Livres audio gratuits de la catégorie 'Contes' :


ANDERSEN, Hans-Christian – Le Papillon

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 6min | Genre : Contes


Andersen Le papillon

« Le papillon veut se marier et, comme vous le pensez bien, il prétend choisir une fleur jolie entre toutes les fleurs. Elles sont en grand nombre et le choix dans une telle quantité est embarrassant. »

Traduction : Ernest Grégoire (1828-1902) et Louis Moland (1824-1899).

Le Papillon.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 978 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BRUSSOLO, Serge – Nouchka et la couronne maudite

Donneuse de voix : Anika | Durée : 4h 14min | Genre : Contes


Nouchka et la couronne maudite

La princesse Amandine est en danger et il se passe des événements étranges dans son palais.

Une couronne rend fous les rois qui la portent plus de trois minutes.
La nuit, un vampire vole le long des couloirs.
Des chats maléfiques sont au service du premier ministre.

Nouchka, accourue au secours de la princesse, va devoir affronter les mille maléfices du château, notamment la redoutable armée des bonshommes, ces espions doués du pouvoir de traverser les murs !

Avec l’aimable autorisation de Serge Brussolo.

Illustration de SB.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 149 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BALZAC, Honoré (de) – Contes drôlatiques (Sélection 1)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 26min | Genre : Contes


Prologue

Les cent Contes drôlatiques (1832) de Balzac sont remarquables par leur truculence, plus osée que celle de Boccace dans le Décaméron et aussi par un multilangage d’origine rabelaisienne bourré de néologismes, de mots dialectaux et burlesques, avec une orthographe archaïsante que l’audition permet moins d’apprécier que la lecture visuelle.

« Pour rire, besoing est d’estre innocent et pur de cueur ; faulte de quoy, vous tortillez vos lèvres, iouez des badigoinces et fronssez les sourcils en gens qui cachent des vices et impuretez.. Néantmoins, i’ay eu cure, à mon grand despit, de sarcler, ez manuscripts, les vieulx mots, ung peu trop ieunes, qui eussent déchiré les aureilles, esblouy les yeulx, rougy les ioues, deschicqueté les lèvres des vierges à braguettes et des vertus à trois amans : car il faut aussy faire aulcunes chouses pour les vices de son temps, et la périphrase est bien plus guallante que le mot ! De faict, nous sommes vieulx et treuvons les longues bagatelles meilleures que les briefves follies de nostre ieunesse, veu que, alors, nous y goustons plus long-temps. Doncques, mesnagez-moy dans vos médisances, et lisez cecy plus tost à la nuict que pendant le iour ; et point ne le donnez aux pucelles, s’il en est encores, pour ce que ce lyvre prendroyt feu. »

tel est le conseil que nous donne Balzac à la fin du Prologue du Premier Dixain.

La Pucelle de Thilouze est un des premiers contes « à ne pas donner aux pucelles, s’il en est encore. »

Prologue du Premier Dixain.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 764 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

EEKHOUD, Georges – Croix processionnaires – Hiep-Hioup !

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 50min | Genre : Contes


Croix

Georges Eekhoud nous propose ici deux nouveaux Contes patibulaires (terme synonyme d’inquiétant, menaçant, louche, suspect, sinistre, terrifiant).

Croix processionnaires
Devant le cimetière proche d’un pénitencier :
« Combien de dépouilles gueuses engraissent ce sol inculte : carcasses ravagées de routiers endurcis ou savoureuses pulpes de novices !… Pas plus que le couperet ne nombre les têtes des guillotinés, ces douze croix ne comptent les tertres qu’elles foulent en passant…
À chaque décès le fossoyeur déracine la croix du plus ancien des douze derniers morts, et en surmonte la nouvelle tombe anonyme…
Mieux que moi vous savez combien le paysan de cette contrée incline au merveilleux… C’est de leur propre gré que ces croix s’ébranleraient une à une pour rôder à travers la campagne. »

Hiep-Hioup ! est une sombre nouvelle qui, dès le début, semble devoir mal finir :

« Jakkè Overmaat, l’air réservé, plus grave que son âge, était une sorte d’oracle pour sa paroisse. Le caractère ecclésiastique qu’il avait failli revêtir ajoutait à son prestige… S’il tenait à distance les familiers, il ne se connaissait aucun ennemi et pas une mère qui ne l’eût rêvé pour gendre. »
Il rencontre, pour son malheur, car il en devient amoureux, une fille « grande pièce, dégingandée, maigrichonne, les cheveux ébouriffés luisant comme du charbon, l’ovale allongé du masque troué de deux yeux noirs comme l’orage, toute sa personne serpentine travaillée par un brasier intérieur…
Les villageois l’avaient appelée Hiep-Hioup ! à cause de ses interjections favorites qu’elle accompagnait d’un entrechat et d’un claquement des doigts, et bientôt elle ne fut plus connue que sous ce sobriquet… Cette paroissienne devait avoir fatalement maille à partir avec Jakkè Overmaat. »

Croix processionnaires.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 625 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

HAWTHORNE, Nathaniel – La Promenade de la petite Annie

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 17min | Genre : Nouvelles


Auguste Renoir - La Rêverie, Portrait de Jeanne Samary

La Promenade de la petite Annie est une nouvelle tirée du recueil Contes étranges. Le narrateur emmène la fillette en ville avec ses nouveautés, ses embouteillages et ses vitrines variées… Premiers pas dans la ville… premiers pas dans la vie….

