Livres audio gratuits de la catégorie 'Contes' :


JANIN, Jules – Honestus, conte philosophique

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 55min | Genre : Contes


Honestus

Jules Janin paraît bien désabusé dans Honestus, conte philosophique (1882), paru dans La Revue des deux mondes, comme Le Voyage d’un homme heureux.

Gustave avait prié pour que le vice soit ôté du monde. Il fut exaucé… et la vie devint insupportable sur terre : « Oh ! mon Dieu, dit Gustave, en joignant les deux mains ; mon Dieu, retirez toute cette vertu de la terre. Rendez aux hommes le vice qui les unit les uns aux autres ; rendez-leur le crime, qui les rend vigilants et leur fait aimer les lois. Mon Dieu, faites que les hommes soient encore et toujours voleurs, méchans, assassins, espions, gens de lettres, blasphémateurs, impies ; que les femmes soient toujours coquettes et fausses, et vénales, et danseuses !
La prière monta aux pieds de l’éternel.
Tout reprit son ordre accoutumé dans le monde. Le vice rendit à la société le mouvement et le charme que la vertu lui avait enlevés. »

Honestus, conte philosophique.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 774 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LÉGER, Louis – Contes populaires slaves (Troisième Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 45min | Genre : Contes


Le Petit Poucet russe, illustré par Philipp Grot Johann (1893)

Quatre Contes populaires slaves réunis et traduits par Louis Léger (1843-1923) :

- deux bohèmes : La Montre enchantée et Long, Large et Clairvoyant
« Il y avait une fois un roi, et il était vieux, et il n’avait qu’un seul fils. Une fois il appela ce fils auprès de lui et lui dit :
- Mon cher fils, tu sais bien que je suis déjà vieux et que le soleil ne luira plus longtemps sur ma tête ; avant de mourir, je voudrais bien voir ma future belle-fille, ta femme. Marie-toi, mon fils.
Le prince répondit :
- Je voudrais bien, mon père, faire ta volonté ; mais je ne connais pas de fiancée.
Le vieux roi tira de sa poche une clef d’or et la donna à son fils : – Va-t’en là-haut, tout au haut de la tour ; regarde autour de toi, et tu me diras quelle est celle que tu choisis. »

- un russe : Le Petit Poucet russe
Note : Le personnage du Petit Poucet défraie quantité de légendes de tous les pays d’Europe, et se retrouve aussi bien sur les bords du Rhin que dans les pays scandinaves et chez les Slaves.

- et un polonais : La Danse du Diable

écrits pour les enfants… et ceux qui veulent le redevenir quelques instants.

> Écouter un extrait : La Montre enchantée, Conte bohème.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 967 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LABOULAYE, Édouard – Zerbin le farouche

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 52min | Genre : Contes


Johann Georg Laminit - Kaspar Hauser

« Sire, dit Mistigris, un prince ne reprend jamais sa parole, mais il y a plusieurs façons de la tenir. Votre Majesté vient de promettre à sa fille de la marier. Nous la marierons. Après, nous prendrons la loi qui dit : « Si un noble prétend à l’amour d’une princesse, il sera décapité. Si le prétendant est un bourgeois, il sera pendu. Si c’est un vilain, il sera noyé comme un chien.
- Mistigris, dit le roi, vous êtes un coquin !
- Sire, dit le gros homme en se rengorgeant, je ne suis qu’un politique. On m’a enseigné qu’il y a une grande morale pour les princes et une petite pour les petites gens. C’est ce discernement qui fait le génie des hommes d’État, l’admiration des habiles et le scandale des sots. »

Il est intéressant de connaître les mentalités d’il y a une centaine d’années. Bien entendu, il s’agit d’un conte qui se passe il y a longtemps. De nos jours, heureusement, les choses ont bien changé !

Un conte extrait du recueil Nouveaux Contes bleus (1866).

