Livres audio gratuits de la catégorie 'Histoire' :


DUMAS, Alexandre – Heures de prison

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 1h 25min | Genre : Histoire


Marie Lafarge

L’affaire Dreyfus, l’affaire du collier de la Reine, l’affaire Lafarge sont trois exemples d’énigmes judiciaires qui ont passionné l’opinion publique.

Madame Lafarge, née Marie Capelle, 24 ans, est accusée d’avoir empoisonné son mari avec de l’arsenic. Condamnée à perpétuité, incarcérée à la prison de Montpellier, elle y rédige Heures de prison, et c’est ce livre poétiquement écrit que commente et juge Alexandre Dumas qui a eu l’occasion de connaître la famille de l’auteure. Libérée en 1852 pour cause de tuberculose, Marie meurt peu de temps après. On ne sait, à ce jour, si elle a effectivement empoisonné son mari. La science a en effet démontré depuis que l’arsenic est présent naturellement dans le corps humain. Une étude de 1978 évoque même la thèse de la fièvre typhoïde pour expliquer le décès de Charles Lafarge.

« Marie Capelle était-elle coupable ou non ? Ceci est maintenant une affaire entre ses juges et Dieu. Elle disait obstinément,
éternellement : -Non ! – La loi a dit une seule fois : -Oui,- et cette seule affirmation l’a emporté sur toutes ses dénégations.
Nous l’avons connue enfant, parée de la double robe virginale, de la jeunesse et de l’innocence. »

Heures de prison fait partie d’un recueil que Dumas a intitulé Bric-à-brac.

> Écouter un extrait : Chapitre 01.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 382 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

JOLIMONT, Théodore (de) – Monologie du mois d’avril. Poissons d’avril

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 40min | Genre : Histoire


Théodore de Jolimont - Église St Étienne à Caen

Théodore Basset de Jolimont (1787-1854), lithographe, peintre, antiquaire et écrivain sur l’art nous a laissé quelques aquarelles et croquis de Paris, Rouen, Chartres, Dijon ou Lyon très estimés.
Dans l’article Monologie du mois d’avril. Poissons d’avril, l’auteur n’a pas l’air d’aimer particulièrement l’époque où il vit, mais il a plaisir à raconter des anecdotes savoureuses et authentiques sur le mois d’avril et sur ses poissons dont il fait l’historique.
« Nos aïeux, on le sait, prenaient grand plaisir à s’intriguer de la sorte. Personne n’oubliait le jour des attrapes, les uns pour en faire, les autres pour s’en garantir ; et chacun, sur le qui vive, se défiait des amorces trompeuses. Aujourd’hui que nous sommes plus sages ou plus sots, ces badinages seraient mal accueillis : cela cadrerait mal avec la suave gravité de notre adolescente aristocratie, et le bon ton de notre progressive époque a proscrit la franche gaîté du vieux temps : monsieur Jovial est un type qui a disparu : Tartuffe a pris sa place ; on rumine, on ne rit plus. »

Et aujourd’hui, premier avril 2014 ?

Les amateurs de franche gaîté et de poissons d’avril (ré-)écouteront avec plaisir notre sélection d’enregistrements intitulée Friture d’archives à la sauce pastiche, publiée il y a tout juste un an…

Monologie du mois d’avril. Poissons d’avril.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 495 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

STAËL, Germaine (de) – Réflexions sur le procès de la Reine

Donneuse de voix : Domi | Durée : 55min | Genre : Essais


Exécution de Marie-Antoinette

Fille de Necker, ministre de Louis XVI, Germaine de Staël (1766-1817) est une romancière et essayiste d’origine genevoise.
Favorable à la Révolution française et aux idéaux de 1789, elle est rapidement considérée comme une opposante redoutable par les maîtres de la révolution. Elle est en effet, en faveur d’une monarchie constitutionnelle.
Napoléon Bonaparte, qui la considère comme un obstacle à sa politique, l’interdit de séjour en France.
On trouvera ici un plaidoyer pour Marie-Antoinette qu’elle adresse aux femmes en août 1793.