Traduction : Édouard-Auguste Spoll (1833-?).

Licence Creative Commons

La Promenade de la petite Annie.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 658 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

GOGOL, Nicolas – La Place ensorcelée

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Contes


Alexei Ivanovich Korzukhin - Le Retour de la foire

Les Veillées du hameau près de Dikanka (1832) est un recueil d’une douzaine de contes dont le dernier, La Place ensorcelée est une « histoire véritable racontée par le Sacristain de l’église de ….ski ». Elle a pour héros des tchoumaks (voituriers pour ramener sel ou poissons) qui un jour rencontrent leur vieil ami grand-père dans une bachtane (plantation de melons, pastèques, concombres), font la fête dans un kouren (cabane en chaume), se régalent de galouchki (boulettes de pâte cuite) et pourraient honorer la table d’un Pan (seigneur polonais). Le grand père danse une Kozatchka, perd un peu la tête et fait la rencontre de Satan, vrai sujet du conte « histoire véritable ».

Et Gogol… rigole bien de cette histoire russe.

Traduction : Henri Chirol (1899).

La Place ensorcelée.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 723 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MAUPASSANT, Guy (de) – Châli

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 29min | Genre : Contes


Chali

Châli est le nom d’une petite fille de 8 ans offerte en présent par le Rajah Maddan à son hôte amiral français qui nous relate la cruelle destinée de cette fillette. La présentation du souverain nous donne une idée de la suite :

« Puis j’atteignis enfin le terme de mon voyage, la ville de Ganhara, autrefois une des plus prospères de l’Inde centrale, aujourd’hui bien déchue, et gouvernée par un prince opulent, autoritaire, violent, généreux et cruel, le Rajah Maddan, un vrai souverain d’Orient, délicat et barbare, affable et sanguinaire, d’une grâce féminine et d’une férocité impitoyable. [...] Sur son ordre, deux hommes parurent, nus, cuivrés, les mains armées de griffes d’acier ; et ils s’attaquèrent aussitôt, cherchant à se frapper avec cette arme tranchante qui traçait sur leur peau noire de longues déchirures d’où coulait le sang.
Cela dura longtemps. Les corps n’étaient plus que des plaies, et les combattants se labouraient toujours les chairs avec cette sorte de râteau fait de lames aiguës. Un d’eux avait une joue hachée ; l’oreille de l’autre était fendue en trois morceaux.
Et le prince regardait cela avec une joie féroce et passionnée. Il tressaillait de bonheur, poussait des grognements de plaisir et imitait avec des gestes inconscients tous les mouvements des lutteurs. »

Pauvre petite Châli, victime de cette cruauté…

Châli.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 772 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VOLTAIRE – L’Histoire de Jenni, ou Le Sage et l’athée

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 2h 30min | Genre : Contes


Histoire de Jenni

Histoire de Jenni, ou Le Sage et l’athée par M. Sherloc, traduit par M. de la Caille est un conte en prose de la vieillesse de Voltaire (1775), situé au début du XVIIIe siècle et ayant pour cadre successivement l’Espagne, l’Angleterre et l’Amérique.

Le héros, Jenni, fils du pasteur anglican Freind, est un beau jeune homme entraîné par les idées et les manières à la mode et qui tourne mal. Son père pasteur très éloquent emploie tous ses efforts à remettre son fils dans le droit chemin, mais celui-ci est aussi « travaillé » par son ami athée Birton.
Après de longues discussions théologiques, le Sage prédicateur réussit, en combattant le matérialisme, à vaincre l’athéisme des jeunes gens et à les convertir au déisme. La lutte est difficile et les auditeurs du débat penchent tantôt d un côté, tantôt de l’autre.

« Je vous ai prouvé que la machine du monde est l’ouvrage d’un être souverainement intelligent et puissant : vous, qui êtes intelligents, vous devez l’admirer ; vous, qui êtes comblés de ses bienfaits, vous devez l’aimer. Mais les malheureux, dites-vous, condamnés à souffrir toute leur vie, accablés de maladies incurables, peuvent-ils l’admirer et l’aimer ? Je vous dirai, mes amis, que ces maladies si cruelles viennent presque toutes de notre faute, ou de celle de nos pères, qui ont abusé de leurs corps, et non de la faute du grand fabricateur. »

Dieu existe-t-il ? Si oui, est-il bon ? Après la mort, le néant ou la résurrection ? Toutes questions éternelles avec leurs réponses contradictoires…

> Écouter un extrait : Chapitres 01 à 05.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 124 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Contes :