Zerbin le farouche.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 883 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOCCACE, Jean – Préface de l’auteur – À mes censeurs : Les Oies du Frère Philippe – Le Crapaud, ou L’Innocence justifiée hors de saison

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Contes


Les Oies du Frère Philippe

Préface de l’auteur – À mes censeurs (début de la première nouvelle de la quatrième journée) à regrouper avec le Prologue et avec Conclusion est une mise au point de Boccace en réponse à ses détracteurs qui semblent avoir été nombreux, si l’on en juge par l’acharnement avec lequel se défend ce ministre florentin écrivain des années 1350 !

« Croiriez-vous, mesdames, que plusieurs de mes critiques me font un crime de vous trouver aimables, et qu’ils soutiennent qu’il n’y a aucun honneur à vous amuser, à vous plaire, et à célébrer vos charmes ? Rien n’est cependant plus vrai. D’autres, plus circonspects, prétendent qu’il ne convient nullement à un homme de mon âge de se livrer à de semblables bagatelles, et que ce n’est qu’à des jeunes gens tout au plus qu’il appartient de causer si longtemps de galanterie et de vous faire la cour. Quelques-uns, feignant de s’intéresser à ma réputation et à ma gloire, disent que je ferais beaucoup mieux d’aller avec les Muses sur le Parnasse que de perdre le temps avec vous. Quelques autres, moins prudents et plus aigres, n’ont pas craint de dire qu’au lieu d’employer le temps à composer des niaiseries, je devrais plutôt songer à amasser de quoi vivre. Il y en a qui, pour décrier mon travail et le dépriser à vos yeux, ont cherché à vous persuader que les événements que je vous ai racontés se sont passés d’une autre manière, et qu’ils sont devenus méconnaissables sous ma plume. »

Le ton de l’invective a disparu dans Le Crapaud, ou L’Innocence justifiée hors de saison (Journée IV, nouvelle 7).

« Il n’y a pas encore beaucoup de temps qu’il y avait à Florence une jeune fille, nommée Simone, issue de parents pauvres, mais jolie à ravir, et assez bien élevée pour son état. Comme elle était obligée de travailler pour vivre, elle filait de la laine pour différents particuliers. Le soin de songer à gagner sa vie ne la rendait point inaccessible à l’amour. Pasquin, jeune homme d’une condition à peu près égale à la sienne, eut occasion de la connaître, en lui apportant de la laine à filer, pour un fabricant dont il était commis, et la trouvant aussi honnête que jolie, il ne put se défendre d’en devenir amoureux. »

Traduction : Antoine Sabatier de Castres (1742-1817).

Illustration : Les Oies du Frère Philippe, aux éditions Barbier (1846).

Préface de l’auteur – À mes censeurs : Les Oies du Frère Philippe.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 746 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIVERS – Trois Regards sur Noël

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 33min | Genre : Religion


Fra Angelico - Nativité

Trois regards sur Noël

Humour divin : Alphonse Allais, Conte de Noël
« L’impression générale était juste : le Créateur n’était pas à prendre avec des pincettes.
- Ah ! j’en ai assez de tous ces humains ridicules et de leur sempiternel Noël, et de leurs sales gosses avec leurs sales godillots dans la cheminée. Cette année, ils auront… la peau !
Il fallait que le Père Éternel fût fort en colère pour employer cette triviale expression, Lui d’ordinaire si bien élevé.
- Envoyez-moi le bonhomme Noël, tout de suite ! ajouta-t-il. »

Noël impérial : G. Lenotre, L’Extase (du recueil Légendes de Noël)
« Les distractions étaient variées au château de Compiègne lors des séjours annuels qu’y faisait la cour de Napoléon III. » Un vieil officier raconte l’arrivée, un soir de Noël de Bonaparte dans une petite ville de Moravie et ce qu’il fit du jeune homme qu’il était, alors émigré et craignant – à tort – l’ « Ogre ».

Un conte historique qui se termine comme un conte de fée :
« Deux jours plus tard j’étais inscrit dans les pages et je prenais le chemin de Paris… C’est ainsi que ma carrière a commencé. »

Amour de Jésus : Charles Péguy, Fragment d’Ève
« Ainsi l’enfant dormait sous ce double museau,
Comme un prince du sang gardé par des nourrices.
Et ses amusements et ses jeunes caprices
Reposaient dans le creux de ce pauvre berceau.

