Livres audio gratuits de la catégorie 'Contes' :


FÉNELON – L’Anneau de Gygès

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 20min | Genre : Contes


L'Anneau de Gygès

Gygès est un berger qui tombe par hasard sur le cadavre d’un géant portant un anneau magnifique à son doigt. Gygès le dérobe et découvre en jouant avec le chaton que cette bague le rend invisible. Que va faire Gygès de ce pouvoir ? Dans l’histoire de Platon, il séduit la reine, tue le roi et devient un despote. Grâce à l’expérience fascinante de l’invisibilité, Platon nous propose d’interroger les limites du bien et du mal et la nécessité des lois pour vivre ensemble.

La fable de Fénelon (1701), destinée à éduquer le duc de Bourgogne, petit-fils de Louis XIV, s’inspire de La République du philosophe grec, mais y apporte quelques modifications.

Illustration : L’Anneau de Gygès (1865).

L’Anneau de Gygès.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 316 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOCCACE, Jean – L’Oraison de Saint Julien

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 21min | Genre : Contes


L'Oraison de Saint Julien

L’Oraison de Saint Julien, deuxième nouvelle de la deuxième journée est un léger libertinage.

« Et vous, mon gentilhomme, quelle prière êtes-vous dans l’usage de faire quand vous êtes en voyage ? – À vous dire le vrai, répondit-il, je ne me pique point de savoir beaucoup d’oraisons ; je vis à l’antique et tout simplement. Cependant je vous avouerai qu’en campagne je suis dans l’usage de dire tous les matins, avant de sortir de l’auberge, un Pater noster et un Ave Maria pour l’âme du père et de la mère de saint Julien, afin d’avoir bon gîte la nuit suivante. Je vous assure que je me suis bien trouvé de cette prière. »

Il doit s’agir des âmes des parents de Saint Julien l’Hospitalier dont Flaubert nous retrace la vie et la Légende (version 1, version 2).

Traduction : Antoine Sabatier de Castres (1742-1817).

Illustration : L’Oraison de Saint Julien (Éditions Barbier, 1846).

L’Oraison de Saint Julien.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 398 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GOURMONT, Rémy (de) – Conversation du soir – La Marguerite rouge

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Nouvelles


Gaston de La Touche - Le Pianiste

Treize nouvelles de Rémy de Gourmont (1858-1915), poète symboliste et styliste érudit fleurissent sur notre site. Voici deux fleurs à ajouter au bouquet.

Conversation du soir joue avec le désir, le piano et les roses blanches, les magnolias, les violettes et les cyclamens.

« Mora jouait pour le plaisir des bruits agréables, pour l’excès de vibration que la musique importe dans les cellules cérébrales, pour l’intensité et l’activité que le rythme donne aux battements du cœur et à la circulation du sang ; Ida jouait pour broder un accompagnement à ses rêves et, pendant que la musique se dessinait en vives arabesques devant ses yeux éblouis, elle perdait quasiment la conscience de son être ; allégée et simplifiée, elle sortait d’elle-même, elle montait, mais pour redescendre bientôt, surprise et un peu suffoquée. Cette illusion était plus sûre encore lorsque, au lieu de jouer elle-même, elle écoutait sa sœur qui avait le génie des interprétations rythmiques. »

La Marguerite rouge est plus sombre :

« C’était la première fois de sa vie que Madame de Troène pleurait. À partir de ce moment, son caractère se modifia ; sa famille, peu à peu, lui devint indifférente ; elle s’enferma des mois entiers au château de Troène, sans voir personne, sans ouvrir ses lettres, sans écrire, lisant des manuels de dévotion, bientôt tout abandonnée aux mains du curé. » La découverte de « sa » marguerite rouge va tout bouleverser…

Illustration : Gaston de La Touche, Le Pianiste (détail, 1910).

Conversation du soir.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 5 005 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOCCACE, Jean – Guinot de Tacco – Mitridanes et Nathan

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 29min | Genre : Nouvelles


Mitridanes et Nathan

Ces deux nouvelles consécutives de la Dixième Journée reposent sur le thème de l’identité cachée.

