Livres audio gratuits de la catégorie 'Contes' :


MACÉ, Jean – Contes du Petit-Château

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 6h | Genre : Contes


Senergues

Jean Macé est une des plus grandes figures de l’Éducation Nationale. On trouve dans presque toutes les villes de France une école qui porte son nom.

Jean Macé (1815-1894) est un écrivain, journaliste et enseignant français. Il a fondé la Ligue française de l’enseignement. De son nom complet Jean François Macé, il est l’un des principaux acteurs de l’histoire de la naissance de l’école républicaine au même titre que Jules Ferry même si ce dernier est plus connu de nos jours.

Le 15 novembre 1866, il fonde la Ligue française de l’enseignement. Celle-ci prend aussitôt une dimension nationale et diffuse l’idéal de Jean Macé sur tout le territoire : une école capable d’éduquer tout le peuple, de le stimuler, de le mobiliser sur le plan civique. Jean Macé travaille, en effet, dans la perspective de fonder une instruction laïque, gratuite, obligatoire, citoyenne et patriotique. Il définit ce projet dans Morale en action (1865), Les Vertus du républicain (1868), La Séparation de l’Église et de l’École (1870).
Il est élu sénateur inamovible en 1883.

« Pour ceux qui veulent la République, la vraie, celle de la liberté, il est bien évident que notre peuple n’en sait pas assez, et que le premier besoin de ce pays est d’être couvert de sociétés d’instruction. »

« Pour ceux qui rêvent le retour en arrière, notre peuple en sait trop, ce n’est que trop clair maintenant, et ce qu’il y aurait à faire ici, si c’était possible, ce serait des sociétés de désinstruction. »

« Notre chemin à tous, gens de la Ligue, est forcément le même : faire penser ceux qui ne pensent pas ; faire agir ceux qui n’agissent pas ; faire des hommes et des citoyens. »

> Écouter un extrait : Bibi, Baba et Bobo.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 712 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BALZAC, Honoré (de) – Trois Contes pour enfants

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Contes


Tony sans soin

On ignore généralement qu’Honoré de Balzac a écrit quelques contes pour la jeunesse qui ont souvent été des récompenses des distributions de prix en fin d’année scolaire.

Tony sans soin à faire lire aux enfants qui aiment le désordre :

« Aujourd’hui, si vous prêtez quoi que ce soit à Tony, Tony vous le rend propre, sans déchirures ni taches. Il est le premier venu à l’école. En ne perdant point ses gants, il n’a plus d’engelures aux mains. Ma mère ne dépense plus aidant d’argent en livres, car il a soin des siens. Enfin, il s’est corrigé. »

L’Ours et le forgeron punit ceux qui n’aident pas quand on les appelle au secours :

« En écoutant cette histoire de la grand-mère, Georges comprit que c’était à lui que la morale s’adressait ; tout penaud, il baissait la tête, tandis que tous lui lançaient un regard très significatif. Aussi, à peine fut-elle achevée qu’il s’élança dans le jardin, afin d’y cacher sa rougeur et son dépit et aussi, espérons le, pour y réfléchir au moyen de se corriger. »

Fleurette, choisie par la reine des fées, empêche l’Ouragan de nuire :

« Fleurette est donc demeurée la sœur des fleurs et l’amie des petits enfants. »

Illustration : Tony sans soin, Hetzel, 1853.

> Écouter un extrait : Tony sans soin.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 856 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOCCACE, Jean – Le Mari en pénitence – Le Trompeur trompé

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 29min | Genre : Contes


Le Mari en pénitence

Deux contes à titre double, ce qui est fréquent dans le Décaméron.

Le Mari en pénitence, ou Le Chemin du Paradis (Troisième journée, Nouvelle 4) :

« Pucio ne fut pas plutôt de retour au logis qu’il raconta tout à sa femme, qui, moins simple que lui, comprit d’abord que c’était une ruse du moine pour se ménager la liberté de pouvoir passer d’heureux moments auprès d’elle. L’invention lui parut ingénieuse et assez conforme à l’esprit d’un dévot imbécile. Elle dit à son mari qu’elle était charmée des progrès qu’il allait faire pour mériter le ciel, et que, pour avoir part à sa pénitence, elle voulait jeûner avec lui, en attendant de pouvoir pratiquer elle-même les autres mortifications. »

Le Trompeur trompé, ou Le Faux Perclus puni (Deuxième journée, Nouvelle première) :

« Il n’y a pas longtemps qu’il y avait à Trévise un Allemand nommé Arrigne. La misère l’avait réduit à l’état de portefaix ; mais, dans sa pauvreté, il était généralement estimé, à cause de ses bonnes mœurs et de la sainteté de sa vie. Qu’il ait réellement vécu en saint ou non, les Trévisans assurent qu’à l’heure de sa mort, les cloches de la grande église de Trévise sonnèrent d’elles-mêmes. On cria au miracle, et tout le monde disait que c’était là une preuve incontestable que cet Arrigne avait vécu en saint, et qu’il était au nombre des bienheureux. Le peuple court en foule à la maison où il était décédé, et on le porte en la grande église avec la même pompe que si c’eût été le corps d’un saint canonisé. »

Traduction : Antoine Sabatier de Castres (1742-1817).

Illustration : Le Mari en pénitence, éditions Barbier (1846).

