de l’attachement qu’il avait aux choses éternelles. C’est pourquoi il fuyait les vivants et cherchait les morts. »

Mystère du sang a pour cadre Sienne, patrie de Catherine (1347-1380) sœur de la Pénitence, mettant en pratique son amour de Dieu en s’occupant des malades qu’elle soigne et des pauvres.
« Elle se rendit à la prison publique le matin du jour où ser Niccola Tuldo (de Pérouse) devait mourir…
- Va-t’en ! Je te hais, parce que tu es de Sienne, qui me tue.
Catherine lui répondit :
- Mon frère, qu’est-ce qu’une ville, et que sont toutes les cités de la terre, auprès de la cité de Dieu et des anges ? Je suis Catherine, et je viens te convier aux noces éternelles. »

Histoire de Doña Maria D’Alvalos et du duc d’Andria raconte une horrible vengeance à Naples qui n’est pas sans rappeler certains contes cruels de Boccace :
« Un moine dominicain, qui s’était tenu tout le jour devant la porte, se glissa dans l’escalier à la lueur fumeuse des torches de résine qui s’éteignaient, rampa jusqu’aux degrés où gisait doña Maria d’Alvalos, se jeta sur le cadavre et le viola. »
Sans commentaire.

> Écouter un extrait : Messer Guido Cavalcanti.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 416 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HAWTHORNE, Nathaniel – Les Portraits prophétiques

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 36min | Genre : Contes


Les Portraits prophétiques

De Nathaniel Hawthorne, un des seize Contes étranges qui mérite bien son nom Les Portraits prophétiques.

« Le véritable artiste, dit le peintre, dans l’évolution des deux portraits de Walter et d’Élinor doit lire sur les traits de son modèle les sentiments qui l’agitent. C’est le plus beau de ses attributs, mais souvent aussi le plus triste, de lire ainsi dans les cœurs, et, mu par une puissance plus forte que sa volonté, d’illuminer le regard ou de l’assombrir, en donnant aux yeux une expression en quelque sorte prophétique. »

Les déclarations du peintre trouveront leur confirmation dans « l’évolution des portraits » de Walter et d’Élinor et dans la fin tragique de leur couple :
« Walter restait silencieux devant sa propre image, se livrant dans une sorte de folie à la fatale influence que l’artiste avait répandue sur ses traits ; graduellement ses yeux s’enflammèrent pendant qu’Élinor regardait avec une terreur croissante l’expression de sauvage fureur qui se peignait sur son visage. »

Traduction : Édouard-Auguste Spoll (1833-?).

Les Portraits prophétiques.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 244 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VILLIERS DE L’ISLE-ADAM, Auguste (de) – La Maison du bonheur

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 31min | Genre : Philosophie


Auguste de Villiers de L'Isle-Adam - La Maison du bonheur, illustration par Armand Rassenfosse

Avec La Maison du bonheur au style proche de celui de son ami Mallarmé, Villiers de l’Isle-Adam nous offre un récit étrange, à classer parmi les contes ou la philosophie…
Cette maison idéale isolée est très spéciale : « La solennité, le silence de cette habitation sont doux et inquiétants comme le crépuscule. Là, c’est un tel isolement des choses ! – Un rayon de l’Occident, sur les fenêtres – empourprées tout à coup – de la blanche façade, – la chute d’une feuille qui, de la voûte d’une allée, tombe, en tournoyant, sur le sable, – ou quelque refrain de pêcheur, au loin, – ou telle fuite plus rapide des nuages de mer, – ou la senteur, soudain plus subtile, d’une touffe de roses mouillées qu’effleure un oiseau perdu, – mille autres incidences, ailleurs imperceptibles, semblent, ici, comme des avertissements tout à fait étranges de la brièveté des jours. »

Elle est habitée par un couple extraordinaire :
« On eût dit d’éternels enfants, destinés à mourir comme les oiseaux s’envolent et que le lis du matin serait la seule fleur oubliable sur leurs chastes tombes.
Mais ils étaient prédestinés à vivre, – et l’Humanité est venue avec ses luttes et ses stupeurs.
[...]
Elle ni lui n’étaient, en effet, du nombre de ces esprits-créateurs, trempés de manière à tenir tête fût-ce au scandale de toute l’Humanité et dont le fulgurant souffle d’infini refoulerait les plus rugissantes rafales : ce n’étaient que deux exquises intelligences, merveilleusement douées, – que cette qualité d’épreuve fit fléchir, comme deux fleurs sous la pluie. »
L’amour est présenté dans La Maison du bonheur comme une divine attirance entre deux êtres prédestinés l’un à l’autre dans l’existence antérieure et qui se trouvent sur cette terre ; c’est le mystique hymen de deux âmes sœurs. La possession charnelle en est exclue. Ce Sentiment éternel préexiste à la vie terrestre et lui survit ; la mort d’un des deux ne détruit pas pour le survivant les liens qui l attachaient au défunt.
Ce rêve de perfection ne laisse pas le lecteur indifférent…

