Livres audio gratuits de la catégorie 'Histoire' :


L’ENCYCLOPÉDIE – Jeux olympiques

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 18min | Genre : Histoire


Lutteurs

Quelques Olympiques de Pindare ont été lus sur ce site ; l’article de l’Encyclopédie consacré aux Jeux olympiques marquera la fin de ceux de cette année.

Nous en retiendrons ici quatre passages montrant les différences et les ressemblances entre les époques :

I. « Les athletes combattirent nus dans ces jeux, depuis la trente-deuxieme olympiade, où il arriva à un nommé Orcippus de perdre la victoire, parce que dans le fort du combat son caleçon s’étant dénoué, l’embarrassa de maniere à lui ôter la liberté des mouvemens. Ce reglement en exigea un autre : c’est qu’il fut défendu aux femmes & aux filles, sous peine de la vie, d’assister à ces jeux, & même de passer l’Alphée pendant tout le tems de leur celébration. »

II. « Il étoit aussi défendu aux athlètes, sous peine d’une amende considérable, d’user de la moindre fraude pour être déclaré vainqueur ; mais ni les lois, ni les peines ne sont pas toujours un frein capable de contenir l’ambition dans de justes bornes. Il y eut des supercheries, & la punition sévere qu’on en tira, n’empêcha pas qu’on ne retombât de tems en tems dans les mêmes fautes. »

III. « En effet, qui pourroit croire, si tant de monumens ne l’attestoient, que pour une couronne d’olivier, toute une nation se dévouât à des combats si pénibles & si hasardeux ? »

IV. « Le vainqueur retournoit-il dans sa ville, ses concitoyens venoient en foule au-devant de lui, & le recevoient avec l’appareil d’une espece de triomphe ; persuadés que la gloire dont il étoit couvert illustroit leur patrie, & rejaillissoit sur chacun d’eux. »

Jeux olympiques.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 335 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

CHATEAUBRIAND, François-René (de) – Mémoires d’outre-tombe (Troisième Partie, Livre 29 et 30)

Donneuse de voix : Christiane-Jehanne | Durée : 6h 26min | Genre : Biographies


Le Colisée à Rome

Ces deux Livres 29 et 30 sont présentés ensemble, dans cet audiolivre consacré à l’Ambassade de Rome.

Du 14 septembre au 9 octobre 1828, Chateaubriand quittant Paris rejoint Rome.

Il nous présente :
- la société romaine,
- les fouilles archéologiques à Torre Vergata, lancées le 3 février 1829,
- les lieux et la campagne romaine,
- son « Mémoire » sur l’Orient.

Il évoque le décès du pape Léon XII, le 10 février 1829, puis le conclave. Et courriers, dépêches et lettres à madame Récamier sont proposés à notre lecture : « Ici paraîtront distinctement les deux hommes qui existent en moi. »

Le 16 mai 1829, une lettre adressée à Juliette Récamier se termine ainsi : « j’ai fait déjà plusieurs lieues vers vous ». Du 16 au 28 mai 1829, il rejoint Paris.

Car madame Récamier est fort présente dans ces pages ; d’ailleurs, Chateaubriand lui a consacré tout un Livre intitulé Sur Madame Récamier, figurant ici dans le Supplément des Mémoires d’outre-tombe de l’édition que nous utilisons.

Puis, avec le Livre 31, ce sera le retour de Chateaubriand à Paris.

« Je vais bientôt quitter Rome, et j’espère y revenir. Je l’aime de nouveau passionnément, cette Rome si triste et si belle. [...] On n’a point vu Rome quand on n’a point parcouru les rues de ses faubourgs mêlés d’espaces vides, de jardins pleins de ruines, d’enclos plantés d’arbres et de vignes, de cloîtres où s’élèvent des palmiers et des cyprès,les uns ressemblant à des femmes de l’Orient, les autres à des religieuses en deuil. [...] Dans un des plus beaux sites de la terre, parmi les orangers et les chênes vers, Rome entière sous mes yeux, chaque matin. »

Illustration : Le Colisée à Rome, photo d’Andreas Ribbefjord (licence Cc-By-SA-3.0).

Licence Creative Commons

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 569 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DUMAS, Alexandre – César (Livre 01)

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 8h 20min | Genre : Histoire


Jules César

« Vous rappelez-vous le temps où l’on nous disait que l’Histoire n’était si lourde à apprendre que parce qu’elle était ennuyeuse ?