Réflexions sur le procès de la Reine.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 785 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

ZÉVACO, Michel – La Marquise de Pompadour

Donneuse de voix : Cocotte | Durée : 14h 10min | Genre : Romans


La Marquise de Pompadour

Michel Zévaco, né à Ajaccio le 1er février 1860 et mort à Eaubonne (Seine-et-Oise) le 8 août 1918, est un journaliste anarchiste et écrivain français, auteur de séries populaires, et de romans de cape et d’épée (Wikipédia).
« Non seulement Michel Zévaco égale Dumas par sa fantaisie, mais il le dépasse par l’emballement de son imagination. » (La Petite république socialiste, 23 juin 1903.)
Michel Zévaco s’installe dans la grande lignée des romanciers de cape et d’épée à la française qui ont fait les beaux jours du feuilleton français. Le succès de Zévaco est considérable, avec des tirages de 60.000 exemplaires et des retirages nombreux. Son style est à plus d’un titre tributaire de celui de Dumas. La trame entière de La Marquise de Pompadour n’est pas sans rappeler celle du Vicomte de Bragelonne.
Jeanne Poisson se promène à la limite des jardins de Versailles un jour de chasse royale, en 1744. Elle y rencontre Damiens et le chevalier d’Assas qui interviennent pour la protéger contre le comte du Barry. Elle y rencontre aussi le Roi, Louis XV…
Cette première partie devrait s’intituler La Jeunesse de Jeanne Poisson. Le titre de la suite de ce roman est : Le Rival du roi. Il serait très intéressant de relire La Marquise de Pompadour, d’Émile Gaboriau, qui est beaucoup plus historique. Cette nouvelle, qui fait partie des Cotillons célèbres, est disponible sur le site.

..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 613 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

PLUTARQUE – Mort de César

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 30min | Genre : Histoire


Vincenzo Camuccini - La Mort de César

La mort de César aux ides (le 15) de mars 44 av. JC a été relatée, dans l’antiquité, entre autres, par Nicolas de Damas, Suétone et Plutarque (46-125) dans Les Vies des hommes illustres, Caius Julius Caesar.
Ajoutons, à propos de son assassinat, le fameux discours d’Antoine de La Mort de César de Shakespeare et la multitude de tableaux consacrés à ce meurtre dont nous célébrons aujourd’hui le 2058ème anniversaire.

« César mourut âgé de cinquante-six ans, et n’avait survécu guère que de quatre ans à Pompée. Cette domination, ce pouvoir souverain qu’il n’avait cessé de poursuivre, durant toute sa vie, à travers tant de dangers, et qu’il avait obtenu avec tant de peine, ne lui procura d’autre fruit qu’un vain titre, et cette gloire qui l’exposa en butte à la haine de ses concitoyens. Il est vrai que le génie puissant qui l’avait conduit pendant sa vie le suivit encore après sa mort : vengeur acharné, il s’attacha sur les pas de ses meurtriers, et par terre et par mer, jusqu’à ce qu’il ne restât plus un seul de ceux qui avaient trempé les mains dans son sang, ou même qui n’avaient fait qu’approuver le complot. »

Traduction : Alexis Pierron (1814-1878).

Illustration : Vincenzo Camuccini, La Mort de César (détail), 1804-1805.

La Mort de César.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 676 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

KARR, Alphonse – Bourdonnements (Fragment 3)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 25min | Genre : Histoire


Pauline Sandor, Princesse de Metternich

Deux thèmes dominent dans ces Bourdonnements à bâtons rompus :

1. Le massacre de la langue française

« La corruption et l’avilissement du langage sont les causes ou les effets, mais à coup sûr les signes du relâchement et de l’abaissement des esprits. Les Grecs disaient : « On parle comme on vit. » [...] Une autre cause contribue à faire perdre au langage français cette urbanité, cette finesse dans la plaisanterie et l’ironie. [...] Cette autre cause est dans les journaux. Certes la presse compte un certain nombre d’écrivains distingués, experts dans la science de bien dire, maîtres de leur plume, mais combien, en échange, remplissent les journaux de leur prose, qui n’ont fait aucune étude de l’art d’écrire, qui remplacent les arguments par les injures et la dialectique par la grossièreté ? Il en est de même dans les clubs, dans les réunions soi-disant politiques, etc. Le spectacle qu’a présenté ces jours derniers, l’Assemblée des représentants de la France, n’était pas précisément ce qu’on appelle un joli spectacle, mais ce pourrait, ce devrait être un spectacle édifiant et instructif. » (Attention ! Ce texte n’a pas été écrit hier, mais il y a 130 ans !)