« Guinot alla trouver monsieur l’abbé, et lui dit : « Guinot, monsieur, dont vous êtes l’hôte, m’envoie vous prier d’avoir la complaisance de lui déclarer le but et le sujet de votre voyage. »»
(Guinot de Tacco)

« Nathan fait prendre aussitôt le cheval de son hôte par un domestique, auquel il dit à l’oreille d’aller promptement ordonner à ses compagnons que personne ne dise au jeune Mitridanes qu’il fût Nathan. » (Mitridanes et Nathan)

et les deux conclusions sont voisines…

Traduction : Antoine Sabatier de Castres (1742-1817).

Illustration : Mitridanes et Nathan (Éditions Barbier, 1846).

Guinot de Tacco.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 043 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GOZLAN, Léon – Aventures merveilleuses et touchantes du Prince Chènevis et de sa jeune sœur

Donneur de voix : DanielLuttringer | Durée : 1h 42min | Genre : Contes


Aventures merveilleuses et touchantes du Prince Chènevis et de sa jeune sœur

Préface du conte :

« La féerie est-elle le seul domaine où l’on doive aller chercher des sujets de contes pour les enfants ? Après le sublime Perrault, qui a écrit jusqu’ici les plus jolis contes d’enfants, n’y a-t il plus rien à créer pour eux dans un autre genre ? Réussissez, répondra-t-on, et la question sera résolue en votre faveur. Cette réponse n’est que spécieuse ; car je pourrais fort bien ne pas réussir dans ma tentative, sans qu’il fût prouvé pour cela que les enfants ne voudront jamais se plaire qu’aux naïves, qu’aux inimitables fictions du Petit Chaperon rouge et du Petit Poucet. Un plus habile viendra qui, après avoir démontré que les grands parents, en souvenir du passé, par reconnaissance pour leur jeune âge, sont pour plus de moitié dans la vogue éternelle acquise à Perrault, prendra place auprès de cet heureux écrivain en élevant le conte à la hauteur d’un enseignement. Mais faut-il toujours enseigner ? crieront ceux qui volontiers crient sur tout. On leur répliquera doucement : Ne faut-il jamais enseigner ? Quelle meilleure occasion de graver un principe de justice ou d’humanité dans le cœur des enfants, que celle qu’offre tout naturellement un récit qui les captive et les intéresse ? Perrault en vaudrait-il moins si Barbe-Bleue apprenait quelque vérité destinée à germer plus tard ? Les fleurs sont de charmantes choses ; mais les fleurs qui deviennent des fruits sont, je crois, d’un ordre supérieur.
Les enfants ne le sont pas autant qu’on le croit. Si on peut leur offrir sans danger des images fausses, telles que des souris blanches qui se métamorphosent en chevaux ; qu’une citrouille qui se change en magnifique équipage ; si leur intelligence courte, mais saine, redresse facilement ces ingénieux mensonges, n’est-il pas de raison de les initier tout de suite à la vérité, dans les écrits qu’on leur destine ? Mais le charme de la fiction ? objectera-t-on. Soyez tranquilles : Dieu a mis assez de charme et de poésie dans la vérité, sans qu’il soit rigoureusement besoin de recourir à l’imagination de l’homme pour ajouter à la vérité.
Il s’agit uniquement de la leur faire aimer dans nos contes nouveaux, comme Perrault, dans les siens, leur fait aimer le mensonge. Rien n’est plus facile. Que faut-il pour cela ? Être Perrault. »

Léon Gozlan

> Écouter un extrait : Première Partie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 6 156 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

AULNOY, Madame (d’) – Le Pigeon et la colombe

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 1h 47min | Genre : Contes


Le Pigeon et la colombe

« Il était une fois un roi et une reine qui s’aimaient si chèrement, que cette union servait d’exemple dans toutes les familles ; et l’on aurait été bien surpris de voir un ménage en discorde dans leur royaume. Il se nommait le royaume des Déserts.
La reine avait eu plusieurs enfants ; il ne lui restait qu’une fille, dont la beauté était si grande, que si quelque chose pouvait la consoler de la perte des autres, c’était les charmes que l’on remarquait dans celle-ci. Le roi et la reine l’élevaient comme leur unique espérance ; mais le bonheur de la famille royale dura peu. »

Illustration : John Gilbert, Le Pigeon et la Colombe (1856).

