Livres audio gratuits de la catégorie 'Contes' :


JANIN, Jules – Les Duellistes – Rambouillet

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Histoire


Duellistes

Ces deux Contes fantastiques et littéraires complètent la liste déjà enregistrée.

Les Duellistes décrit deux duels très différents : l’un pour rire, l’autre sur un bateau avec jet d’un cadavre en mer…

Rambouillet est un récit historique de Jules Janin, qui ne cache pas son hostilité à la famille d’Orléans, le lendemain des Trois Glorieuses de juillet 1830, quand la France est passée de Charles X à Louis-Phiippe.

« Un peuple qui revient d’une révolution et qui se promène dans les bois au clair de la lune, mettant sur son chapeau les vers luisants du chemin, en attendant une cocarde. Hélas ! d’autre part, un pauvre vieux roi qui s’en va, pensant à la France, à son peuple ! Et le peuple oublieux déjà des absents ! »

Les républicains en querelles d’aujourd’hui ont du mal à se représenter les problèmes de nos ancêtres !

Les Duellistes.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 351 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FLEURY, Jean – Quatre Contes du bocage normand

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 48min | Genre : Contes


Jean-François Millet - L’Église de Gréville

Jean-Joseph-Bonaventure Fleury (1816-1894) est un écrivain normand qui fut professeur à Paris, nommé lecteur en langue et littérature française à l’université impériale de Russie, poste qu’il occupa durant 20 ans pour se consacrer ensuite à la littérature régionale. Il est le père de l’écrivaine Henry Gréville (23 textes sur notre site).

Il n’est pas l’auteur de ces quatre contes du bocage normand, mais il les a recueillis et leur a donné forme.

Le Langage des bêtes est « conté par la mère Georges, âgée de 72 ans ; elle est repasseuse à Cherbourg, mais elle a été élevée à la campagne,et c’est là qu’elle a appris ce conte. »

Jacques le voleur commence ainsi : « Une femme avait un fils qu’elle avait fort mal élevé. C’était un fainéant et qui ne voulait rien faire.
Quand il fut en âge de choisir un état, sa mère lui demanda ce qu’il voulait être.
- Je veux être voleur
- Bon Dieu ! bonne Vierge ! mais ce n’est pas là une profession ! Je ne te permettrai jamais d’être un voleur.
- Eh bien ! allez consulter la bonne Vierge. Si elle dit comme moi, il faudra bien que vous consentiez. »

Dans La Fille sans mains, une mère jalouse de la beauté de sa fille lui fait couper les mains (elles repousseront).

Les Voleurs volés est d’un goût douteux, mais il fut « conté à Gréville par Jules Fatôme, âgé de onze ans, qui tenait ce conte de sa mère ».

Illustration : Jean-François Millet, L’Église de Gréville (1871-1874).

> Écouter un extrait : Le Langage des bêtes.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 551 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ZOLA, Émile – Sœur-des-Pauvres

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 54min | Genre : Contes


Soeur des pauvres

« À dix ans, elle paraissait si chétive, la pauvre enfant, que c’était pitié de la voir travailler autant qu’une servante de ferme. Elle avait les grands yeux étonnés, le sourire triste des gens qui souffrent sans se plaindre. Les riches fermiers qui, le soir, la rencontraient au sortir du bois, mal vêtue, chargée d’un lourd fardeau, lui offraient parfois, lorsque le grain s’était bien vendu, de lui acheter un bon jupon de grosse futaine. Et alors elle répondait :
« Je sais, sous le porche de l’église, un pauvre vieux qui n’a qu’une blouse, par ce grand froid de décembre ; achetez-lui une veste de drap, et j’aurai chaud demain, à le voir si bien couvert. » Ce qui lui avait fait donner le surnom de « Sœur-des-Pauvres » ».

Cette histoire fait partie des Contes à Ninon, d’Émile Zola.