2.  Les femmes qui font « parler d’elles »

« Il a été longtemps en France considéré comme une règle, dans la bonne compagnie, de ne pas parler d’une honnête femme dans un lieu public… C’était alors une forme terrible et écrasante du blâme de dire d’une femme : elle fait parler d’elle ; on ne prenait pas la peine d’expliquer si c’était en bien ou en mal, il suffisait qu’on parlât d’elle et qu’elle y eût donné lieu. [...] Tout cela est changé aujourd’hui. Est-ce mieux ? J’en doute beaucoup. Les femmes y ont-elles gagné ? Je suis convaincu du contraire. À qui la faute ? On ne risque guère de se tromper, en attribuant à peu près toujours à un sexe les fautes et les sottises de l’autre. »

Bourdonnements (Fragment 3).

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 822 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

KARR, Alphonse – Bourdonnements (Fragment 2)

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 56min | Genre : Histoire


Hortense de Beauharnais et le futur Napoléon III

Alphonse Karr continue ses propos satiriques. Après avoir parlé des rumeurs sur la naissance de Napoléon III, il accuse la versatilité du peuple français :
« À ces cris tumultueux, d’autres cris ne tarderont pas à succéder, la foule prendra bientôt une autre direction, mais ce seront des clameurs aussi violentes, aussi furieuses, aussi assourdissantes, des à bas remplaçant des vivats, une folie contraire, mais une folie égale, une course aussi effrénée, mais dans le sens précisément contraire ; hier, on courait à Charybde ; aujourd’hui, on court à Scylla ; toujours on court, et toujours à l’écueil. »
Il déplore ensuite son isolement de critique, apostrophe les bourgeois inconscients du sort qui les attend :
« Ils s’étaient accoutumés à attaquer la royauté, et aujourd’hui, sans le faire exprès, ils ne peuvent s’empêcher, un peu par air et beaucoup par habitude, de se mêler aux attaques dont la nouvelle royauté est l’objet à son tour. »
refuse la loi électorale, ridiculise certains décrets et regrette le trop grand nombre d’avocats à la Chambre.

Bourdonnements.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 954 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

L’ENCYCLOPÉDIE – Histoire

Donneur de voix : René Depasse | Durée : 45min | Genre : Histoire


L'Historien

L’article Histoire a été écrit par Voltaire, moins pamphlétaire peut-être, mais reconnaissable à certaines réflexions.
Cette étude comporte divers chapitres : Considérations sur l’histoire de l’Histoire, sur l’utilité de l’Histoire, sur la certitude et sur l’incertitude de l’Histoire, sur les preuves historiques très suspectes, sur l’introduction ou non de discours, sur l’Histoire satirique et sur la manière d’écrire l’Histoire.

Citons au hasard : « Histoire, s. f. c’est le récit des faits donnés pour vrais ; au contraire de la fable, qui est le récit des faits donnés pour faux. »
« Rien de plus rare chez les François & chez les Germains, que de savoir écrire jusqu’aux treizieme & quatorzieme siecles : presque tous les actes n’étoient attestés que par témoins. »
« Pour pénétrer dans le labyrinthe ténébreux du moyen âge, il faut le secours des archives, & on n’en a presque point. »
« Presque toutes les fêtes romaines, syriennes, greques, égyptiennes, étoient fondées sur de pareils contes, ainsi que les temples & les statues des anciens héros. C’étoient des monumens que la crédulité consacroit à l’erreur… Autant il est aisé de faire un recueil de gazettes, autant il est difficile aujourd’hui d’écrire l’histoire. »
Depuis 1751 le travail de l’historien a été facilité par les témoignages d’écrivains, les photos et les archives télévisées…

Histoire.

> Télécharger le mp3 (Clic-droit, « Enregistrer sous… »)


..: Voir la page complète de ce livre audio :..

Page vue 1 267 fois | Envoyer à un(e) ami(e) Envoyer à un(e) ami(e) |

Tous nos livres audio gratuits pour Histoire :