Le Mari en pénitence.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 895 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BOCCACE, Jean – Les Amants réunis – La Culotte du juge

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 29min | Genre : Contes


La Culotte du juge

Sourions de la fin…
Les Amants réunis (Journée V, nouvelle 7)

« Messire Émeri avait une fille nommée Violante, qui à beaucoup d’honnêteté joignait une figure des plus intéressantes. Elle était dans cet âge heureux où l’on commence à éprouver le besoin d’aimer. Souffrant de ce que son père ne songeait point à la marier, elle devint amoureuse de Pierre, et lui aurait déclaré bien volontiers son amour, si la pudeur ne l’eût arrêtée. Les égards qu’elle avait pour ce jeune affranchi, joints aux heureuses qualités dont la nature l’avait pourvue, avaient fait naître dans le cœur de celui-ci une inclination pour elle, qui ne tarda pas à devenir une passion dans toutes les règles. »

Rions du début…
La Culotte du juge (Journée VIII, nouvelle 5)

« Nicolas portait un chapeau vert tout enfumé, avait une écritoire à sa ceinture, un pourpoint plus long que sa robe, et plusieurs autres choses que ne porte point un juge qui se pique d’être décemment habillé. Mais ce que Macé lui trouva de plus grotesque fut ses hauts-de-chausses, qui lui tombaient jusqu’à mi-jambe, et ses habits si étroits, qu’ils étaient tout ouverts par devant. Un juge ainsi fagoté… »

Traduction : Antoine Sabatier de Castres (1742-1817).

Illustration : La Culotte du juge, Éditions Barbier (1846).

Les Amants réunis.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 928 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VOLTAIRE – Candide (Version 2)

Donneur de voix : Jean-Pierre Baillot | Durée : 3h 52min | Genre : Contes


Quentin de la Tour - Portrait de Voltaire

Candide, ou l’Optimisme est un conte philosophique. Une « couillonnerie », selon le mot de Voltaire lui-même, où il « cultive » – sans modération et sans vergogne – vitalité, intelligence et humour.

Un voyage initiatique plutôt mouvementé transforme, peu à peu, le principal protagoniste. Candide abandonnera, en effet, son optimisme béat initial pour une vision plus lucide et active du monde. Il finira même par faire (enfin) confiance à l’homme pour améliorer sa propre condition. C’est le sens du « il faut cultiver notre jardin » final, phrase emblématique des Lumières.

Illustration : Voltaire, portrait par Maurice Quentin de La Tour (1704-1788), Musée National de Suède, Europeana.

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 671 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

FERNÁN CABALLERO – Demi-Poulet

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 12min | Genre : Contes


Demi-Poulet

Il existe plusieurs versions de ce conte, qu’on trouve dans plusieurs langues.

Cette version est extraite du roman La Mouette de Fernán Caballero, auteure espagnole du XIXe siècle, dont un autre ouvrage, Un ange sur la terre, se trouve dans la bibliothèque de Littératureaudio.com.

Une grand-mère raconte cette histoire à ses petits-enfants :

« Il y avait autrefois une belle poule qui vivait fort à l’aise dans une ferme, entourée de sa nombreuse famille dans laquelle on pouvait remarquer un petit poulet difforme et estropié. C’était justement celui que sa mère aimait le plus. Les mères sont toujours ainsi. »

Traduction : Teotimo T. (1882).

Demi-Poulet.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 386 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

JANIN, Jules – Honestus, conte philosophique

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 55min | Genre : Contes


Honestus

Jules Janin paraît bien désabusé dans Honestus, conte philosophique (1882), paru dans La Revue des deux mondes, comme Le Voyage d’un homme heureux.

Gustave avait prié pour que le vice soit ôté du monde. Il fut exaucé… et la vie devint insupportable sur terre : « Oh ! mon Dieu, dit Gustave, en joignant les deux mains ; mon Dieu, retirez toute cette vertu de la terre. Rendez aux hommes le vice qui les unit les uns aux autres ; rendez-leur le crime, qui les rend vigilants et leur fait aimer les lois. Mon Dieu, faites que les hommes soient encore et toujours voleurs, méchans, assassins, espions, gens de lettres, blasphémateurs, impies ; que les femmes soient toujours coquettes et fausses, et vénales, et danseuses !
La prière monta aux pieds de l’éternel.
Tout reprit son ordre accoutumé dans le monde. Le vice rendit à la société le mouvement et le charme que la vertu lui avait enlevés. »

Honestus, conte philosophique.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 953 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

LÉGER, Louis – Contes populaires slaves (Troisième Sélection)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 45min | Genre : Contes


Le Petit Poucet russe, illustré par Philipp Grot Johann (1893)

Quatre Contes populaires slaves réunis et traduits par Louis Léger (1843-1923) :

- deux bohèmes : La Montre enchantée et Long, Large et Clairvoyant
« Il y avait une fois un roi, et il était vieux, et il n’avait qu’un seul fils. Une fois il appela ce fils auprès de lui et lui dit :
- Mon cher fils, tu sais bien que je suis déjà vieux et que le soleil ne luira plus longtemps sur ma tête ; avant de mourir, je voudrais bien voir ma future belle-fille, ta femme. Marie-toi, mon fils.
Le prince répondit :
- Je voudrais bien, mon père, faire ta volonté ; mais je ne connais pas de fiancée.
Le vieux roi tira de sa poche une clef d’or et la donna à son fils : – Va-t’en là-haut, tout au haut de la tour ; regarde autour de toi, et tu me diras quelle est celle que tu choisis. »

- un russe : Le Petit Poucet russe
Note : Le personnage du Petit Poucet défraie quantité de légendes de tous les pays d’Europe, et se retrouve aussi bien sur les bords du Rhin que dans les pays scandinaves et chez les Slaves.

- et un polonais : La Danse du Diable

écrits pour les enfants… et ceux qui veulent le redevenir quelques instants.

> Écouter un extrait : La Montre enchantée, Conte bohème.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 219 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Contes :