La Maison du bonheur.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 172 983 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BRUSSOLO, Serge – Élodie et le Maître des rêves

Donneuse de voix : Anika | Durée : 5h 30min | Genre : Contes


elodielapin

Collégienne de douze ans, Élodie s’ennuie en classe.
Rien ne l’intéresse vraiment… Depuis quelque temps, toutefois, elle fait des rêves étranges qui l’emmènent au Royaume des Songes, là où tout est possible.
Une nuit, un curieux lapin lui déclare : « En réalité, tu es la princesse sans mémoire. Le Maître des rêves a effacé tous tes souvenirs avant de t’exiler dans le monde réel, voilà pourquoi tu t’embêtes tellement là-bas. Tu es trop habituée aux merveilles pour supporter une existence aussi monotone. Je vais t’aider à reconquérir ta couronne et à combattre le tyran qui t’a transformée en pauvre écolière. »

Avec l’aimable autorisation de Serge Brussolo.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 963 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TWAIN, Mark – Le Legs de 30.000 dollars

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 30min | Genre : Contes


Le Legs de 30.000 dollars

« Quel esprit ne bat la campagne ?
Qui ne fait châteaux en Espagne ?
Picrochole, Pyrrhus, la laitière, enfin tous,
Autant les sages que les fous.
Chacun songe en veillant ; il n’est rien de plus doux :
Une flatteuse erreur emporte alors nos âmes ;
Tout le bien du monde est à nous,
Tous les honneurs, toutes les femmes.
Quand je suis seul, je fais aux plus braves un défi ;
Je m’écarte, je vais détrôner le Sophi ;
On m’élit roi, mon peuple m’aime ;
Les diadèmes vont sur ma tête pleuvant :
Quelque accident fait-il que je rentre en moi-même,
Je suis Gros-Jean comme devant. »

La morale de la fable de La Fontaine La Laitière et le pot au lait est identique à celle du conte de Mark Twain Le Legs de trente mille dollars qui fait rêver, vivre dans les nuages et retomber sur terre un couple d’Américains sympathiques d’un joli village du Far-west, mais complètement déconnectés de la réalité.

Traduction : Michel Epuy (1876-1943).

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 215 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DEULIN, Charles – Le Poirier de Misère

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 21min | Genre : Contes


Charles Deulin - Le poirier de Misere

Cette histoire fait partie des Contes d’un buveur de bière de Charles Deulin.

« J’aurais du vous remercier depuis longtemps pur l’intéressant volume des Contes Flamands. L’Hôtellerie des Sept Péchés Capitaux est excellente. Le Poirier de Misère est admirable. Je doute que, dans le récit populaire, il y ait cette belle expression simple : « Chaque nouvelle génération n’était plus occupée qu’à soigner les précédentes, qui ne pouvaient guérir de la vie. » C’est là ce que j’appelle le coup de pouce de l’artiste sournois et qui n’en a pas l’air. » Sainte-Beuve.

Le Poirier de Misère.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 676 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DEULIN, Charles – L’Hôtellerie des sept péchés capitaux

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 9min | Genre : Contes


Jheronimus Bosch - Table of the Mortal Sins (Luxuria)

Charlemagne Deulin, dit Charles Deulin, né à Condé-sur-l’Escaut (Nord) le 5 janvier 1827 et mort le 29 septembre 1877, est un romancier, journaliste et critique dramatique français.
Ses recueils de contes, dont le premier, paru pour la première fois en 1868, s’intitule Contes d’un buveur de bière, furent bien accueillis et ont souvent été réédités.

L’Hôtellerie des sept péchés capitaux.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 617 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ANDERSEN, Hans-Christian – Les Galoches du bonheur

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 1h | Genre : Contes


Hans Christian Andersen - Les Galoches du bonheur

« Il ne faut pas que j’oublie, dit la fée, que c’est aujourd’hui fête et, à cette occasion, je vais déposer ici une paire de galoches mystérieuses. Celui qui les mettra sera immédiatement transporté dans le temps et à l’endroit qu’il désire. Je pense que, de cette manière, le porteur de mes galoches sera l’homme le plus heureux de la terre. »

Traduction : David Soldi (1819-1884).

Les Galoches du bonheur.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 039 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Contes :