L’âne ne savait pas par quel chemin de palmes
Un jour il porterait jusqu’en Jérusalem
Dans la foule à genoux et dans des matins calmes
L’enfant alors éclos aux murs de Bethléem. »

> Écouter un extrait : Alphonse Allais – Conte de Noël.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 114 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DIVERS – Joyeux Noël !

Donneurs de voix : Projet collectif | Durée : –h –min | Genre : Contes


Theodor Severin Kittelsen - L'Arbre de Noël (191?)Notre collection de contes et récits de Noël ne cesse de s’étoffer d’année en année… Retrouvez-les tous ci-dessous…

Contes et romans :

AICARD, Jean – Les Étrennes
AICARD, Jean – Le Noël de Grand-père
ALLAIS, Alphonse – Conte de Noël (extrait de Plaisir d’humour)
ALLAIS, Alphonse – Conte de Noël (extrait de Allais… grement)
ALLAIS, Alphonse – Conte de Noël (extrait de Deux et deux font cinq)
ALLAIS, Alphonse – Conte de Noël (extrait de Faits divers)
ALLAIS, Alphonse – Histoire de Noël (extrait de Faits divers)
ALLAIS, Alphonse – Last Christmas (extrait de Faits divers)
ANDERSEN, Hans Christian – La Petite Fille et les allumettes
ANDERSEN, Hans Christian – Le Sapin
ARÈNE, Paul – Nouveaux Contes de Noël : La Vraie Tentation du grand Saint Antoine, Noël rétrospectif
ARÈNE, Paul – Nouveaux Contes de Noël : L’Évangile selon Saint Perrault, Le Noël du député, Le Pot de miel, Chien d’aveugle, Le Bon Gui, Courriers d’hiver, Plaisirs d’hiver
ARÈNE, Paul – Le Fifre rouge
AUDOUX, Marguerite – Soir de Noël
BÉCQUER, Gustavo Adolfo – Maître Pérez l’organiste
BOCCACE, Jean – Le Jardin enchanté
BOURGET, Paul – Simone, récit de Noël
BOURGET, Paul – Une nuit de Noël sous la terreur
COLLINS, Wilkie – Baisers furtifs, conte de Noël anglais
COLLODI, Carlo – La Festa di Natale
COLLODI, Carlo – La Fête de Noël
COPPÉE, François – L’Adoption
COPPÉE, François – Le Louis d’or
COPPÉE, François – L’Enfant perdu
COPPÉE, François – Les Sabots du petit Wolff
DANDURAND, Joséphine – Contes de Noël par Josette
DAUDET, Alphonse – L’Organiste
DAUDET, Alphonse – Les Trois Messes basses (Version 1, Version 2)
DAUDET, Alphonse – Salvette et Bernadou
DICKENS, Charles – Les Conteurs à la ronde
DICKENS, Charles – Cantique de Noël en prose
DICKENS, Charles – Histoire du sacristain, emporté par les goblins
DOSTOÏEVSKI, Fedor – L’Arbre de Noël
DOSTOÏEVSKI, Fedor – L’Arbre de Noël et le Mariage
DUMAS, Alexandre – Le Château d’Eppstein
FRANCE, Anatole – Balthasar
GASKELL, Elizabeth – Lisette Leigh
O. HENRY – Les Cadeaux inutiles
JEHAN-RICTUS – Les Ingrats
LA VILLE DE MIRMONT, Madame Henri (de) – Nuit de Noël
LAGERLÖF, Selma – L’Hôte de Noël
LE BRAZ, Anatole – La Noël de Marthe, L’Aventure du pilote
LENOTRE, G. – L’Extase (extrait de Légendes de Noël)
LEROUX, Gaston – Le Noël de Vincent Vincent
LEMONNIER, Camille – Le Noël du petit joueur de violon
MAUPASSANT, Guy (de) – Nuit de Noël
MAUPASSANT, Guy (de) – Conte de Noël
MENDÈS, Catulle – Le Cadeau de la petite Noël
MISTRAL, Frédéric – Les Rois
NOËL, Marie – Le Noël du riche honteux
PARDO BAZÁN, Emilia – Conte de Noël
PONSON DU TERRAIL, Pierre Alexis (de) – La Fée, conte de Noël
ROULLAUD, Henri – Le Noël de Philorôme
SALTYKOV_CHTCHEDRINE, Mikhail – Conte de Noël
STEINMANN, Philippe – Conte pour un Noël insolite
VAN LERBERGHE, Charles – Tale
VAN LERBERGHE, Charles – La Veillée
VERHAEREN, Émile – Noël blancÀ l’Eden

