Livres audio gratuits de la catégorie 'Contes' :


ANDERSEN, Hans-Christian – La Petite Fille qui marchait sur le pain

Donneuse de voix : Domi | Durée : 30min | Genre : Contes


Hans-Christian Andersen - La Petite Fille qui marchait sur le pain

Comment une petite fille orgueilleuse et sans cœur, après avoir beaucoup souffert pour sa punition va devenir un oiseau filant vers le soleil.

Je remercie Christine pour l’illustration.

Extrait de Nouveaux contes danois tome 3

Traduction : Ernest Grégoire (1828-1902) et Louis Moland (1824-1899).

La Petite Fille qui marchait sur le pain.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 253 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GRIMM, Frères – Le Renard et les oies

Donneuse de voix : Bruissement | Durée : 4min | Genre : Contes


La Gardeuse d'oies

« Un jour qu’il rôdait selon sa coutume, maître renard arriva dans une prairie où une troupe de belles oies bien grasses se prélassait au soleil.

À cette vue, notre chercheur d’aventures poussa un éclat de rire effrayant, et s’écria :

- En vérité, je ne pouvais venir plus à propos ! vous voilà alignées d’une façon si commode, que je n’aurai guère besoin de me déranger pour vous croquer l’une après l’autre. »

Traduction anonyme (1885).

Le Renard et les oies.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 257 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GRIMM, Frères – Frérot et Sœurette

Donneuse de voix : Bruissement | Durée : 12min | Genre : Contes


Romy Riaud - Cabane dans les bois

« Frèrot prit sa sœurette par la main et lui déclara : « Depuis que notre mère est morte nous n’avons plus de bon temps ; notre marâtre nous frappe chaque jour, et lorsque nous nous approchons d’elle, elle nous chasse d’un coup de pied. Les dures miettes de pain qui nous sont laissées sont notre pitance, même le chien sous la table se porte mieux que nous : elle lui lance parfois quelques bons morceaux. Que Dieu nous prenne en pitié, si notre mère l’eût su ! Viens, partons à la découverte du vaste monde. » »

Traduction : René Bories (Licence Art Libre).

Frérot et Sœurette.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 538 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

POE, Edgar Allan – Le Philosophe Bon-Bon – Quatre Bêtes en une

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 53min | Genre : Contes


Edgar_Allan_Poe_-_Bon-bon.jpg

I

Extrait de Contes grotesques, Le Philosophe Bon-Bon est une discussion très alcoolisée entre un philosophe et Sa Majesté Satan, en particulier sur l’âme.

« Alors, Monsieur, je vous prie, qu’est-ce que l’âme ?
- Ce n’est ni ça, ni ça, Monsieur Bon-Bon, répliqua sa Majesté en méditant. J’ai goûté… c’est-à-dire, j’ai connu de très-mauvaises âmes et d’autres passables.
[...] Mais si j’ai un faible, Monsieur Bon-Bon, si j’ai un faible, c’est pour les philosophes. Cependant, laissez-moi vous dire, qu’il n’est pas donné à tout diable… hum…, à tout le monde, de savoir choisir un bon philosophe. Les longs ne valent rien, et les meilleurs sont enclins à sentir un peu le ranci, à cause de la bile… Il est rarement possible de conserver vivante une âme plus de deux ou trois heures. Et après la mort, à moins qu’on ne les marine immédiatement, – et une âme marinée ne vaut rien – elles commencent à… sentir… vous comprenez, hein ? Quand les âmes nous viennent par la voie ordinaire, il est toujours à craindre qu’elles ne soient gâtées. »

Traduction : Émile Hennequin (1858-1888).

II

L’impertinent Baudelaire a dû être sensible à l’humour de Poe en traduisant en 1884 Quatre bêtes en une : l’homme caméléopard, publié dans Nouvelles Histoires extraordinaires.

« Supposons, gracieux lecteur, que nous sommes en l’an du monde trois mil huit cent trente, et, pour quelques minutes, transportés dans le plus fantastique des habitacles humains, dans la remarquable cité d’Antioche, en Syrie.

Mille, mille, mille,mille,
Avec un seul guerrier, nous en avons égorgé mille !
Mille, mille, mille, mille, Chantons mille à jamais !
Hourra ! — Chantons Longue vie à notre roi,
Qui a abattu mille hommes si joliment !
Hourra ! Crions à tue-tête
Qu’il nous a donné une plus copieuse Vendange de sang
Que tout le vin que peut fournir la Syrie !