Que faudrait-il pour mettre l’Histoire à la portée de tout le monde ? La rendre amusante !

En écartant la toge de César, que verrons-nous ? Un homme.

Mais il faut écarter la toge et montrer en robe de chambre ce héros, ce demi-dieu de collège.

Curion le père disait de lui : « César, c’est le mari de toutes les femmes et la femme de tous les maris. »» Alexandre Dumas

À côté du Grand Homme en robe de chambre, Dumas, très documenté, nous propose quelques images de l’époque romaine du temps de César.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 747 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

PINDARE – Quatre Olympiques

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 25min | Genre : Histoire


Coureurs

Pierre de Coubertin, quand il s’efforce de remettre sur pied les jeux olympiques, s’inspire des jeux de l’Antiquité pour définir l’idéal olympique, mais de fait, les jeux olympiques modernes n’ont, dès leur création, que peu à voir avec les jeux antiques. Le concept de flamme olympique n’existe pas en Grèce antique : les Grecs ne pratiquent pas non plus d’épreuve par équipe.

Quand un athlète est vainqueur, c’est, comme aujourd’hui une occasion de glorifier la cité qu »il représente.

Les jeux olympiques (Ὀλυμπιακοὶ Ἀγώνες) sont des concours sportifs pentétériques (qui a lieu tous les quatre ans) organisés entre les cités grecques antiques. Ils furent créés au cours du VIIIe siècle av. J.-C. dans le cadre d’un festival religieux en l’honneur de Zeus Olympien et perdurent pendant plus de mille ans. On fixe traditionnellement les derniers jeux en 393 ap. J.-C., peu après l’édit de Théodose ordonnant l’abandon des lieux de cultes de la religion grecque.

« Suivant l’antique usage établi par Hercule, un citoyen d’Étolie, juge intègre de nos combats, orne le front de l’athlète victorieux d’une couronne d’olivier verdoyant. »

« Grand Jupiter, les Heures, tes filles me rappellent à Olympie pour être témoin de ses illustres combats, et chanter les vainqueurs aux sublimes accords de ma lyre ! »

Des 14 Olympiques célébrées par Pindare (518-438 av. J.-C.), trois ont été publiées sur le site en 2008 et celles de ce jour glorifient les vainqueurs des Course des chars, Course aux chevaux, Course et pentathle, à la Lutte.

Traduction : Jean-Aloys Perrault-Maynand (1798-18?).

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 370 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

VIDOCQ, François – Mémoires (Chapitre 05)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 51min | Genre : Biographies


La Maison Saint-Pierre, ancienne prison de Lille

Le chapitre V des Mémoires de Vidocq est plus chargé que le chapitre IV, mais il est normal que la relation de cinq arrestations successives du fameux forçat demande un certain temps !

Contenu du chapitre 05 :
Trois évasions.— Les Chauffeurs.— Le suicide.— L’interrogatoire.— Vidocq est accusé d’assassinat. — On le renvoie de la plainte.— Nouvelle évasion.— Départ pour Ostende.— Les contrebandiers.— Vidocq est repris

Chapitre 05.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 448 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

MARIVAUX – Le Miroir

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 45min | Genre : Histoire


Portrait de Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux, d'après Louis-Michel van Loo

Avec Le Miroir (1755) Marivaux nous entraîne dans un voyage littéraire qui s’associe au rebondissement de la vieille Querelle des anciens et des modernes à son époque.
Il se promène dans un lieu imaginaire quoique réel. Il voit une femme ou plutôt « une divinité avec une espèce de bandeau, ou de diadème, qui lui ceignait le front, et sur lequel on voyait écrit La Nature.
Ce bandeau était large, élevé, et comme partagé en deux Miroirs éclatants, dans l’un desquels on voyait une représentation inexplicable de l’étendue en général, et de tous ses mystères ; je veux dire des vertus occultes de la matière, de l’espace qu’elle occupe, du ressort qui la meut, de sa divisibilité à l’infini ; en un mot de tous ses attributs dont nous ne connaissons qu’une partie. [...]