Sœur-des-Pauvres.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 104 048 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

TOLSTOÏ, Léon – D’où vient le mal – Ce qui fait vivre les hommes

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h | Genre : Contes


Ce qui fait vivre les hommes

Le traducteur Ely Halpérine-Kaminsky (1856-1936) a eu l’idée de réunir sept contes de Léon Tolstoï dans le recueil À la Recherche du bonheur qui comprend Le Filleul, Les Deux Vieillards, Histoire vraie, Le Moujik Pakhom, Feu qui flambe ne s’éteint plus et D’où vient le mal ainsi que Ce qui fait vivre les hommes.

D’où vient le mal est la réponse d’un ermite à quatre animaux :
« Ce n’est ni de la faim, ni de l’amour, ni de la méchanceté, ni de la peur que viennent tons nos malheurs : c’est de notre propre nature que vient le mal ; car c’est elle qui engendre et la faim, et l’amour, et la méchanceté, et la peur. »

Ce qui fait vivre les hommes est une autre réponse religieuse d’un ange en transit sur terre à qui le Seigneur avait dit :
« Tu connaîtras un jour trois paroles divines : tu apprendras ce qu’il y a dans les hommes, ce qui n’est pas donné à l’homme, et ce qui fait vivre les hommes. Quand tu auras appris ces trois paroles, tu reviendras au ciel. »

Illustration extraite d’une édition russe de 1866 de Ce qui fait vivre les hommes.

D’où vient le mal.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 772 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ZOLA, Émile – Celle qui m’aime

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 30min | Genre : Contes


Celle qui m aime

Celle qui m’aime est un des Contes à Ninon, d’Émile Zola.

« Celle qui m’aime est-elle grande dame, toute de soie, de dentelles et de bijoux, rêvant à nos amours sur le sofa d’un boudoir ? marquise ou duchesse, mignonne et légère comme un rêve, traînant languissamment sur les tapis les flots de ses jupes blanches et faisant une petite moue plus douce qu’un sourire ?
Celle qui m’aime est-elle grisette pimpante, trottant menu, se troussant pour sauter les ruisseaux et quêtant d’un regard l’éloge de sa jambe fine ? Est-elle la bonne fille qui boit dans tous les verres, vêtue de satin aujourd’hui, d’indienne grossière demain, et qui trouve dans les trésors de son cœur un brin d’amour pour chacun ?
Celle qui m’aime est-elle l’enfant blonde s’agenouillant et priant au côté de sa mère ? la vierge folle m’appelant le soir dans l’ombre des ruelles ? Est-elle la brune paysanne qui me regarde au passage et qui emporte mon souvenir au milieu des blés et des vignes mûres ? la pauvresse qui me remercie de mon aumône ? la femme d’un autre, amant ou mari, que j’ai suivie un jour et que je n’ai plus revue ?
Celle qui m’aime est-elle fille d’Europe, blanche comme l’aube ? fille d’Asie, au teint jaune et doré comme un coucher de soleil ? ou fille du désert, noire comme une nuit d’orage ? »

Celle qui m’aime.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 617 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