Le Pigeon et la colombe.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 4 236 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DOUMIC, René – Alix, conte du jour de l’an

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Contes


Alix, conte du jour de l'an

René Doumic, homme de lettres, journaliste et grand critique littéraire, académicien français (1860-1937) est l’auteur, par exemple, de Portraits d’écrivains : Alexandre Dumas fils, Émile Augier, Victorien Sardou, Octave Feuillet, Edmond et Jules de Goncourt, Émile Zola, Alphonse Daudet (1892).

Dans la Revue illustrée de 1900, à côté d’articles de Coppée, France et Scholl, figure Alix, conte du jour de l’an.

Pour en apprécier le style :
« Les yeux sont le miroir des âmes. Il ya des yeux d’amour, veloutés et longs, qui font, rien qu’en se posant, passer par tout le corps le frisson d’une caresse ; des yeux de douceur, si doux, qu’ils guérissent, rien qu’en s’y posant, les blessures que d’autres yeux ont faites ; des yeux de passion, aux lueurs d’incendie ; des yeux de violence, sombres comme un ciel d’orage ; des yeux d’effroi ; des yeux sans vie, fenêtres d’où tombe sur les vivants l’haleine glacée de la mort ; des yeux qui prient, des yeux qui rient, des yeux qui rient dans les larmes ; des yeux qui ont la mélancolie des soirs ; des yeux dont la clarté fine est celle des malins pleins d’espérance ; des yeux de malice, des yeux de caprice, mobiles et qui font songer de l’oiseau fraîchementenvolé du nid maternel ; des yeux de rêve, comme absents, et ravis en des contemplations qui ne sont pas de ce monde ; des yeux de souvenir au regard tourné vers l’intérieur et qui se noie dans l’ombre des choses d’autrefois. »

Alix, conte du jour de l’an.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 820 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

POE, Edgar Allan – Un entrefilet aux X

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 22min | Genre : Contes


Un entrefilet aux X

Avant d’écouter le Conte grotesque d’Edgar Poe Un entrefilet aux X, notez qu’il y a deux passages « l’entrefilet aux O » et « l’entrefilet aux X » visibles et non lisibles et qui nécessitent d’avoir sous les yeux la version texte.

Cet article facétieux raconte la lutte de deux éditeurs de revues rivaux habitant la même rue d’une petite ville de province américaine
Alexandre-le-Grandonopolis.

Amusez vous à déchiffrer cet entrefilet où les X remplaçent les O.

« Quxi dxnc, Jxhn, quxi dxnc ? Xubliez-vxus qu’xn vxus l’annxnça ? Nxn, ne cxassxns pxint victxire lxrsque nxus nxus trxuvxns encxre embxurbé. — Vxtre nxurrice vxus sxrtit-elle ? Xh, nxn, nxn. Xh alxrs, retxurnez du cxup chez vxus, Jxhn, dans vxs hxrribles bxis de Cxncxrd. Retxurnez à vxs hxrribles bxis, grxs hibxu. Nxus ne vxulxns pxint ? Allxns, allxns, Jxhn ; xn ne se cxmpxrte pxint cxmme cela. Retxurnxns-nxus-en vxus dit-xn. Dxnc partxns du cxup et pxint de grxs mxts. Persxnne ne vxus cxurtise à xnxpxlis. Xh Jxhn, Jxhn, si nxus ne nxus en retxurnxns pxint nxus ne serxns pxint cxnsidéré cxmme un hxmme, nxn. Nxus vxus dirxns fxu, hibxu, clxpxrte, pxrc, pxupxn, pxt, sxt, bxn à pxint de chxse pxur persxnne, bâtxn, rxgatxn, rxquet, lardxn, grenxuille sxrtie de vxtre bxue de Cxncxrd. — Sxyxns frxid, fxu. Pxint de cxcxricxs, cxq. Ne frxnçxns pxint nxs sxurcils, ne frxnçxns pxint. Pxint de hallxs, ne grxgnxns, ne cxassxns, n’abxyxns. — Bxnne prxvidence, Jxhn, cxmme nxus trxuvxns vxtre txn drxle ! — N’xubliez pxint, qu’xn vxus l’annxnça. — Xr cessxns de nxus txrdre cxmme une xie au fxnd d’un trxu. Allxns, sxrtxns et nxyxns nxtre cxlère dans un brxc. »

Traduction : Émile Hennequin (1858-1888).

Un entrefilet aux X.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 3 935 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Contes :