Poésie :

AICARD, Jean – La Légende du chevrier
AICARD, Jean – La Noël, bénédiction du feu
BRUISSEMENT – Étoile du matin (Poème)
GAGNAIRE, Paul – Le Rayon de Noël (Poème)

GAUTIER, Théophile – Noël (Version 1, Version2)
PÉGUY, Charles – Ève (fragment)
VICAIRE, Gabriel – Noël (extrait de Émaux bressans)

Traditions :

CHABOT, Alphonse – La Nuit de Noël (Trois Extraits)
CHABOT, Alphonse – Noël dans les pays étrangers
NOËL, selon Voltaire et L’Encyclopédie
VESLY, Léon (de) – Quelques Superstitions de Noël

Toute l’équipe de Littérature audio.com vous souhaite un Joyeux Noël et une Heureuse Année 2017 !


Page vue 11 555 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LA VILLE DE MIRMONT, Madame Henri (de) – Nuit de Noël

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 50min | Genre : Contes


Henri de La Ville de Mirmont et sa femme Sophie Malan

« Qu’il est doux, qu’il est doux d’écouter des histoires,
Des histoires du temps passé ;
Quand les branches d’arbres sont noires,
Quand la neige est épaisse et charge un sol glacé. »
Alfred de Vigny, La Neige.

Nous avons peu de renseignements sur Sophie Malan (1860-1933) qui a écrit des Contes de Noël (1906) sous le nom de Madame Henri de la Ville de Mirmont, si ce n’est qu’elle était la mère du poète Jean de La Ville de Mirmont.
Nuit de Noël, le premier de ces contes, nous relate, dans un style très clair et simple, les tribulations, la nuit de Noël, d’un pasteur accomplissant son devoir évangélique et quittant la joie familiale pour répondre à un appel au secours en subissant une affreuse tempête de neige.

Très édifiant et très moralisant pour illustrer cette nuit exceptionnelle

« Je vous raconterai mon inoubliable nuit de Noël. Sachez seulement que j’ai entendu des cloches, un merveilleux chœur de cloches ; c’était une musique comme on n’en entend pas sur la terre. Et savez-vous ce qu’elles chantaient toutes ensemble, les grandes, les petites, les lourdes, les légères, les graves, les claires, en une harmonie infinie ?
- Non.
- « Paix sur la terre, bonne volonté parmi les hommes ! »»

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 727 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LAMOTHE-LANGON, Étienne-Léon (de) – La Flatterie du Diable – Le Frère et la sœur – Le Vampire et la police

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 32min | Genre : Contes


Comte de Saint Germain

Trois nouvelles histoires du livre Souvenirs d’un fantôme (1838).

La Flatterie du Diable
« Cette histoire, qui semble fausse de tout point, selon les règles de la raison, a toujours eu, à Toulouse, une réputation d’exactitude et de réalité. »

Le Frère et la sœur
« Le comte de Saint-Germain se mit également à prier Dieu jusqu’à ce que le spectre partît selon l’usage, à une heure du matin. Le comte ne sut que dire de ce qui s’était passé devant lui. Le maître du château, heureux de savoir à quelle époque il quitterait la terre, pria le voyageur de rester avec lui les trois semaines qui le séparaient de la mort. »

Le Vampire et la police
« Quant à moi, qui ai approfondi la chose, je suis abasourdi au dernier point. Certainement, je ne peux admettre la réalité de ces êtres surhumains, voilà pourtant ce que j’ai vu. »

> Écouter un extrait : La Flatterie du diable.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 010 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Contes :