POE, Edgar Allan – Le Duc de l’Omelette – L’Homme sans souffle

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 50min | Genre : Contes


Le duc de l omelette

Le Duc de l’Omelette (1832) est un des Derniers Contes et L’Homme sans souffle (1832) fait partie des Contes grotesques, mais tous deux relèvent du fantastique et souvent du farfelu, comme beaucoup de nouvelles d’Edgar Poe.
Ainsi ce dialogue comique entre Sa Majesté le diable et le duc :
« « Allons, monsieur, déshabillez-vous. »
« Me déshabiller ? — Ce serait vraiment du joli, ma foi ! — Non, monsieur, je ne me déshabillerai pas. Qui êtes-vous, je vous prie, pour que moi, Duc de l’Omelette, Prince de Foie-gras, qui viens d’atteindre ma majorité, moi, l’auteur de la Mazurkiade, et Membre de l’Académie, je doive me dévêtir à votre ordre des plus suaves pantalons qu’ait jamais confectionnés Bourdon, de la plus délicieuse robe de chambre qu’ait jamais composée Rombert — pour ne rien dire de ma chevelure qu’il faudrait dépouiller de ses papillottes, ni de la peine que j’aurais à ôter mes gants ? »
« Qui je suis ? » dit sa Majesté. — « Ah ! vraiment ! Je suis Baal-Zebub, prince de la Mouche. Je viens à l’instant de te tirer d’un cercueil en bois de rose incrusté d’ivoire. » »
Finalement, le duc, qui avait provoqué Satan en duel, lui propose une partie d’écarté.

Ou ces réflexions d’un pendu par erreur :
« Je m’abstiens de dépeindre mes sentiments de pendu. Pourtant je pourrais sans doute en dire long. Le sujet n’a été jusqu’ici que piètrement traité. En fait, pour écrire sur cette matière, il faut soi-même avoir passé par le gibet. Tout auteur devrait se borner à ce qu’il connaît par expérience. C’est ainsi que Marc Antoine composa un libelle sur l’ivrognerie.
Cependant je ferai aussi bien de dire tout de suite que, quant à mourir, je ne mourus pas. Mon corps était bien suspendu, mais non pas mon souffle, que j’avais perdu. » (L’Homme sans souffle)

Traductions : Félix Rabbe (1840-1900) pour Le Duc de l’Omelette, Émile Hennequin (1858-1888) pour L’Homme sans souffle.

Le Duc de l’Omelette.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 746 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ZOLA, Émile – Le Carnet de danse

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 30min | Genre : Contes


Carnet de danse

Le Carnet de danse est un autre de ces délicieux Contes à Ninon, pleins de poésie et de tendresse.

« Chacun vient à son tour faire acte de soumission, chacun vient signer sa lettre d’amour. Ne sont-ce pas là, en effet, les mille signatures d’une déclaration sous-entendue, et ne devrait-on pas, si l’on était de bonne foi, les écrire sur le premier feuillet, ces éternelles phrases, toujours jeunes ? Mais le petit livre est discret, il ne veut pas forcer sa maîtresse à rougir. Elle et lui savent seuls ce qu’il faut rêver. »

« N’est-ce pas un rôle charmant, Ninon, que celui du carnet de danse ? N’est-il pas, comme toute poésie, incompris de la foule et lu couramment des seuls initiés ? Confident des secrets de la femme, il l’accompagne dans la vie, ainsi qu’un ange d’amour versant à pleine main les espérances et les souvenirs. »

Le Carnet de danse.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 718 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

POURTALÈS, Guy (de) – Les Contes du Milieu du Monde

Donneuse de voix : Domi | Durée : 4h 42min | Genre : Contes


Guy de Pourtalès

Guy de Pourtalès (1881-1941) est un écrivain franco-suisse. Il fut traducteur de Shakespeare, biographe et romancier.

Les Contes du Milieu du Monde : « Si l’œuvre du vieil écrivain ne trouve pas de lecteur, est-ce la faute de ses plumes, crayons et encriers ? Doit-il s’en défaire ? Menacée, la plume d’oie prend les choses en main et nous narre les contes qu’elle a transcrit de Madame la Lune dans le Pays du Milieu du Monde. Princes, coqs de clocher, brins de muguet, roi, fille de barons, pèlerins ou portier d’hôtel alpin vont tour à tour nous enchanter et nous raconter leurs histoires, émouvantes, ironiques ou tragiques.
Guy de Pourtalès nous fait, dans ce recueil, la démonstration de son talent. Il est non seulement un romancier, mais aussi un vrai poète et conteur. » (Source : Bibliothèque Numérique Romande).

> Écouter un extrait : 01. L’Auteur et la plume d’oie.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 912 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Contes :