Toujours est-il que je ne vois qu’une foule tumultueuse d’idiots et de fous qui s’empressent de se prosterner devant un gigantesque caméléopard, et qui s’évertuent à déposer un baiser sur le sabot de l’animal. »

Le Philosophe Bon-Bon.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 124 032 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

AULNOY, Madame (d’) – L’Oiseau bleu

Donneur de voix : Christian Dousset | Durée : 1h 52min | Genre : Contes


Madame d'Aulnoy - L'Oiseau bleu

Un beau roi, une belle princesse ; un amour contrarié ; une méchante reine et son laideron de fille ; des fées, un enchanteur ; une métamorphose…
Madame d’Aulnoy a réuni ici tous les ingrédients pour mener à bien ce conte qui n’est pas exempt d’allusions à l’époque et de réflexions sur l’amour. La morale en vers à l’issue d’un récit en prose confère à la situation finale une certaine originalité.
Enfin, le mariage forcé que l’auteure dut subir à l’âge de seize ans est-il totalement étranger à ce récit tiré de Contes des fées ?

L’Oiseau bleu.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 8 790 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ANDERSEN, Hans-Christian – Le Crapaud

Donneuse de voix : Domi | Durée : 24min | Genre : Contes


Crapaud

« Ce que je désirerais par dessus tout, ce serait de monter jusqu’au bord du puits et de voir un peu ce qui est là-haut. Quelque chose me dit que ce doit être bien beau. »

Voici ce que pense une affreuse petite crapaude née au fond d’un puits.
Pleine de courage elle entreprend ce grand voyage…

Traduction : Ernest Grégoire (1828-1902) et Louis Moland (1824-1899).

Le Crapaud.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 867 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FRANCE, Anatole – Le Puits de Sainte Claire (Sélection 2)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 3min | Genre : Contes


Le Puits de Sainte Claire, illustration de Georges-Antoine Rochegrosse

Anatole France, en 1895, publie Le Puits de Sainte Claire en souvenir de sa rencontre avec le R.P. Adone Doni : « Depuis lors, je n’ai pas revu le R. P. Adone Doni, qui reste dans ma mémoire comme une figure de rêve. J’ai mis par écrit les contes qu’il me fit sur la route de Monte Oliveto. On les trouvera dans le présent livre. J’aurais voulu retenir, en les rédigeant, quelques restes de la grâce qu’ils avaient au Puits de Sainte Claire. »
Ces « restes de grâce » apparaissent dans deux de ces trois récits qui s’ajoutent aux sept déjà sur le site :

Messer Guido Cavalcanti se passe à Florence :
« Messer Guido Cavalcanti savait bien qu’on le raillait dans les compagnies de l’attachement qu’il avait aux choses éternelles. C’est pourquoi il fuyait les vivants et cherchait les morts. »

Mystère du sang a pour cadre Sienne, patrie de Catherine (1347-1380) sœur de la Pénitence, mettant en pratique son amour de Dieu en s’occupant des malades qu’elle soigne et des pauvres.
« Elle se rendit à la prison publique le matin du jour où ser Niccola Tuldo (de Pérouse) devait mourir…
- Va-t’en ! Je te hais, parce que tu es de Sienne, qui me tue.
Catherine lui répondit :
- Mon frère, qu’est-ce qu’une ville, et que sont toutes les cités de la terre, auprès de la cité de Dieu et des anges ? Je suis Catherine, et je viens te convier aux noces éternelles. »

Histoire de Doña Maria D’Alvalos et du duc d’Andria raconte une horrible vengeance à Naples qui n’est pas sans rappeler certains contes cruels de Boccace :
« Un moine dominicain, qui s’était tenu tout le jour devant la porte, se glissa dans l’escalier à la lueur fumeuse des torches de résine qui s’éteignaient, rampa jusqu’aux degrés où gisait doña Maria d’Alvalos, se jeta sur le cadavre et le viola. »
Sans commentaire.

> Écouter un extrait : Messer Guido Cavalcanti.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 866 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HAWTHORNE, Nathaniel – Les Portraits prophétiques

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 36min | Genre : Contes


Les Portraits prophétiques

De Nathaniel Hawthorne, un des seize Contes étranges qui mérite bien son nom Les Portraits prophétiques.

« Le véritable artiste, dit le peintre, dans l’évolution des deux portraits de Walter et d’Élinor doit lire sur les traits de son modèle les sentiments qui l’agitent. C’est le plus beau de ses attributs, mais souvent aussi le plus triste, de lire ainsi dans les cœurs, et, mu par une puissance plus forte que sa volonté, d’illuminer le regard ou de l’assombrir, en donnant aux yeux une expression en quelque sorte prophétique. »

Les déclarations du peintre trouveront leur confirmation dans « l’évolution des portraits » de Walter et d’Élinor et dans la fin tragique de leur couple :
« Walter restait silencieux devant sa propre image, se livrant dans une sorte de folie à la fatale influence que l’artiste avait répandue sur ses traits ; graduellement ses yeux s’enflammèrent pendant qu’Élinor regardait avec une terreur croissante l’expression de sauvage fureur qui se peignait sur son visage. »

Traduction : Édouard-Auguste Spoll (1833-?).

Les Portraits prophétiques.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 132 104 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Contes :