L’autre miroir qui n’était séparé du premier que d’une ligne extrêmement déliée, représentait un être encore plus indéfinissable. C’était comme une image de l’âme, ou de la pensée en général ; car j’y vis toutes les façons possibles de penser et de sentir des hommes, avec la subdivision de tous les degrés d’esprit et de sentiment, de vices et de vertus, de courage et de faiblesse, de malice et de bonté, de vanité et de simplicité que nous pouvons avoir. [...] J’y vis, je ne sais comment, tout ce qu’en fait d’ouvrages, l’esprit de l’homme avait jusqu’ici produit ou rêvé ; c’est-à-dire j’y vis depuis le plus mauvais conte de fée, jusqu’aux systèmes anciens et modernes les plus ingénieusement imaginés ; depuis le plus plat écrivain jusqu’à l’auteur des Mondes : c’était y trouver les deux extrémités. »

Nous connaissons bien le Marivaux dramaturge et le Marivaux romancier, mais ce nouveau visage de critique nous étonne parfois. Comme il a la dent dure pour La Pucelle de Chapelain, par exemple ! Mais aussi que de réflexions riches et pertinentes sur la création littéraire lui permet ce miroir !

Le Miroir.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 405 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

BATAILLE, Albert – Explosion à la Chambre des Députés en 1893

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h | Genre : Histoire


Explosion à la Chambre des Députés en 1893

En décembre 1893, l’anarchiste Auguste Vaillant, 32 ans, a fait exploser une bombe dans la Chambre des Députés, sans causer un seul décès mais en faisant plusieurs blessés.
Nous assistons au procès en Cour d’Assises en janvier 1894, retracé dans son intégralité par Albert Bataille (voir L’Affaire Chambige) dans Causes criminelles et mondaines « Les Procès anarchistes ». Ce procès est également évoqué par Victor Barrucand dans son roman Avec le feu, enregistré en 2012.

Une fidèle reconstitution par l’auteur qui eut accès aux pièces du dossier de L’Explosion de la Chambre des Députés.

Le procès d’Auguste Vaillant est évoqué dans le roman

Explosion d’une bombe à la chambre des députés.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 657 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

DUCLAY, Eugène – Les Candidats excentriques, gaités et tristesses électorales

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 12min | Genre : Histoire


Marguerite Durand, candidate féministe (1910)

« Les médecins aliénistes ont observé que les périodes électorales amènent une recrudescence des cas de folie. Gardons-nous de nous inscrire en faux contre assertion, énoncée, d’ailleurs, sans l’apport d’aucune statistique ; nous aurions probablement tort. Outre les conflagrations sociales telles que les révolutions, les émeutes et les grèves, ne savons-nous pas déjà que des événements retentissants comme catastrophes, crimes, procès sensationnels tourmentent fâcheusement la cervelle de nos contemporains ? Ceux qu’en temps d’élections on qualifie de « candidats toqués » sont les victimes vouées de cet autre phénomène qui sévit constitutionnellement tous les quatre ans, la période électorale.

La proclamation du suffrage universel mit sur pied le premier contingent de ces candidats. »

Quelques professions de foi :

« Dès 1848, Lamiral, sonneur à Saint-Eustache, veut être mandataire du peuple : « J’ai été, déclare-t-il, trop malheureux en ménage pour ne pas être heureux en politique » [...] Rue-Destrem, descendant du Destrem de la Législative et des Cinq-Cents, se prévaut de son célibat : « La nation sera ma famille, des lois équitables seront mes enfants ». [...] 1871 ! La République ! La liberté ! C’est un débordement. Le citoyen Baudemoulin se fait fort d’éteindre la dette nationale sans emprunts, sans impôts, sans assignats, grâce à une combinaison financière qu’il ne dévoilera que s’il est élu. [...] Barra, de Béthune, veut un impôt sévère sur les célibataires et les célibatrices (sic) non mariés à l’âge de trente ans. »

Outre cette copieuse liste de candidats toqués, il faudrait citer, pour être à peu près complet, la bonne douzaine de demi-fous qui amusèrent et irritèrent tour à tour les corps électoraux.  « Citons encore ceux que la chronique de 1910 a suffisamment interviewés pour l’édification de la postérité. Citons Renaudin, concierge : suppression des impôts ; vote du budget facultatif ; obligation du mariage à trente ans, pour les deux sexes… »

Ajoutez tout ce que les « primaires » vont nous apporter comme solutions magiques non notées par Eugène Duclay, humoriste inconnu, en 1910, dans Les Candidats excentriques.

Les Candidats excentriques, gaités et tristesses électorales.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 450 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Histoire :